NVIDIA : Après Kepler viendra Maxwell, puis la génération Volta

Parés pour la suite ? 43

Durant sa Keynote d'ouverture de la GTC 2013, Jen Hsun Huang a décidé de lever le voile sur la roadmap des GPU à venir de la société. Si l'on avait déjà entendu parler du remplaçant de Kepler, Maxwell, on apprend qu'il sera ensuite question de Volta.

NVIDIA GTC 2013 NVIDIA GTC 2013

Durant sa Keynote d'ouverture, Jen Hsun Huang a fait la part belle aux usages autour de ses GPU au sein des applications scientifiques, mais aussi dans des usages aussi divers que le fait de retrouver des vêtements sur des sites de vente en ligne depuis la capture d'une photo issue d'un catalogue papier, Shazam ou l'analyse de tweets en masse... mais aussi le rendu d'océan ou de visage via Face Works, une démonstration d'ailleurs plutôt impressionnante.

Quelques démos, mais aussi des informations sur les GPU à venir

NVIDIA GTC 2013

Il a ensuite été question de la roadmap GPU de la société afin d'évoquer la suite de Kepler. Il devrait tout d'abord être question de Maxwell, dont nous avons déjà entendu parler. Cette génération sera l'occasion d'intégrer une mémoire unifiée virtuelle qui pourra être partagée entre le CPU et le GPU. Le ratio performance / watts devrait être doublé, comme pour la génération suivante.

NVIDIA GTC 2013NVIDIA GTC 2013

Car c'est la suite qui nous intéressait surtout : Volta. Cette fois, la grande nouveauté sera l'arrivée de « Stacked DRAM » qui prendra place au sein même de la puce. Une technologie déjà évoquée comme des pistes de recherche par la concurrence, dont Intel. Dans les deux cas, ce sont des avantages nets pour le calcul et CUDA qui sont visés. Reste à voir ce qu'il en sera du côté du jeu.

GRID fait son retour, pour le contrôle de VM à distance dans les entreprises

NVIDIA en a profité pour reparler de sa solution GRID VCA (Visual Computing Appliance), qui est un serveur complet (4U) composé de deux processeurs Xeon à huit coeurs, de 384 Go de mémoire et de huit cartes graphiques GRID (basés sur deux GPU Kepler) afin de supporter des machines virtuelles accessibles à distance. 

NVIDIA GTC 2013NVIDIA GTC 2013

Une démonstration a été effectuée sous OS X avec trois « workspaces » permettant chacun d'effectuer un calcul sur des applications nécessitant beaucoup de ressource sans que la machine locale ne soit sollicitée. Une manière aussi d'éviter les soucis concernant les données pouvant être volées sur un client utilisé par les employés des entreprises.

NVIDIA GTC 2013NVIDIA GTC 2013

Mais il est désormais temps de passer à la phase commerciale. Ainsi, deux versions sont proposées avec plus ou moins de mémoire, de CPU, de GPU... l'ensemble est livré de manière complète avec une partie logicielle GRID VGX ce qui permet à NVIDIA d'indiquer un tarif annuel dont il faudra s'acquitter en plus des 25 000 à 40 000 $ d'achat de matériel.

Publiée le 19/03/2013 à 18:25
David Legrand

Rédacteur en chef adjoint et responsable des L@bs de Nancy. Geek de l'extrême spécialisé dans l'analyse des produits high-tech, les réseaux sociaux et les trios d'écrans. Adepte du libre.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité


chargement
Chargement des commentaires...