L'ARCEP autorise Bouygues à utiliser la bande 1800 MHz pour la 4G

La guerre débutera donc le 1er octobre 2013 31

C'est officiel. L'ARCEP vient à l'instant d'autoriser Bouygues Telecom à exploiter sa bande 1800 MHz (2G) pour la 4G, ceci à partir du 1er octobre prochain. Sans surprise, cette autorisation implique toutefois quelques conditions.

bouygues telecom 4gPour la 4G par Bouygues, cela commencera donc bien cette année.

Pas de motif de bloquer ces fréquences à la 2G (GSM)

Les dirigeants d'Orange et SFR risquent de ne pas apprécier. L'ARCEP a en effet répondu par la positive à la demande de Bouygues Télécom formulée en juillet dernier quant à la réutilisation de ses fréquences 1800 MHz pour déployer la LTE (4G). Une bonne nouvelle pour Bouygues, même si les dirigeants du troisième opérateur mobile du pays espéraient pouvoir exploiter cette bande de fréquences un peu plus tôt et, pourquoi pas, immédiatement.

Il faudra donc patienter jusqu'au 1er octobre 2013 pour proposer à ses clients de la 4G en passant par ces fréquences. L’Autorité a ainsi estimé « qu’il n’y a pas de motif qui rendrait « nécessaire » le maintien de la restriction à la seule technologie GSM dans l’autorisation de Bouygues Telecom relative à la bande 1800 MHz ».

Pas de conséquences majeures sur la concurrence

Quant aux conséquences vis-à-vis des concurrents de Bouygues, et notamment pour SFR et Orange qui ont déjà commencé à déployer la 4G sur la bande 2,6 GHz (et bientôt 800 MHz), l'ARCEP explique son point de vue : « dans ces conditions, l’avantage que pourrait tirer la société Bouygues Telecom d’une levée anticipée de la restriction technologique n’apparait pas d’une ampleur et d’une durée telles qu’il constituerait une distorsion concurrentielle sur le marché mobile ».


Aujourd'hui, Bouygues dispose de 26,6 MHz duplex dans les zones très denses et de 21,6 MHz duplex dans les autres zones du territoire français. Afin de se conformer aux conditions de l'ARCEP et rétablir la concurrence entre opérateurs, Bouygues devra céder à Free Mobile une partie de ses fréquences pour au final disposer de 23,8 MHz duplex et ainsi se rapprocher d'Orange et SFR. Ensuite, au plus tard le 25 mai 2016, Bouygues devra réduire sa part à 20 MHz, tout comme Orange et SFR, dans le but d'offrir à Free Mobile 15 MHz duplex à cette date.


Mais ces répartitions pourraient bien arriver plus tôt, pourquoi pas cette année ou l'année prochaine. En effet, l'ARCEP précise bien que SFR et Orange peuvent « demander à tout moment que leurs autorisations dans la bande 1800 MHz soient étendues à la 4G ». Une possibilité qui sera probablement prise si Bouygues venait à devenir un concurrent trop dangereux.

Bouygues donnera sa réponse définitive dans quelques jours 

Bouygues, par l'intermédiaire d'un communiqué de presse officiel, n'a pas montré une joie particulière suite à cette annonce. Tout au plus s'est-elle contentée de préciser qu'elle disposait d’un mois pour indiquer si elle maintenait ou non sa demande, et qu'elle « indiquera le sens de sa décision dans les prochains jours ».

Un peu plus enthousiaste, Olivier Roussat, le PDG de Bouygues Telecom, a publié le tweet suivant :

 

SFR, Orange et Free n'ont pas encore réagi.

Publiée le 14/03/2013 à 18:12 - Source : ARCEP
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité


chargement
Chargement des commentaires...