S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

[PCi Labs] On a testé : installer Ubuntu sur une tablette Nexus 7 de Google

Au péril de notre vie !

Canonical dévoilait hier les premières images et la méthode pour installer Ubuntu sur un smartphone Galaxy Nexus / Nexus 4 ou une tablette Nexus 7 / 10 de Google. Nous avons décidé de tenter le coup, afin de voir si cela était simple et de vérifier ce que cet OS mobile a dans le ventre.

Ubuntu a annoncé récemment vouloir proposer des déclinaisons de sa fameuse distribution Linux afin de permettre aux utilisateurs de l'utiliser sur des smartphones et tablettes. Hier, la première mouture dédiée aux développeurs a été mise en ligne, avec des images dédiées à quatre appareils Google :

  • Galaxy Nexus
  • Nexus 4
  • Nexus 7
  • Nexus 10

Une première version Preview pour motiver les développeurs

Pour procéder, une méthode a été mise en ligne et elle semble assez simple de prime abord. Il faut néanmoins avoir conscience qu'il ne s'agit pas ici d'une version destinée à « Mr tout le monde », et qu'elle est encore assez basique. S'il est possible de retourner sous Android à tout moment, l'opération n'est pas sans risque, elle est donc à pratiquer uniquement si vous savez ce que vous faites.

 

Pour commencer, il vous faudra donc une machine sous Ubuntu Precise, Quantal ou Raring. Pour notre essai, nous avons utilisé la version 12.10 (Quantal) dans son édition 64 bits afin de tenter l'installation sur une Nexus 7 Wi-Fi de 16 Go (JDQ39).

 

Avant tout, nous ne pouvons que vous conseiller de récupérer l'image de votre appareil qui sera nécessaire pour une restauration. Pour identifier le numéro de build de votre appareil, vous devrez vous rendre dans Paramètres  > À propos de... afin d'obtenir un résultat de ce genre :

 

  Nexus 7 Android 4.2.1

 

Si vous possédez Android 4.1 ou 4.2 (Jelly Bean), tapez sept fois de suite sur cette zone située tout en bas afin d'activer le mode développeur qui nous sera utile un peu plus tard.

Android ou Ubuntu, il va falloir choisir

Actuellement, aucun double boot n'est possible. Votre appareil sera donc complètement effacé. N'hésitez pas à garder une copie de vos fichiers et à activer la sauvegarde sur votre compte Google pour tout retrouver si vous décidez de repasser sous Android.

 

Tout d'abord, il vous faut installer les outils nécessaires au bon déroulement de la procédure en rajoutant le dépôt nécessaire via un PPA. Pour cela tapez la commande suivante dans un terminal (CTRL + ALT + T) :

 

sudo add-apt-repository ppa:phablet-team/tools

Première étape : débloquer votre appareil

Vous devrez ensuite mettre à jour votre liste de packages puis installer ceux qui sont nécessaires via les deux commandes suivantes : 

 

sudo apt-get update
sudo apt-get install phablet-tools android-tools-adb android-tools-fastboot

 

Vous pouvez alors débloquer votre appareil si ce n'est pas déjà fait. Pour cela il faut l'éteindre puis l'allumer en appuyant à la fois sur les touches Power, Volume + et Volume - afin d'arriver sur un menu spécifique.

 

Ubuntu Touch Developer Preview

 

Branchez ensuite l'appareil à votre machine via un port USB puis tapez la commande suivante :

 

sudo fastboot oem unlock


Une fois l'opération effectuée, vous verrez une suite de messages s'afficher au sein de votre terminal pour vous confirmer que tout s'est bien passé :

 

Ubuntu Touch Developer Preview

Seconde étape : activer le mode de debug USB

Vous pourrez ensuite déconnecter l'USB et démarrer votre appareil qui sera alors débloqué (un cadenas ouvert s'affichera à l'allumage). Vous devrez ensuite activer le debug USB via une méthode qui dépend de votre version d'Android : 

  • Android 4.0 : Paramètres > Système > Options pour les développeurs
  • Android 4.1 / 4.2 : Paramètres > Options pour les développeurs

Avec Android 4.2.2, il faudra en plus taper les deux commandes suivantes :


adb kill-server
adb start-server


Branchez alors l'USB et vous devrez sans doute valider une clef permettant de permettre la communication entre votre machine et votre appareil. On passe ensuite à la phase importante : le déploiement d'Ubuntu sur votre appareil.

