Le Français Criteo bientôt en bourse aux États-Unis ?

Criteo à la conquête de l'Amérique 8

Le Français Criteo, spécialisé dans le ciblage de publicité, pourrait bien trouver quelques centaines de millions de dollars en bourse de l'autre côté de l'Atlantique nous apprend Bloomberg. Le spécialiste économique américain précise ainsi que la start-up parisienne a contacté la banque JPMorgan Chase & Co. afin d'entrer en bourse dès cette année. 

CriteoLa R&D est primordiale pour Criteo et son ciblage automatisé de publicité.

La bourse pour continuer son ascension

Véritable pépite française, Criteo a fait la Une de bien des quotidiens nationaux et étrangers du fait de sa très forte croissance depuis plusieurs années. Déjà très présent à l'international, Criteo envisage une entrée en bourse depuis l'année dernière, notamment outre-Atlantique, où le marché de la publicité en ligne est gigantesque. Cette nouvelle dévoilée par Bloomberg n'est donc pas une surprise. D'autant plus que ces derniers mois, la firme a multiplié les annonces importantes.

En septembre dernier, Criteo a ainsi levé 30 millions d'euros, principalement auprès de SoftBank Capital et Yahoo! Japan, deux sociétés majeures en Asie. De quoi pousser la société plus encore dans ce continent, sachant que Criteo dispose déjà d'une présence au Japon (à Tokyo), en Corée du Sud (à Séoul).

Mais si la start-up française est présente en Asie, elle l'est bien plus en Europe et en Amérique. Elle dispose ainsi de bureaux en France, où l'on retrouve près de la moitié de ses 800 employés, ainsi qu'en Allemagne, au Royaume-Uni, en Italie, en Espagne, aux Pays-Bas, en Suède, au Brésil et surtout quatre bureaux aux États-Unis (New York, Boston, Chicago et Palo Alto).

Cette forte présence internationale ne devrait pas s'arrêter en si bon chemin. Criteo a en effet recruté le mois dernier Eric Eichmann, ancien président International de Living Social (concurrent de Groupon), pour occuper le poste de « Chief Revenue Officer ». Il s'occupera notamment de l’internationalisation de la société dans les marchés de la distribution, des voyages et des petites annonces, très demandeurs de publicité et affichant des milliards de pages vues. « Par son expertise, ses compétences et son expérience, Eric va aider Criteo à franchir un nouveau palier » a résumé Jean-Baptiste Rudelle, fondateur et PDG de Criteo.

La prédiction est capitale pour Criteo.

Une croissance fulgurante

Sa volonté d'entrer en bourse n'a donc rien d'illogique si la start-up veut continuer de croître rapidement. Rappelons d'ailleurs que Criteo a dépassé les 200 millions de dollars de chiffre d'affaires en 2011, contre 60 miliions en 2010 et 9 millions en 2009. En 2012, la société pourrait avoir réalisé un chiffre d'affaires de 400 millions de dollars. À ce rythme, le milliard de dollars approche. Sa valorisation pourrait atteindre environ 2 milliards de dollars à ce jour.

Selon des informations du Journal du Net, Criteo hésiterait encore entre le New York Stock Exchange et le Nasdaq, ce dernier étant spécialisé dans les nouvelles technologies et les start-ups. Le Français pourrait y lever jusqu'à 400 millions de dollars croit savoir notre confrère.

Publiée le 25/04/2013 à 16:45
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité


chargement
Chargement des commentaires...