La PlayStation 4, une console plus ouverte aux studios indépendants ?

SONY joue sur le terrain de Valve 54

Shuei Yoshida, le président de SONY Computer Entertainment Worldwide Studios s'est longuement entretenu avec nos confrères de Gamasutra. Parmi leurs sujets de discussion, il était notamment question de l'ouverture de la PlayStation 4 aux éditeurs indépendants. 

logo playstation 4

Lors de la conférence de présentation de la PlayStation 4, Mark Cerny parlait de la nouvelle console de SONY comme étant « la console la plus ouverte » du marché. Cela signifie-t-il que les utilisateurs pourront faire ce qu'ils veulent avec leur machine ? Que nenni. Il est plutôt question de l'ouverture de la plateforme aux développeurs indépendants. 

Interrogé sur cette déclaration, Shuei Yoshida ne semble pas très à l'aise « Je ne me rappelle pas exactement dans quel contexte il a dit cette phrase. Il parlait du choix de l'architecture que nous avons fait cette fois-ci. On a vraiment pris des composants populaires et basiques, et nous sommes partis de là. Donc je pense qu'il parlait d'ouverture pour dire à quel point l'architecture est familière aux développeurs. Mais je ne suis pas tout à fait sûr... ». Pour le coup, il y a vraiment de quoi ne pas être sûr, à moins qu'il ne s'agisse de langue de bois ?

Le dirigeant rectifiera toutefois sa réponse un peu plus tard : « Nous voulons ouvrir la PlayStation 4 aux petits développeurs, car nous croyons en eux. Ils sont très créatifs, et n'hésitent pas à sortir de la norme pour proposer quelque chose impressionnant. Donc nous voulons vraiment leur rendre la tâche plus facile pour venir sur notre plateforme et y publier des choses ». Pour y parvenir, SONY a mis en place une solution à mi-chemin entre ce qui se fait pour la PlayStation 3, avec un kit coûteux et difficile à prendre en main, et le PS Mobile qui ne nécessite aucun matériel particulier, si ce n'est un PC et le support sur lequel vous souhaitez développer.

 

« Notre approche pour la PlayStation 4 se situe entre ce que nous avons fait pour la PS3 et le PS Mobile. Nous pourrions continuer avec le modèle de PS Mobile, mais pour tirer le meilleur de la console les développeurs ont besoin d'aller en profondeur dans son matériel » affirme Yoshida. Il ajoutera ensuite que le kit de développement devrait être plus accessible d'un point de vue financier sans pour autant confirmer que la baisse sera suffisante pour attirer les petits studios. « D'habitude nous ne parlons pas du tarif des kits de développement. Mais oui, on peut dire qu'il sera moins cher. Par contre je ne sais pas s'il sera assez bon marché pour les indépendants, parce qu'il n'y a pas que le coût du matériel, mais aussi les SDK, les outils, le support et un tas d'autres coûts ». Le géant nippon semble donc faire les yeux doux aux petits studios afin de faire vivre sa prochaine console. Peut-être que le succès de Journey y est pour quelque chose.

Publiée le 23/02/2013 à 12:12 - Source : Gamasutra
Kevin Hottot

Journaliste spécialisé dans l'univers du jeu vidéo. Passionné par le Dogecoin, le financement participatif. Ne se déplace jamais sans son poney.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité


chargement
Chargement des commentaires...