Archos évoque sa gamme d'objets connectés et de domotique pour 2014

Changement de cap 26

Bien qu'Archos ait renoué avec la croissance au troisième trimestre, la société n'est pas au mieux de sa forme après un début d'année difficile. Après un changement de stratégie visant à proposer des tablettes spécialisées (pour la cuisine, pour les enfants, etc.), la société semble désormais bien décidée à jouer un rôle sur le terrain des objets connectés. Une nouvelle stratégie qui sera largement mise en avant pendant le CES la semaine prochaine.

Archos Home Tablet

Après les smartphones, les tablettes et les modèles spécialisés ainsi que les consoles de jeu portables, Archos a décidé de se lancer... dans les objets connectés et la domotique. La société n'en finit pas de se chercher un nouvel el dorado pour renouer avec une croissance forte, hors de ses marchés phares qui sont à (trop ?) forte concurrence. Elle l'avait d'ailleurs déjà évoquée au début de l'année.

Archos lance une dizaine de nouveaux produits connectés et se cherche un futur

La société française devrait donc profiter du CES pour annoncer une nouvelle gamme de produits complète, qui va du bracelet permettant de relever votre activité physique, à la station météo en passant par la tablette permettant de gérer les appareils de votre maison. Bref, elle veut rentrer de manière frontale en compétition avec Netatmo, tous les fabricants du petit monde du « quantified self  » et ceux spécialisés dans la domotique. Rien que ça.

Tout du moins, la stratégie de la marque pourrait être un peu différente. Car outre le fait qu'elle débarque sur ces marchés, elle ne dispose d'aucune communauté sur laquelle compter au niveau des usages. Comme nous l'évoquions dans le cas de la nouvelle application Fitbit pour iOS, cela est un point qui compte pourtant beaucoup sur un marché comme celui des bracelets connectés par exemple.

Archos Smartwatches Teaser

La stratégie ? Des montres à 50 € et un écosystème complet

Elle devrait ainsi tout d'abord miser sur un tarif accessible puisqu'elle explique que ses montres « intelligentes » seront par exemple annoncées à 50 €, 79 € et 129 € sans pour autant donner le moindre visuel ou la moindre caractéristique technique. On sait juste qu'elles seront à la fois compatibles avec Android et iOS. Il en faudra néanmoins sans doute plus que ça pour convaincre en masse les utilisateurs, alors que de nombreuses marques sont déjà implantées chez les revendeurs, dont certaines sont aussi françaises comme Withings

Mais Archos semble aussi miser sur une solution complète, avec sa gamme qu'il pourra sans doute proposer sous forme de packs, alors que ses concurrents cherchent souvent à se spécialiser sur tel ou tel types de produit en particulier pour le moment. Ainsi, pour la maison, la société proposera une station météo capable de relever la température, le niveau de CO2, d’humidité, de pression atmosphérique et le bruit environnant, le tout étant géré par une application permettant de comparer vos chiffres par rapport à ceux à l'échelle nationale par exemple. 

Archos Weather Station Archos Activity Tracker

À vouloir aller dans toutes les directions, Archos sera-t-elle capable d'avancer ?

La Home Tablet, un modèle d'entrée de gamme de 7" (1024x600 pixels) sous Android 4.2.2, pourra pour sa part être reliée à une mini caméra (VGA), des détecteurs de présence ou d'ouverture de porte, un capteur de température et d'humidité, des prises « intelligentes », etc. Le tout sera centralisé via l'application Smart Home qui sera elle aussi proposée sous Android et iOS. 

Du côté de la santé, on retrouve là aussi une application centrale, Connected Self, qui pourra être utilisée avec trois produits distincts : 

  • Connected Scale : une balance pouvant gérer quatre utilisateurs et indiquant la masse graisseuse
  • Activity Tracker : un bracelet connecté qui donne l'heure et fait office de podomètre, avec 7 jours d'autonomie
  • Blood Pressure Monitor : un tensiomètre qui peut relever votre rythme cardiaque et indiquer s'il est irrégulier

Un écosystème qui semble donc complet, mais qui se devra aussi d'être convaincant. Car le risque à proposer trop de nouveaux produits, est en général de ne pas avoir pu correctement les finaliser ou s'attarder sur l'expérience des utilisateurs pour ce qui est des applications. Il faut donc espérer qu'Archos aura réussi à concilier ces différentes contraintes. Rendez-vous la semaine prochaine pour commencer savoir ce qu'il en est.

Par David Legrand Publiée le 31/12/2013 à 09:49
Publicité


chargement
Chargement des commentaires...