Le lanceur multifonctions Alfred revient sur OS X en version 2.0

Toujours aussi efficace 10

Alfred est un lanceur d’applications pour OS X qui a reçu un joli accueil grâce à sa facilité et sa richesse  de fonctionnalités. La version 2 a été lancée récemment et se propose d’aller plus loin. La version de base est toujours offerte gratuitement, mais un PowerPack permettra de lui adjoindre des fonctionnalités supplémentaires.

alfred

 

Alfred 2 est donc disponible après une phase bêta assez longue. Il s’agit à la base d’un lanceur d’applications que l’on appelle par une combinaison de touches standard (Option + Espace). L’utilisateur peut ainsi écrire quelques lettres et obtenir une liste rapide d’éléments : applications, mais également documents, réglages et ainsi de suite. Mais la véritable force d’Alfred (et qui n’est pas son nom) est la multiplicité des services qui peuvent lui être associés.

 

alfred

 

Comme on le voit rapidement dans les réglages, on peut lui adjoindre de nombreux paramètres de recherche. On pourra par exemple lui enjoindre de chercher des mots particuliers sur Google ou Twitter, un article sur Wikipedia, des photos sur Flickr ou encore la météo d’une ville en particulier. Tout ce qu’il faut connaître finalement, ce sont les mots qui déclenchent les fonctions, et qui sont d’ailleurs réglables. On peut également lui demander d’effectuer des opérations de calcul ou de chercher la définition d’un mot dans le dictionnaire, le tout en partant toujours de la combinaison Option + Espace pour afficher le champ de recherche.

 

alfred alfred

 

Bien que la version de base soit gratuite, un PowerPack permet de débloquer d'autres fonctionnalités. Vendu environ 17,50 euros (15 livres), il débloque la recherche dans les contacts (nom, prénom, informations diverses), dans le presse-papier, une musique dans iTunes, il ajoute la compatibilité avec 1Password et permet le lancement de commandes dans le Terminal (Shell). Le PowerPack ajoute surtout la grosse nouveauté d’Alfred 2 : les workflows. Ces « flux de travail » permettent la création de tâches multiples et automatisées que l’on déclenchera via des combinaisons de touches. Il s’agit donc de macros plus ou moins complexes mais l’utilisateur n’a pas besoin de coder. La création est visuelle et les flux peuvent être importés, exportés et donc partagés.


alfred

 

De nombreuses options existent pour personnaliser Alfred, notamment le thème ou encore la taille de la police. L’application est compatible avec les services du système tels que Quick Look pour prévisualiser les résultats de la recherche.

 

Ceux qui souhaitent télécharger ou acheter Alfred 2 pourront le faire depuis le site officiel. Notez qu’une version spéciale du PowerPack, nommée Mega Supporter, est vendue 30 livres, soit environ 35 euros. Pour ce prix, le développeur garantit à l’utilisateur une licence à vie qui lui ouvrira le droit à toutes les futures versions. À ce tarif, il faudra au moins qu’une version 3 sorte pour que l’investissement soit rentable, hors volonté de soutenir le créateur de l’application évidemment.

Publiée le 18/03/2013 à 12:36 - Source : Alfred
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité


chargement
Chargement des commentaires...