Opera publie déjà la version finale de son client Mail indépendant

Mauvais signe pour son retour dans le navigateur 52

La première bêta d’Opera 15 a provoqué de nombreuses réactions, en particulier parce qu’un grand nombre de fonctionnalités en sont pour l’instant absentes. La plus remarquable d’entre elles est le client Mail, devenu entre-temps un logiciel indépendant. La version finale est d’ailleurs désormais disponible.

opera next blink

 

Il n’aura pas fallu longtemps à Opera pour sortir la version finale de son client Mail. Désormais une application indépendante, elle signe ici une triste nouvelle pour ceux qui aimaient l’aspect tout-en-un d’Opera : l’improbabilité de son retour dans le navigateur.

 

Ce client email n’a pratiquement pas évolué depuis sa bêta mais des bugs ont certainement été corrigés. L’interface par défaut adopte un classement désormais classique en trois colonnes : l’une pour les dossiers, la deuxième pour les emails, et la dernière, plus grande, pour le contenu de l’email sélectionné. L’application est compatible avec la plupart des comptes, tant qu’ils sont de type POP3 ou IMAP. Dommage qu’Opera n’ait pas tenté de jouer la carte Exchange, à l’instar du client Mail présent dans OS X.

 

Opera Mail propose un fonctionnement par onglets qui permettra de laisser ouverts certains courriers importants. Le logiciel offre en outre une fonctionnalité que l’on retrouve notamment dans Outlook 2013 : la possibilité de se désinscrire d’une chaîne d’emails. Dans le cadre de réponses multiples à un courrier initial, si l’utilisateur estime qu’il n’est plus concerné, Mail pourra se charger de se débarrasser des éléments ultérieurs.

 

Pour le reste, Opera Mail est un client relativement classique. Il intègre évidemment une gestion des contacts, de même que les flux RSS ou encore les libellés. On peut se demander cependant ce qui a poussé l’éditeur à externaliser son client à une époque où les webmails deviennent toujours plus riches en fonctionnalités. Cela étant, la stase dans laquelle est plongée Thunderbird et l’abandon par Microsoft de Windows Live Mail laisse clairement une place vacante pour un logiciel gratuit et capable de gérer de multiples comptes.

 

La version finale en français peut être téléchargée depuis le site officiel.

Publiée le 13/06/2013 à 12:09
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité


chargement
Chargement des commentaires...