S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

OVH : proxy, IRC, VPN et TOR ne sont plus interdits, sauf si...

À TOR et à travers

OVH a finalement revu ses conditions contractuelles liées à la location de serveurs dédiés. Alors que la société avait interdit TOR « au même titre que tous les systèmes d'anonymisation »  sauf autorisation écrite, elle lève désormais le pied sur la mesure.

Visiblement excédé par les procédures judiciaires, Octave Klaba, fondateur et patron d’OVH, l’annonçait dans un courrier : «  Depuis quelques mois, nous avons eu plusieurs affaires (…) liées à l'utilisation de plusieurs réseaux TOR dans le cas de la pédo et on va désormais l'interdire au même titre que tous les systèmes d'anonymisation ».

 

Dans un article 7.4 du contrat sur les serveurs dédiés, la société indiquait lundi que « pour des raisons de sécurité, l’ensemble des services IRC (à titre non exhaustif : bots, proxy, bouncer, etc.), services de navigation anonyme (généralement appelés proxy), noeuds TOR, ne sont pas autorisés sur le réseau OVH ». L’interdiction pouvait cependant être levée après « autorisation écrite d’OVH », précisait la clause en question.

  OVH TOR proxy VPN IRCLe contrat du lundi 30 juillet 2013

 

Depuis, la société a revu encore sa politique contractuelle. Octave Klaba a d’abord expliqué sur Twitter que les VPN et les proxys étaient toujours autorisés. Aujourd’hui, le même personnage, dénonçant « une ambiance de paranoïa généralisée », a fait réécrire cet article 7.4.

 

OVH TOR proxy VPN IRCLe contrat du mardi 31 juillet 2013

 

Désormais, « pour des raisons de sécurité, OVH se réserve la possibilité de procéder à la suspension immédiate et sans préavis de tout Serveur sur lequel serait proposé à titre gracieux ou onéreux, un service ouvert au public de Proxy, IRC, VPN, TOR, pour lequel OVH aurait connaissance d'une utilisation malveillante, frauduleuse ou illicite ».

 

L’interdiction n’est donc plus par défaut, mais devient une possibilité si sur un service ouvert au public de proxy, IRC, VPN ou TOR, la société OVH a connaissance d’une utilisation illégale.

Marc Rees

Journaliste, rédacteur en chef

Google+

Publiée le 31/07/2013 à 15:30

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 122 commentaires

Avatar de John Shaft INpactien
John Shaft Le mercredi 31 juillet 2013 à 15:33:49
Inscrit le vendredi 14 janvier 11 - 11157 commentaires
Cela semble déjà plus raisonné

mega.gif

Un pas en avant... deux pas en arrière... C'est la politique de chez OVH !

Avatar de Nithril INpactien
Nithril Le mercredi 31 juillet 2013 à 15:35:34
Inscrit le lundi 16 mai 05 - 2239 commentaires
C'est ca de réagir à chaud!
Avatar de trash54 INpactien
trash54 Le mercredi 31 juillet 2013 à 15:35:18
Inscrit le mardi 13 septembre 05 - 6640 commentaires
en clair : "on reçoit une demande judiciaire paf on coupe"
Avatar de John Shaft INpactien
John Shaft Le mercredi 31 juillet 2013 à 15:36:50
Inscrit le vendredi 14 janvier 11 - 11157 commentaires
en clair : "on reçoit une demande judiciaire paf on coupe"


Yup.
Avatar de Jean_Peuplus INpactien
Jean_Peuplus Le mercredi 31 juillet 2013 à 15:37:43
Inscrit le jeudi 18 septembre 08 - 7095 commentaires
Voilà qui est mieux.

Il y a 122 commentaires

;