Apple éprouve le besoin de vanter les avantages de son iPhone 5

Une concurrence un peu rude ? 137

Dans un mouvement assez inhabituel, Apple a publié une page web vantant les mérites de son iPhone 5 vis-à-vis de la concurrence. Si la firme ne cite aucun autre appareil en particulier, elle isole un certain nombre de points forts, au risque pour certains de tomber dans la mauvaise foi.

iphone

Des arguments déjà vus

L’iPhone 5 est un bon smartphone, sur de nombreux points. Il n’est évidemment pas une réponse à tous les besoins, et beaucoup lui préfèrent un appareil Android, plus libre dans son utilisation, et surtout moins cher dans la grande majorité des cas. Apple estime cependant qu’il est temps de rappeler pourquoi son téléphone devrait être acheté. La firme a donc créé une page pour énumérer ses points forts, mais elle semble oublier curieusement parfois que le monde des smartphones a évolué ces dernières années.

 

Apple commence par indiquer que son smartphone a obtenu huit prix décernés par J.D. Power and Associates pour la plus grande satisfaction client. Si on creuse un peu, on constate que la dernière étude a été menée sur un échantillon de 8736 personnes entre janvier et juin 2012 sur un total de huit constructeurs. Cet échantillon n’est pas forcément grand et on peut s’étonner d’ailleurs qu’Apple n’en parle pas plus régulièrement. Les critères pris en compte sont les performances, le design, les fonctionnalités et la facilité d’utilisation. Apple a toutefois le bon goût de préciser que l’ensemble des réponses est basé sur la perception de l’utilisation.

Retina : la précision est meilleure chez d'autres 

Après un paragraphe concernant le design, rappelant à quel point l’iPhone 5 est fin sans sacrifier les performances, la firme de Cupertino tient à rappeler que seul l’iPhone possède un écran Retina. Certes, c’est le cas, mais Apple met en avant la qualité de l’écran et la définition très élevée qui n’autorise plus l’oeil humain à percevoir les pixels. La pomme va malheureusement un peu vite en besogne, car si les 326 ppp (points par pouce) sont un très bon score, ils ont été largement dépassés ces derniers temps. Le récent Galaxy S4 propose pas moins de 440 ppp grâce à sa définition Full HD, mais ce n’est pas le plus gros score : le ZTE Grand S et l’Ascend D2 de Huawei proposent tous deux 443 ppp, et le HTC One crève le plafond avec ses 468 ppp. Le rendu des couleurs est également un paramètre pris en compte mais est davantage sujet à l’appréciation de l’utilisateur.

Performances et LTE : rien d'exclusif non plus 

Viennent ensuite les performances et l’autonomie. Selon Apple, la puce A6 est puissante, mais pas au point de dévorer la batterie puisque l’iPhone 5 est censé tenir huit heures en surf sur le web ou en communication. Dans la pratique, on demande à un smartphone de tenir une journée en utilisation de ce type, ce que fait la grande majorité des smartphones. Il faudra cependant voir en pratique ce que donnent des modèles très récents tels que le One de HTC et le Galaxy S4, à cause de leurs puces puissantes.

 

Apple passe ensuite au support de la LTE et donc aux performances élevées en surf internet. Si on ne peut pas retirer le support de la 4G au smartphone, il n’est que partiel. Les utilisateurs français sont d’ailleurs bien placés pour le savoir puisque l’iPhone 5 n’est pas compatible avec les réseaux en place dans l’Hexagone. Il faudra attendre septembre pour commencer à en profiter chez Bouygues Telecom. En outre, le support de la LTE n’a rien d’exceptionnel : l’iPhone 5 n’est ni le seul, ni même le premier à l’avoir introduit. D’autres modèles, tels que le Lumia 920 de Nokia, peuvent utiliser la 4G française par exemple.

App Store : toujours une valeur sûre

Certains points soulevés, tels qu’iOS 6, Siri et iCloud sont évidemment exclusifs à Apple, la firme n’hésitant pas d’ailleurs à remettre en avant que son système mobile est « le plus avancé au monde ». Un point qu’il est délicat de trancher tellement les variables sont nombreuses. Cependant, il existe un point sur lequel Apple ne peut pas se tromper : l’App Store. Avec 800 000 applications, et même si Android est au même niveau, l’iPhone garde cette aura de machine à tout faire. Enfin, Apple termine sur son service client, mis en avant pour son efficacité. Il est vrai que la firme dispose d’un personnel assez nombreux et que les réponses viennent vite, même si elles ne plaisent pas forcément. En outre, la garantie de base est d’un an et il faudra débourser 69 euros pour l’étendre à deux ans.

Pourquoi maintenant ?

Finalement, le plus important dans cette page n’est pas tant un point plus qu’un autre, mais le simple fait que la page existe. Jamais Apple n’avait eu besoin de publier ce genre de concentré publicitaire pour rappeler à quel point son iPhone mérite un achat et donc, en filigrane, son tarif très élevé : 679 euros dans son modèle de base avec 16 Go de stockage. On peut donc se demander ce qui a poussé l’entreprise dans cette direction. Une hypothèse se formule cependant : la concurrence, acharnée, de certains constructeurs (Samsung en tête) et la réduction d’un écart au point que l’iPhone pourrait perdre de sa superbe dans le coeur des clients potentiels.

Publiée le 18/03/2013 à 12:05 - Source : Apple
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité


chargement
Chargement des commentaires...