Apple brevette une solution de partage d'informations en réalité augmentée

La technologie et les procès de demain 49

Apple vient de se voir octroyer un très important brevet sur la réalité augmentée. Le système, conçu avant tout pour un usage mobile, permet d’examiner son environnement et d’obtenir en temps réel de nombreuses informations. Mais c’est surtout sur ses capacités de partage et de collaboration que la technologie se démarque.

ios plans

Tout filmer, tout analyser, tout reconnaître, tout anoter

Apple vient d’obtenir la confirmation que le brevet 8 400 548 était désormais le sien. Il décrit tout un système de réalité augmentée pour agrémenter un flux vidéo « live » d’informations diverses et variées. Mais le brevet se penche surtout sur les travaux collaboratifs, en étant capable par exemple de mettre en relation deux utilisateurs sur leurs iPhone pour planifier un itinéraire, les lieux importants à visiter, le tout en gardant toujours en perspective le flux vidéo.

apple realité augmentee

Le brevet 8 400 548 est intitulé « Affichages synchronisés et interactifs à réalité augmentée pour appareils multifonctions ». Le principe de base est le suivant : l’utilisateur filme un quartier d’une ville et obtient en temps réel des informations sur ce qu’il regarde. Dans une zone secondaire, le même quartier apparaît en images de synthèse selon un angle différent. L’utilisateur peut alors tracer un itinéraire, marquer des points particuliers, donner des noms et ainsi de suite.

apple realité augmentée

Si cet exemple vous semble trop simpliste, imaginez maintenant qu’il soit applicable à n’importe quoi. Le brevet fournit un autre exemple : les circuits électriques. L’utilisateur cible un circuit puis ajoute un ensemble d’informations sous la forme de labels, de tracés et ainsi de suite. Il peut ajouter des images, des symboles, des liens internet. Le brevet indique en outre que dans la mesure du possible, le système tentera de reconnaître les types d’objets, ici les composants.

Partager en temps réel 

Si le système pourrait se révéler pratique à l’usage, il pourrait réellement devenir puissant une fois utilisé en mode partagé. Car là réside sa véritable force : toutes les informations ajoutées par un utilisateur peuvent être transmises à un contact.

apple realité augmentee

Les dessins ci-dessus montrent une foule d’informations. On y retrouve le flux vidéo ainsi que la modélisation 3D de la ville. Évidemment, difficile de ne pas penser à l’application Plans qui pourrait fournir ce genre d’informations. La modélisation permet l’ajout d’informations, comme on l’a déjà vu. Le deuxième écran symbolise ce que voit le contact : un flux synchronisé affichant aussi bien la vidéo, pour montrer le décor « réel » et les instructions qui l’accompagnent. Une personne peut ainsi indiquer à une autre comment se rendre à un endroit particulier, la boutique où se rendre, les passages à emprunter, ou plus simplement comment la rejoindre

Tout l’intérêt du système repose en fait sur la capacité d’annoter des éléments captés par la caméra du smartphone et de les partager en temps réel avec une autre personne. Un principe qui, généralisé, pourrait être adapté à une infinité de cas d’utilisations, notamment dans le monde professionnel. Filmer une maison par exemple et y dessiner une éventuelle extension, une radiographie pour l’annoter et demander un avis et n’importe quel objet pour véhiculer une idée et bien se faire comprendre d’une autre personne.

apple realité augmentée

Une force de frappe massive en cas de litige ?

Le brevet indique que la technologie utiliserait de nombreux capteurs tels que le GPS et l’accéléromètre. Toutes les informations sur la position géographique, l’altitude, les mouvements sont prises en charge. On peut tout à fait imaginer qu’un tel système, en plus d’être intégré dans les iPhone et iPad, pourrait prendre place dans d’autres dispositifs, tels que des lunettes. Comment un produit comme les Google Glass ne pourrait-il pas profiter de ces possibilités : des informations complémentaires fournies en temps réel par un contact sur ce que l’on regarde.

Ce qui soulève évidemment des questions d’ordre légal. Le brevet obtenu par Apple couvre des cas de figure qu’on risque de retrouver très régulièrement dans le futur, en particulier l’annotation en réalité augmenté et le partage de ces informations avec les contacts. Apple se retrouve armé en théorie d’un brevet à la puissance dévastatrice. On imagine sans peine que si des firmes telles que Samsung investissent dans la réalité augmentée, Apple dégainera son armada d’avocats.

Reste que dans un univers Apple, ce système pourrait être relié à de très nombreux services. L’utilisation de Plans paraît évidente, mais il faudrait ajouter encore celle des contacts, de l’agenda, des rappels et bien entendu de la plateforme publicitaire iAd. La question que beaucoup se poseront du coup est de savoir quand une telle fonctionnalité sera ajoutée. Étant donné le travail conséquent que nécessite un tel ajout, il y a peu de chances que l’iPhone 5S soit concerné. Peut-être l’iPhone 6, peut-être iOS 7, peut-être plus tard, peut-être même jamais.

Publiée le 20/03/2013 à 17:40 - Source : USPTO
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité


chargement
Chargement des commentaires...