S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

[MàJ] La 4G par la bande 1800 MHz sera autorisée, non sans compensation

Le bon filon de l'État

Mise à jour :  Interrogée par Le Figaro, Fleur Pellerin, la ministre de l'économie numérique, a confirmé les informations rapportées ci-dessous. « Les opérateurs détenteurs de ces fréquences 1 800 MHz paieront, s'ils basculent en 4G, un montant cinq fois plus élevé que la redevance actuelle. Cela correspond, à terme, à une rentrée d'environ 200 millions d'euros supplémentaires par an pour l'État. À cela s'ajoute une redevance variable, qui reste fixée à 1 % du chiffre d'affaires. » La ministre a de plus rajouté que l'ARCEP précisera la date du basculement possible de la 2G à la 4G (LTE) avant le 20 mars prochain.

Article du 22/02/2013. Bouygues Télécom va-t-il pouvoir exploiter ses fréquences 1800 MHz (2G) pour déployer la 4G (LTE), alors que Free et SFR annoncent des conséquences dramatiques sur l'emploi ? À en croire BFM Business, l'ARCEP et Bercy devraient bien répondre par la positive à la demande de Bouygues Télécom. Néanmoins, une très forte compensation financière sera demandée aux opérateurs télécoms afin d'exploiter ces fréquences.

Bande 1800 MHz 2G

Une manne financière énorme pour financer la FTTH

64 millions d'euros par an. C'est ce que pourraient payer chaque  opérateur télécom afin d'exploiter les fréquences 1800 MHz pour déployer leur réseau 4G selon BFM Business, qui s'est procuré un projet de décret signé par Pierre Moscovici, Arnaud Montebourg, Jérôme Cahuzac et Fleur Pellerin. Une explosion des coûts qui pourrait être imposée par Bercy, alors que pour la 2G, la redevance pour ces mêmes fréquences coûte environ 11 millions d'euros. Le but pour le gouvernement serait double.

 

Premièrement, Bouygues Télécom ne pourra pas exploiter ses nombreuses antennes 1800 MHz « gratuitement ». Sur dix ans, la redevance reviendra tout de même à 640 millions d'euros pour 40 MHz, sans compter le versement d'une portion (1 %) du chiffre d'affaires généré par ces fréquences. De quoi rassurer en partie la concurrence. Enfin, cette manne financière permettra à l'État d'assurer son plan du très haut débit pour tous d'ici 2023. Avant-hier, François Hollande a ainsi affirmé que les milliards d'euros investis dans la fibre optique par l'État auront pour source le programme d'investissement d'avenir mais aussi les redevances payées par les opérateurs pour exploiter les fréquences mobiles.

Free Mobile en profitera

Selon les documents sources de BFM Business que nous avons pu nous procurer, Bercy justifie son choix par l'exemple étranger. La bande 1800 MHz est en effet utilisée dans de très nombreux pays pour exploiter la LTE. C'est d'ailleurs pour cette raison que l'iPhone 5 est compatible avec ces fréquences. Qui plus est, cela a pour avantage de redistribuer les cartes entre les opérateurs. En effet, si la bande 1800 MHz est réaffectée pour la LTE, Free Mobile en profitera. Les documents indiquent ainsi que les trois opérateurs tomberont à 20 MHz duplex (40 MHz), contre près de 25 MHz duplex aujourd'hui, ceci afin de reverser à Free Mobile 15 MHz duplex (30 MHz). Ce dernier pourrait ainsi payer 480 millions d'euros de redevance sur 10 ans s'il voulait exploiter ces fréquences pour la 4G à son tour.

 

Bande 1800 MHz 2G


Pour l'ARCEP, cette réaffectation en faveur de Free Mobile est toute façon indispensable, comme il le rappelait déjà l'an passé : « Si la bande 1800 MHz pouvait être réutilisée pour le LTE, Free Mobile serait pénalisé par rapport aux opérateurs historiques qui souhaiteraient procéder à cette réutilisation. Celle-ci dégagerait en effet une ressource supplémentaire pour le déploiement du LTE permettant d’acheminer de plus grandes quantités de trafic et d’offrir des débits plus élevés. En outre, la réutilisation par un opérateur historique de la bande 1800 MHz en LTE, combinée avec l’utilisation de ses attributions dans les bandes 800 MHz et 2,6 GHz lui permettrait de mettre en œuvre l’agrégation de porteuses et des canalisations plus larges, permettant d’atteindre des débits pics plus élevés. Enfin, la bande 1800 MHz présente des caractéristiques physiques de propagation radioélectrique attractives par rapport à la bande à 2,6 GHz. »

