Orange continue de perdre des clients mobiles, mais cartonne dans la fibre

Un peu l'inverse de Free en fait 52

Lors du deuxième trimestre 2013, Orange a recruté de nombreux abonnés mobiles, toujours porté par Sosh et le marché M2M. Un rebond souhaitable après un premier trimestre catastrophique. Les clients prépayés continuent par contre de quitter le navire massivement. Du côté du secteur fixe, l'ADSL demeure famélique, au contraire de la fibre optique qui a atteint un nouveau record de recrutements.

Orange recrutements Q2 2013

L'importance des M2M

Pour Orange, malgré un bilan total négatif depuis le début de l'année et la perte de 960 000 clients prépayés en un an et demi, ce deuxième trimestre 2013 a été excellent. L'opérateur historique explique même dans son communiqué de presse que ses « ventes nettes de forfaits mobiles sont au 2ème trimestre à leur plus haut niveau depuis l’arrivée du 4ème acteur sur le marché mobile ». Comme vous pouvez le voir dans le tableau ci-dessus, cette déclaration peut paraître fausse dès lors que le troisième trimestre 2012 a été supérieur. Orange précise toutefois qu'il a exclu ici les clients M2M (Machine to Machine), offres destinées aux professionnels et à leurs communications entre machines donc.

En somme, l'opérateur parle ici des « vrais » clients, même si les M2M ont toujours été comptabilisés et ont d'ailleurs permis de franchement limiter les dégâts, avec 676 000 abonnements uniquement pour ce marché depuis le 1er janvier 2012. Quand on sait que le bilan 2012 d'Orange n'a été que de 100 000 clients supplémentaires (abonnés et prépayés), et que ce même bilan depuis un an et demi est négatif de 380 000 clients, vous pouvez mieux mesurer l'importance majeure de ce type de clients.

Si l'on soustrait le M2M, effectivement, Orange a bien réalisé un record de recrutement (+170 000 abonnés), pour un total de 18,486 millions de clients, soit le meilleur résultat depuis fin 2011, juste avant l'arrivée de Free Mobile donc. Ces bons recrutements du côté des abonnés viennent en grande partie de Sosh, qui cumule désormais 1,364 million de clients, soit 276 000 de plus en trois mois, et 1,336 million depuis le 1er janvier 2012. Comme le M2M, Sosh a une réelle importance dans les résultats d'Orange depuis l'arrivée de Free Mobile. L'autre relai de croissance pour l'opérateur se trouve aussi du côté de son offre quadruple play Open. Elle a ainsi encore gagné 383 000 clients ce trimestre, et surtout 2,625 millions depuis le 1er janvier 2012. 

Les prépayés se meurent

Malgré tous ces bons résultats de Sosh ou encore d'Open, le bilan total est malgré tout négatif. En effet, 363 000 clients prépayés ont encore abandonné Orange lors de ce deuxième trimestre. Résultat, l'opérateur a de nouveau perdu 119 000 clients mobiles en trois mois, et même 480 000 clients depuis le début de l'année. Heureusement pour Orange, ses abonnés (forfaits) rapportent en moyenne beaucoup plus (399 euros par an) que ses clients prépayés (87 euros par an). Perdre ces derniers tout en gagnant des abonnés est donc plus intéressant d'un point de vue financier que la situation inverse.

Néanmoins, comme nous le pointions en mai dernier, la mort du prépayé semble être inéluctable désormais. Aujourd'hui, les clients prépayés ne représentent d'ailleurs plus que 25 % de tous les clients mobiles d'Orange. En 2010, ils représentaient plus de 30 %.

Du côté des clients de MVNO qui exploitent son réseau, les chiffres ne sont guère reluisants non plus. Ils ne sont ainsi plus que 1,658 million, soit 191 000 de moins que lors du trimestre précédent, et surtout 1,693 million de moins depuis l'arrivée de Free Mobile. Une véritable hécatombe, même s'il faut souligner que certains MVNO se sont tournés vers d'autres opérateurs (SFR et Bouygues) aux dépens d'Orange ces derniers temps, accentuant ainsi cette chute.

Au final, Orange ne représente plus aujourd'hui que 36,2 % du marché mobile, soit son taux le plus faible depuis de très nombreuses années. L'opérateur dépassait ainsi les 40 % il y a encore deux ans.

Près de 5 fois plus de nouveaux abonnés FTTH qu'ADSL

Dans le secteur fixe, Orange n'a pas de quoi totalement sourire non plus. Son nombre d'abonnés haut débit (hors RTC donc) n'a augmenté que de 41 000 clients, soit des niveaux de recrutement bien inférieurs à la concurrence. Du côté de l'ADSL, seulement 7000 nouveaux clients ont rejoint Orange ce trimestre, dans la droite ligne du précédent trimestre (+8000 clients). Bonne nouvelle toutefois, la fibre optique se porte à merveille, avec 33 000 nouveaux clients, un record.

