Les Ultrabook seront plus économes, tactiles et WiDi avec les CPU Haswell

Mais ils ne feront toujours pas le café 30

Intel profite de l'IDF qui se tient actuellement à Pékin pour partager quelques informations concernant le futur de ses Ultrabook. Si l'on savait déjà que les écrans des portables seraient forcément tactiles à partir d'Haswell, le fondeur ajoute qu'ils intègreront aussi la technologie d'affichage sans fil maison et seront plus économes en énergie sous certaines conditions.

Pour Intel, le marché des PC n'est pas mort, loin de là. Dans une présentation, le fondeur rappelle que ces machines ont encore la préférence des utilisateurs dans de nombreux domaines, c'est tout du moins ce qui ressortait d'une étude publiée en... 2011 sur lequel repose le propos du fondeur. Qu'en est-il désormais ?

Intel IDF UltrabookIntel IDF Ultrabook

Vers des Ultrabook plus fins et plus autonomes

Quoi qu'il en soit, c'est l'occasion de revenir sur les différentes problématiques sur lesquelles il œuvre avec ses partenaires autour des Ultrabook, dont les déclinaisons sont de plus en plus nombreuses : écran détachable, pivotant, glissant sur le clavier, etc.

Intel espère bien continuer de les voir se multiplier avec l'arrivée de ses processeurs Core de quatrième génération, connus sous le nom de code Haswell. Comme déjà évoqué, ces derniers permettront de réduire drastiquement la consommation. Ce devrait notamment être rendu possible grâce à un nouvel état de fonctionnement C10, qui nécessiterait jusqu'à 10x moins d'énergie que ce que l'on retrouve aujourd'hui lorsque la machine est au repos, écran éteint.

Intel IDF UltrabookIntel IDF Ultrabook

Cela permettra en plus d'avoir des machines dépourvues de systèmes de refroidissement actifs, un simple dissipateur sera nécessaire. Mais pour le géant américain, cela ne suffira pas. Il faudra aussi que la partie logicielle tire parti de son Framework DPTF, afin d'économiser de l'énergie sur les différents composants (CPU, Wi-Fi, chipset, capteurs, chipsets, etc.)

Intel IDF UltrabookIntel IDF Ultrabook

La puce Wi-Fi de nouveau obligatoire, tout comme l'écran tactile

En outre, Intel va de nouveau imposer ses modules Wi-Fi au sein des machines certifiées « Ultrabook » avec Haswell, comme il le faisait au temps des portables estampillés Centrino. Ce choix est certainement opéré pour deux raisons. La première est la gestion d'énergie de la plateforme dans son ensemble, comme nous venons de le voir. La seconde pourrait par contre être un peu plus intéressante pour l'utilisateur.

En effet, les smartphones et tablettes sont désormais certifiés Miracast par la Wi-Fi Alliance, ce qui permet de cloner l'écran principal sur un téléviseur. De son côté Intel propose sa technologie WiDi qui complète cette norme en proposant la possibilité d'étendre le bureau sur un second écran, de diffuser des contenus protégés, etc.

Intel IDF UltrabookIntel IDF Ultrabook

La puce Wi-Fi n'est pas le seul impératif ajouté à la prochaine plateforme Ultrabook puisqu'Intel indiquait lors du CES que l'écran tactile serait aussi obligatoire à partir d'Haswell. Reste que ces ajouts mis bout à bout ne vont certainement pas aider à faire baisser le tarif moyen de ce type de machine, surtout vis-à-vis des tablettes qui sont bien souvent plus économiques.

Il sera ainsi intéressant de voir les gammes qui seront dévoilées pour la période de la rentrée, qui approche à grands pas.

Publiée le 10/04/2013 à 15:15
Damien Labourot

Journaliste High-tech gravitant autour de la mobilité (smartphone, tablette, portable) et toujours prêt à de nouvelles expériences.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité


chargement
Chargement des commentaires...