6Play : M6 Replay évolue et change de nom, mais garde Flash

MyTF1 News, en Flash, à la sauce M6 48

Hier, M6 dévoilait la nouvelle version de son service de replay : 6Play. Nouvelle ? Pas vraiment puisque l'on retrouve le même fonctionnement que précédemment avec l'utilisation de Flash, etc. Il est en fait surtout question d'unifier encore un peu plus les services et de présenter les différentes chaînes du groupe.

Derrière le groupe M6, il n'y a pas que la petite chaîne qui monte. La filiale de RTL / Bertelsmann est en effet aux commandes de W9 et 6Ter depuis peu, mais depuis bien plus longtemps de Teva, Paris Première, M6 Music, des girondins de Bordeaux, etc. Avec M6 Replay, qui avait été repensé il y a un peu plus d'un an, le but était de proposer les programmes de M6 puis de W9 et 6Ter, à la demande, via une interface presque totalement unifiée. 

On a aussi vu plus récemment la fonctionnalité Devant ma TV (voir notre analyse) arriver dans la lignée de ce que propose TF1 avec MyTF1 Connect. Le but était alors de proposer une interaction aux téléspectateurs, mais aussi de leur permettre de commenter les programmes sur les réseaux sociaux directement depuis l'application, les incitant à rester dans l'environnement publicitaire maison.

6Play : l'utilisation de Flash est toujours au programme, avec ses défauts

Après un débarquement tardif sur Android, et alors que la fin de l'année approche, il était sans doute temps pour M6 de s'adapter un peu aux dernières évolutions et de passer la seconde. C'est ce qui vient d'être initié avec le lancement de 6Play.

M6 6play

Derrière ce nom, on nous annonce une nouvelle plateforme, mais il n'en est rien. On retrouve en effet le défaut principal de la solution de M6 : l'exploitation massive de Flash. L'interface est donc toujours aussi lourde depuis un ordinateur, et renvoie parfois à des messages étonnants (voir ci-dessus).

Ainsi, sous Chrome, une fois la publicité passée, vous avez le droit à une barre d'information qui vous indique que le plug-in aimerait accéder à votre ordinateur. Prudent, vous refusez. Vous aurez alors droit à une erreur qui vous expliquera que cela est nécessaire. En fait, la page d'aide précise que le site veut s'exécuter hors du bac à sable mis en place par Google pour isoler Flash en cas de problème. On aura du mal à comprendre pourquoi ou à accepter de lui accorder un tel droit sans en connaître exactement les conséquences.

M6 6play

Des airs de MyTF1 Connect, mais en moins bien

Du côté de l'intégration des réseaux sociaux, Facebook est plus directement mis en avant par rapport à Twitter qui multiplie pourtant les accords en France (notamment avec TF1). Il est en effet le seul proposé comme outil de connexion simplifié. Pour le reste, on assiste surtout à une réorganisation de l'ensemble et à une intégration de plus de chaînes.

Teva, Paris Première, M6 Music, Girondins TV et le service de SVoD Pass M6 sont désormais mis en avant, mais pas (encore ?) intégrés. Espérons que cela ne saurait tarder. Un moteur de recherche prend place en haut à droite accompagné d'une grille des programmes alors que la navigation a été entièrement revue avec trois colonnes et quatre univers : le direct, le replay, les sites et... Connect, le nouveau nom de Devant ma TV.

M6 6Play / My TF1 Connect M6 6Play / My TF1 Connect

6Play / My TF1 Connect : trois colonnes et une mise en avant de Twitter ou des animateurs

Tout cela n'est pas sans nous rappeler MyTF1 Connect. Et si l'on constate quelques différences ergonomiques, les similitudes sont assez frappantes. Ainsi, lors de la lecture d'un programme, si l'on a droit par défaut à une mise en avant plus importante du flux TV, et que la colonne de droite servira comme précédemment à « Connect », on pourra aussi afficher un ensemble plus complet reprenant les messages publiés sur Twitter avec une mise en avant des animateurs maison.

Mais plutôt que d'en proposer une bonne intégration, on aura droit à un pop-up affichant le flux depuis le site du service de micro-blogging. Il en sera de même lorsque l'on voudra publier un tweet puisqu'il faudra se contenter de la fenêtre de publication officielle, là encore sous forme de pop-up.

L'objectif est toujours le même : vous noyer sous la publicité hors de contrôle du CSA

Le volume publicitaire est toujours géré programme par programme et non au volume horaire. Dès que vous sélectionnerez une vidéo, vous pourrez donc voir entre 30 secondes et près de deux minutes de publicités (via deux spots successifs). Si vous changez d'avis au bout de quelques minutes, cela ne changera rien et vous y aurez à nouveau droit. 

Il en sera de même pour le direct et vous pourrez donc, comme pour de nombreuses autres chaînes, enchaîner les publicités en pre-roll avec celle du flux TV si vous manquez de chance. De plus, la colonne connect pourra aussi servir de panneau publicitaire avec un bandeau flash affiché en surimpression comme vous pouvez le voir ci-dessus :

6Play Publicité

Si TF1 avait aussi fait beaucoup trop fort à ce niveau lors de nos premiers essais de leur solution Connect, ils avaient par contre au moins été plus attentifs à l'intégration. Pour rappel, le CSA ne contrôle pas le volume diffusé sur internet, contrairement aux règles imposées aux chaînes habituellement (voir les règles détaillées).

Replay, Social TV, ... pour les chaînes, il sera bientôt l'heure du bilan

Quoi qu'il en soit, les versions Android et iOS ont été mises à jour, tout comme celles pour Windows 8/RT et Windows Phone 8, et l'on retrouve la même interface avec quelques adaptations de l'ergonomie selon que l'on soit sur smartphone ou sur tablette. Il sera désormais intéressant de suivre l'évolution de cette solution, et de la comparer à ce que propose le service public avec Pluzz qui peine à passer à l'ère de la Social TV (France Televisions misant pour le moment sur des applications dédiées à certaines émissions) ou à Arte qui vient aussi de revoir complètement son service de replay, notamment sur mobiles.

Publiée le 05/11/2013 à 10:00
David Legrand

Rédacteur en chef adjoint et responsable des L@bs de Nancy. Geek de l'extrême spécialisé dans l'analyse des produits high-tech, les réseaux sociaux et les trios d'écrans. Adepte du libre.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité


chargement
Chargement des commentaires...