Opera pourrait rendre son moteur de rendu Presto open source

Faut-il encore en faire quelque-chose 48

Opera pourrait finalement rendre son moteur de rendu Presto open source. Une éventualité qui fait suite à l’annonce surprise de l'utilisation de Webkit dans la prochaine version majeure du navigateur.

opera

Opera 12.14 équipé du moteur Presto

Opera a provoqué la surprise récemment en annonçant un changement radical dans son navigateur : l’abandon de son moteur de rendu maison, Presto, au profit de Webkit. Une décision sans doute dictée par la nécessité de survivre face à une concurrence déchainée. Webkit est déjà une référence, notamment dans le monde du mobile, et on le retrouve plus particulièrement dans Chrome de Google et Safari d’Apple.

De fait, on pouvait se poser la question de savoir ce qui se passerait pour Presto. Après tout, Opera a largement investi dans son moteur et le navigateur s’était notamment illustré pour sa reconnaissance des technologiques du web. Paul Rouget de chez Mozilla a en fait repéré une information intéressante dans la liste de diffusion de Webkit.

Le code source de Presto pourrait bien être libéré 

Le directeur technique d’Opera, Håkon Wium Lie, est ainsi venu présenter sa société peu de temps après l’annonce, pour indiquer que sa société participerait désormais à l’évolution du moteur. Il a notamment rappelé que Webkit avait été précédemment KHTML, et que ce dernier avait été réécrit par Lars Knoll. Ce développeur avait travaillé pendant des années chez Trolltech, alors éditeur de l’environnement Qt, et avec lequel Opera partage un bâtiment à Oslo.

Mais le point intéressant est venu plus tard, quand le développeur Michelangelo De Simone a demandé sans détour à Håkon Wium Lie si Opera comptait rendre Presto open source. Le directeur technique n’a pas éludé la question : « Il se pourrait que le code de Presto soit libéré, mais pour l’instant toute notre attention est concentrée sur la transition. Pour l’instant, tout va bien ». Ce n’est pas un oui massif, mais ce n’est pas un non. On pourrait en fait soupçonner Lie de répondre au conditionnel simplement pour que l’attention se concentre sur la vraie annonce, celle du passage à Webkit.

Dans le cas où Presto deviendrait open source, cela ne garantirait pas forcément sa survivance. Webkit et Gecko (Mozilla) sont déjà open source et le maintien de ces moteurs réclame déjà des hordes de développeurs. Aussi, si le code source de Presto était libéré, cela ne signifierait pas pour autant que des développeurs seraient prêts à s’y pencher.

Publiée le 21/02/2013 à 18:21 - Source : Paul Rouget
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité


chargement
Chargement des commentaires...