S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

GNOME 3.8 fait le plein de nouveautés et présente un mode classique

Suffisant pour empêcher les utilisateurs de se tourner vers MATE ?

L’environnement de bureau GNOME vient de paraître dans une nouvelle version. Estampillée 3.8, elle se focalise sur l’amélioration de l’existant avec, par exemple, un nouveau panneau de lancement des applications, une recherche plus efficace et un nouveau panneau de configuration. Mais les développeurs ont introduit également un mode « classique » pour ceux qui préfèrent un bureau plus classique.

gnome

 

Depuis GNOME 3.0, l’équipe en charge du développement s’est concentrée sur des améliorations régulières et successives. La mouture initiale avait largement fait parler d’elle, l’expérience utilisateur ayant été fortement chamboulée. De fait, chaque version suivante (chiffres pairs) est venue boucher les trous, affiner les nouveautés, la plupart du temps en prenant en compte les demandes des utilisateurs.

 

GNOME 3.8 continue sur cette lancée et propose une longue série de coups de rabots qui vont d’une légère amélioration à une refonte totale. C’est le cas notamment pour le lanceur d’applications qui propose désormais deux onglets pour trier les applications les plus utilisées et la liste complète.

 

gnome

 

Le champ de recherche affiche désormais des résultats plus clairs. Le principal changement rappelle ce que l’on retrouve sur les plateformes mobiles ou encore dans Windows 8 : chaque application peut exposer ses données au moteur de recherche, ce qui permet à l’utilisateur de retrouver plus facilement ce qu’il cherche. Les résultats sont par ailleurs  divisés en catégories.


gnome

 

Entre autres améliorations et nouveautés importantes, on notera également : 

  • Un nouveau centre de paramètres pour tout ce qui touche au respect de la vie privée et au partage des informations
  • Une application Horloges qui, à la manière d’une application mobile, peut afficher une grille d’heures du monde entier, mais réunit également les alarmes, un chronomètre ainsi qu’une fonction minuteur
  • Un rendu des animations annoncé comme beaucoup plus fluide et performant, grâce à une optimisation des éléments impliqués dans le rendu. Une amélioration de la fluidité des vidéos pourrait être repérée en fonction des cas.

Mais GNOME 3.8 ajoute également une fonctionnalité que beaucoup attendaient sans doute depuis longtemps : un mode classique. Une partie des utilisateurs regrette en effet le changement radical d’interface et se tourne vers d’autres environnements, notamment MATE qui se veut en quelque sortie l’héritier de GNOME 2.X et de son expérience utilisateur.

 

gnome

 

Le mode classique active un bureau nettement plus traditionnel. On retrouve ainsi une barre supérieure contenant les anciens raccourcis vers la liste des applications ainsi que les dossiers principaux, l’accès au répertoire de l’utilisateur, au poste de travail, etc. En bas se trouve l’autre barre, qui fonctionne finalement comme une barre des tâches classiques, les fenêtres ouvertes créant autant de boutons.


gnome

 

On pourra encore citer toute une liste d’améliorations diverses :

  • Les comptes en ligne intègrent la gestion d’OwnCloud, ainsi que des comptes IMAP et SMTP
  • Un nouvel assistant au premier lancement de GNOME pour lui fournir les paramètres de base tels que le fuseau horaire, le nom de l’utilisateur et ainsi de suite.
  • Maintenir CTRL enfoncé permet de lancer des applications tout en laissant ouverte la fenêtre des activités
  • Machines, l’outil de virtualisation, prend en charge la redirection USB automatique, les cartes à puces, et permet en outre les copier/coller natifs depuis et vers Windows XP et Windows 7
  • L’application content affiche les informations de manière plus claire et permet une modification plus rapide des données
  • Une nouvelle application Météo
  • Une nouvelle application de prise de notes rapides, mais en cours de développement

Comme toujours, la nouvelle version de l’environnement se retrouvera dans les dépôts de la distribution Linux utilisée quand ils auront été mis à jour.

Source : GNOME
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Google+

Publiée le 29/03/2013 à 16:45

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 141 commentaires

Avatar de Yutani INpactien
Yutani Le vendredi 29 mars 2013 à 16:54:43
Inscrit le vendredi 18 avril 08 - 7905 commentaires
Une partie des utilisateurs regrette en effet le changement radical d’interface et se tourne vers d’autres environnements, notamment MATE qui se veut en quelque sortie l’héritier de GNOME 2.X et de son expérience utilisateur.

je n'aurais pas dit mieux
je me suis tourné vers MATE parce que Unity m'en faisait tellement chier qu'une visite chez le proctologue à côté c'était le Club Med
A tâter tester ...
Avatar de Zeredfox INpactien
Zeredfox Le vendredi 29 mars 2013 à 16:58:22
Inscrit le vendredi 20 mai 05 - 1493 commentaires

faisait tellement chier qu'une visite chez le proctologue à côté c'était le Club Med


ou inversement ! Chacun ses goûts
Avatar de trash54 INpactien
trash54 Le vendredi 29 mars 2013 à 16:58:29
Inscrit le mardi 13 septembre 05 - 6644 commentaires

je n'aurais pas dit mieux
je me suis tourné vers MATE parce que Unity m'en faisait tellement chier qu'une visite chez le proctologue à côté c'était le Club Med
A tâter tester ...


Unity c'est sur Ubuntu et c'est pas Gnome 3.x

Avatar de Zup Arkhen INpactien
Zup Arkhen Le vendredi 29 mars 2013 à 16:58:44
Inscrit le jeudi 27 avril 06 - 514 commentaires
Dans le mode classique on peut enfin refaire un clic droit sur les barres et y remettre ce qu'on veut (voir en ajouter) ou c'est toujours la même daube depuis la 3.x ?

Si c'est le cas MATE est presque échec.

Edité par Zup Arkhen le vendredi 29 mars 2013 à 17:01
Avatar de brazomyna INpactien
brazomyna Le vendredi 29 mars 2013 à 16:59:11
Inscrit le vendredi 7 octobre 11 - 5839 commentaires
Une partie des utilisateurs regrette en effet le changement radical d’interface et se tourne vers d’autres environnements, notamment MATE qui se veut en quelque sortie l’héritier de GNOME 2.X et de son expérience utilisateur.


Chez moi, ça résonne avec les déclarations de Shuttleworth pour Ubuntu et Unity, quand il parle de ne pas 'plier' face à quelques gugus (arbitrairement proclamés) "barbus rétrogrades et épars, qui n'ont rien compris à l'avenir et au grand public, et ne font que vouloir du compliqué pour former une forme de truc exclusif à l33t".

Ici, c'est un peu une histoire similaire: on a voulu mettre l'accent sur l'eye candy et le truc 'grand public' en oubliant la notion d'ergonomie et d'efficience dans les activités de tous les jours.

Au final ils font (au moins partiellement) marche arrière parce qu'ils se rendent compte qu'ils n'ont non seulement pas gagné le 'grand public supplémentaire' qu'ils avaient espéré (parce que l'origine du problème de PDM limité n'était pas là), mais qu'en plus leur base historique a fini par se détourner d'eux.

Alors tout n'est évidemment pas comparable, mais dans la démarche, moi j'y vois quelque chose d'un peu similaire ; une sorte d'égarement temporaire dans le postulat qu'il faudrait absolument tout révolutionner pour faire du mieux. C'était oublier un peu vite que les IHM d'aujourd'hui ne sont que l'aboutissement de 30 ans d'évolutions graduelles, et pas le fruit du hasard.



Edité par brazomyna le vendredi 29 mars 2013 à 17:04

Il y a 141 commentaires

;