Troisième étape : l'installation... en une seule ligne de commande

Cela passe simplement par une commande qui récupère les données (90 Mo), les prépare et les transfère avant de procéder à l'installation :

 

phablet-flash -b

 

Votre accord vous sera demandé avant de procéder à l'opération. Une étape qui peut être un peu longue et qu'il ne faut pas interrompre.


Ubuntu Touch Developer Preview


Si vous disposez déjà des données au sein de votre machine (dans le répertoire Downloads/phablet-flash/) et que vous voulez seulement effectuer la procédure d'installation, vous pourrez le faire en tapant la commande suivante :


phablet-flash


Une fois ceci effectué, vous serez sous Ubuntu Touch Developer Preview. Comme nous le disions précédemment, cette version n'est destinée qu'à donner aux développeurs un aperçu du fonctionnement de l'OS et leur permettre de tester leurs applications.

Le retour sous Android : simple comme deux lignes de commandes

Si jamais vous désiriez retourner sous Android, rien de plus simple. Il vous suffit pour cela de décompresser le fichier téléchargé précédemment pour votre appareil sur cette page puis de taper la commande suivante dans un terminal :


adb reboot-bootloader


Vous devrez ensuite lancer la procédure de restauration (avec sudo si cela ne fonctionne pas sans) :


./flash-all.sh

 

Vous serez alors de retour sous Android et vous serez invité à rentrer tous vos paramètres afin de procéder à la configuration de votre appareil. Pour ceux qui voudraient une vidéo du résultat, vous pouvez regarder ceci :

 

Ubuntu Touch : ça fonctionne, mais c'est encore assez austère

D'après nos premiers essais, tout fonctionne ou presque, mais l'on sent une certaine lenteur dans l'interface qui était assez forte lors de notre première tentative, mais qui s'est largement réduite avec les suivantes. Les applications actuellement installées sont fonctionnelles : appareil photo, galerie, téléphonie, gestion des contacts, navigateur, lecteur vidéo, notepad... d'autres sont par contre là pour décorer comme l'outil de gestion de la musique, la calculatrice, la météo ou Ski Safari. Pour Amazon, Facebook et Twitter par exemple, il ne s'agit que du site web encapsulé.


Le fonctionnement de l'interface est plutôt déroutant au début, mais dans la mouvance de ce qui se fait ailleurs (notamment chez BlackBerry). Ainsi, avec un glissé du doigt sur chaque bord vous aurez une action différente :

  • Gauche : affichage du menu principal
  • Droite : passage d'une application ouverte à une autre
  • Haut : affichage du menu supérieur (paramètres, recherche)
  • Bas : affichage du menu inférieur et de paramètres si vous cliquez sur la loupe
Si le tout est parfois un peu trop réactif pour le moment (il nous est souvent arrivé de faire des fausses manipulations dans les premiers temps), c'est assez pratique mais il faudra encore faire un gros travail pour améliorer le côté intuitif de certaines actions (notamment la fermeture d'applications par exemple).
 
 

Le Wi-Fi, la gestion de la batterie et de la luminosité (mais pas le mode automatique)... Canonical indique de son côté que dans la version smartphone il est possible de passer des appels et d'envoyer des SMS mais pas de passer par la 3G / 4G par exemple.


Dans le cas spécifique de la Nexus 7, nous n'avons pas non plus pu lire de vidéo (accélération désactivée) ou écouter de la musique (audio désactivé) et seul le mode portrait est pour le moment utilisable, on ne disposait donc pas des options spécifiques aux tablettes présentées récemment, comme le multi-tâches par exemple. On est donc loin de la présentation vidéo qui avait été faite, mais l'on est ici aux premières étapes du développement.