Orange recrutements Q2 2013

 

Ce succès dans la fibre optique n'est toutefois pas dû au hasard. L'opérateur précise en effet avoir fibré 2,113 millions de foyers dans toute la France. Un total intéressant, en croissance de 246 000 foyers en trois mois, et de plus d'un million depuis le début de l'année 2012. Sauf surprise, Orange a donc toutes les cartes en main pour recruter massivement en FTTH lors des prochaines années, d'autant que la concurrence est loin d'atteindre son niveau pour le moment. À l'instar de certains pays, le Japon notamment, Orange ne devrait quasi plus recruter de clients ADSL, ceci afin de devenir un opérateur 100 % fibre à l'avenir.


Malgré la fibre, sur le trimestre, Orange annonce n'avoir recruté que 19,6 % des nouveaux abonnés haut et très débit, ce qui signifie que ces derniers ont été près de 210 000 supplémentaires, dont près de 80 % pour Free, Bouygues, SFR et Numericable.

 

Ces mauvais niveaux de recrutements ont logiquement un impact sur la part de marché globale d'Orange. Ce dernier indique ainsi capter 40,8 % du secteur haut débit, soit, là encore, son niveau le plus bas depuis longtemps. Pour rappel, il y a quelques années, il représentait plus de 50 % du marché.

Orange perd des employés

Du côté de l'effectif de l'opérateur, ce dernier annonce compter 167 835 employés au 30 juin 2013. Un nombre en forte baisse en trois mois, avec la perte de 1669 salariés. C'est le plus faible effectif jamais déclaré par Orange depuis plusieurs années. Fin 2011, il était même de 171 949, soit 4000 de plus qu'aujourd'hui. Ces effectifs en moins sont principalement comptabilisés en France (-694) et en Pologne (-577).

 

Ce recul permet à Orange de réduire ses charges de plusieurs millions d'euros. Orange précise d'ailleurs avoir économisé 153 millions d'euros de charges de personnel au premier semestre 2013 grâce aux plans Temps Partiel Senior, programme qui permet de pousser un peu plus vers la porte les (très nombreux) employés âgés d'Orange, recrutés dans les années 70-80.

Un nombre de clients records dans le monde

Les clients d'Orange :

  • Total dans le monde : 231,462 millions
    • Dont clients mobiles : 173,629 millions
      • Égypte : 33,472 millions
      • France : 26,710 millions
      • Pologne : 14,947 millions
      • Espagne : 12,238 millions
      • Roumanie : 10,200 millions
      • Mali : 9,503 millions
      • Sénégal : 7,363 millions
      • Côte d'Ivoire : 6,574 millions
      • Cameroun : 6,239 millions
      • Maroc : 4,554 millions
      • Belgique : 3,917 millions
    • Dont clients fixes : 42,579 millions
      • France : 33,937 millions
      • Pologne : 6,010 millions
      • Espagne: 1,550 million

Mais des résultats financiers difficiles

Les finances d'Orange :

  • Chiffre d'affaires trimestriel total : 10,323 milliards d'euros (-4,8 % en un an)
    • France : 5,015 milliards (-7,5 %)
    • Espagne : 1,032 milliard (+2,5 %)
    • Pologne : 786 millions (-9,9 %)
    • Reste du monde : 1,943 milliard (-0,1 %)
  • Chiffre d'affaires mobile : 4,998 milliards d'euros
    • Dont services : 4,721 milliards (-7,3 %)
    • Dont ventes de matériels : 277 millions (+9,8 %)
  • Chiffre d'affaires fixe : 3,242 milliards (-3,8 %)

Un litige avec le fisc fort coûteux

Notez que sur le premier semestre 2013 (non le deuxième trimestre), son bénéfice net a été 1,209 milliard d'euros, en baisse de 700 millions d'euros par rapport au premier semestre 2012. Ceci pour un chiffre d'affaires semestriel de 20,603 milliards d'euros (-4,5 %).

 

Enfin, sachez que suite à un litige avec le fisc français, Orange devra reverser près de 2,150 milliards d'euros lors du second semestre 2013. Ce litige, vieux de huit ans, a été perdu devant le tribunal de Montreuil.

 

Orange litige fisc

 

L'opérateur précise qu'il fera appel de ce jugement auprès de la Cour administrative d'appel de Versailles. Cet appel ne dispense toutefois pas Orange de payer cette somme. Cette mauvaise nouvelle a sans surprise tiré l'action d'Orange vers le bas, avec une chute de 4,28 % (au moment où nous rédigeons ces lignes), valorisant ainsi l'entreprise à moins de 19,5 milliards d'euros.

Publiée le 25/07/2013 à 17:45 - Source : Orange
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité


chargement
Chargement des commentaires...