Plus de fréquences pour la LTE ne peuvent être que bénéfiques

Autre avantage, l'exploitation de la bande 1800 MHz pour la LTE contribuera « à augmenter la capacité globale du réseau, celle-ci étant dépendante de la quantité totale de fréquences utilisée. En outre, l’utilisation de la bande 1800 MHz en LTE peut contribuer à offrir des débits pics théoriques plus élevés, grâce à la mise en œuvre de technologies d’agrégation de porteuses, qui devraient permettre une utilisation combinée de fréquences entre différentes bandes. Ces techniques seront exploitables commercialement d’ici quelques années. »

 

Ces informations devraient être officialisées d'ici une à deux semaines, des réunions étant prévues d'ici là. Pour Bouygues Télécom, une telle nouvelle, malgré l'inflation de la redevance, resterait positive, dès lors qu'il est l'opérateur français ayant le plus développé ses antennes 1800 MHz, notamment en zone très dense. Cette autorisation lui permettrait ainsi de devancer plus facilement ses concurrents pour la LTE, même si cela ne l'empêchera pas d'exploiter ses bandes 800 MHz et 2,6 GHz, chèrement payées 911 millions d'euros l'an passé (contre 1,2 milliard d'euros pour Orange et SFR).

 

La question primordiale désormais est bien de savoir quand cette autorisation sera effective. Initialement, selon un document publié par l'ARCEP l'an dernier, la bande 1800 MHz devrait pouvoir être réutilisée pour la 4G à partir de 2016, même si un opérateur, sur demande, pouvait toujours exploiter ces fréquences pour la 2G comme c'est le cas actuellement. Mais pour Bouygues Télécom, 2016 est une date bien trop lointaine, d'où ses demandes répétées pour accélérer le processus.

Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Google+

Publiée le 25/02/2013 à 15:39

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 42 commentaires

Avatar de KenjI_S INpactien
KenjI_S Le vendredi 22 février 2013 à 16:46:31
Inscrit le vendredi 25 décembre 09 - 1167 commentaires
Ce dernier pourrait ainsi payer 480 millions d'euros par an de redevance s'il voulait exploiter ces fréquences pour la 4G à son tour.



Y'a pas une erreur dans cette phrase ? 480M / an pour que free puisse utiliser la 4G ?? ou une erreur de compréhension de ma part
Avatar de Lady Komandeman INpactien
Lady Komandeman Le vendredi 22 février 2013 à 16:47:56
Inscrit le jeudi 5 janvier 12 - 895 commentaires
Enfin, cette manne financière permettra à l'État d'assurer son plan du très haut débit pour tous d'ici 2023

Pas bête, je commençais à me demander où ils allaient trouver tout l'argent nécessaire.

Bon par contre je veux qu'ils commencent par fibrer ma maison (les 640 millions devraient suffire).
Avatar de KenjI_S INpactien
KenjI_S Le vendredi 22 février 2013 à 16:50:18
Inscrit le vendredi 25 décembre 09 - 1167 commentaires

Pas bête, je commençais à me demander où ils allaient trouver tout l'argent nécessaire.

Bon par contre je veux qu'ils commencent par fibrer ma maison (les 640 millions devraient suffire).


Y a la fibre qui passe juste devant chez moi dans le village... juste 1 Million devrait suffire pour fibrer ma maison
Avatar de Chloroplaste INpactien
Chloroplaste Le vendredi 22 février 2013 à 16:51:51
Inscrit le vendredi 8 février 13 - 982 commentaires
La 2G, ça correspond à l'EDGE ?

Comment cela va se passer dans ce cas dans les zones où seule l'EDGE est disponible. Ceux qui n'ont pas de forfait 4G n'auront alors plus de Data disponible ?

Même si l'EDGE pour la data c'est un peu
Avatar de commando INpactien
commando Le vendredi 22 février 2013 à 17:09:57
Inscrit le dimanche 8 novembre 09 - 36 commentaires
2G = GSM (pas de data), GPRS, et EDGE.
Voilà pour la précision.

Edité par commando le vendredi 22 février 2013 à 17:10

Il y a 42 commentaires

;