Ubuntu sur smartphones et tablettes : ce n'est que le début d'un long travail

D'autres limitations sont de la partie et des optimisations sont encore nécessaires, mais le but est ici de montrer que le projet est bel et bien concret et de motiver la communauté et les développeurs à apporter son soutien en proposant des applications, en participant au code ou même en effectuant des portages.


Une conférence se tiendra d'ailleurs cette après-midi à 16h, afin de discuter de cet aspect. Pour la suivre en direct, il vous suffira de vous rendre sur ce site. Car outre les modèles de Google, beaucoup attendent l'arrivée d'autres produits. On imagine que les versions AOSP des Xperia de SONY seront rapidement concernées, mais il sera surtout intéressant de voir ce qu'il en est avec les modèles qui disposent d'une plus grande part de marché, notamment avec les séries Galaxy / Galaxy Note de Samsung, par exemple.

 

Quoi qu'il en soit, n'hésitez pas à nous faire part de vos impressions au sein de nos commentaires, et à nous poser les questions que vous vous posez sur ce nouveau système pour que nous puissions tenter d'y répondre.

 

Publiée le 22/02/2013 à 10:50

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 69 commentaires

Avatar de benco INpactien
benco Le vendredi 22 février 2013 à 10:59:22
Inscrit le lundi 18 août 03 - 3463 commentaires
Rien que pour faire ça l'achat d'un nexus 7 s'impose...

L'idée du double boot je la trouve un peu idiote, je me vois mal redémarrer un périf mobile pour changer d'OS.

Par contre l'idée de cloner injecter une image configurée et démarrer au besoin serait pas mal...
Avatar de DUNplus INpactien
DUNplus Le vendredi 22 février 2013 à 11:00:49
Inscrit le samedi 1 novembre 08 - 816 commentaires
Au-delà de frimer que t’est plus geek que tes pots geek, quel est l’intérêt ?
Avatar de ErGo_404 INpactien
ErGo_404 Le vendredi 22 février 2013 à 11:02:36
Inscrit le lundi 16 mai 05 - 3970 commentaires
Rien que pour faire ça l'achat d'un nexus 7 s'impose...

L'idée du double boot je la trouve un peu idiote, je me vois mal redémarrer un périf mobile pour changer d'OS.

Par contre l'idée de cloner injecter une image configurée et démarrer au besoin serait pas mal...

Ton idée est déjà possible, sur Android du moins. Avec des outils adaptés on peut faire un clone de la mémoire pour restaurer plus tard. Je vais d'ailleurs le faire pour tester Ubuntu, j'ai pas envie de perdre tous mes paramètres ;-)

Pour le double boot, je suis assez d'accord avec toi, SAUF dans un premier temps, où on installe Ubuntu pour tester et non pas pour l'utiliser quotidiennement. Dans ce cas là ça me paraît légitime de vouloir conserver son OS principal et d'avoir un petit espace réservé à l'OS "secondaire".
Avatar de ErGo_404 INpactien
ErGo_404 Le vendredi 22 février 2013 à 11:04:44
Inscrit le lundi 16 mai 05 - 3970 commentaires
Au-delà de frimer que t’est plus geek que tes pots geek, quel est l’intérêt ?

L'intérêt de quoi, Ubuntu ?
Au choix une alternative, un peu de concurrence.
Si tu parles de l'intérêt d'Ubuntu sur la Nexus, bah c'est juste des images de test, pour voir ce que ça donnera avant que canonical ne sorte des vrais terminaux.


Je suis loin d'être convaincu de la réussite du lancement, mais je suis quand même curieux de voir ce qu'ils ont fait. Ne serait-ce que parce qu'ils ont pris la peine de trouver des solutions originales pour leur IHM. M'est avis que Google comme Apple comme BlackBerry vont s'empresser d'installer tout ça et de voir ce qu'ils pourraient utiliser dans leur propre OS.
Avatar de 2show7 INpactien
2show7 Le vendredi 22 février 2013 à 11:05:18
Inscrit le vendredi 24 juillet 09 - 10191 commentaires
Au-delà de frimer que t’est plus geek que tes pots geek, quel est l’intérêt ?


Toi, tu dois être un fanboy pur et dur, qu'est ce qui te dérange le plus ?

Il y a 69 commentaires

;