S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

OCZ change les puces de ses SSD Vertex 3, les performances s'en ressentent

Le nombre d'IOPS en écriture du Vertex 3.20 de 120 Go confirme

Après les Solid 3 et les Agilty 3, c'est au tour des Vertex 3 de 120 Go et de 240 Go d'exploiter des puces de flash NAND gravées en 20 nm. Un changement qui n'est pas anodin puisque les performances sont parfois revues à la baisse.

ssd ocz vertex 3.20

 

Au mois d'août de l'année dernière, OCZ avait lancé discrètement de nouveaux SSD Solid 3 et Agility 3 de 120 Go avec des puces de NAND flash gravées en 20 nm au lieu de 25 nm. C'est désormais au tour des Vertex 3 de 120 Go et de 240 Go de subir le même traitement, ce qui n'est pas sans conséquence sur les performances. En effet, voici les taux de transferts annoncés par le fabricant pour les Vertex 3.20 (avec des puces de 20 nm). Nous avons précisé entre parenthèses ceux des précédentes versions :

 

Vertex 3.20 de 120 Go :

  • 550 Mo/s en lecture (550 Mo/s)
  • 520 Mo/s en écriture (500 Mo/s)
  • 20 000 IOPS en lecture aléatoire de fichiers de 4 ko (20 000 IOPS)
  • 40 000 IOPS en écriture aléatoire de fichiers de 4 ko (60 000 IOPS)

Vertex 3.20 de 240 Go :

  • 550 Mo/s en lecture (550 Mo/s)
  • 520 Mo/s en écriture (520 Mo/s)
  • 35 000 IOPS en lecture aléatoire de fichiers de 4 ko (40 000 IOPS)
  • 65 000 IOPS en écriture aléatoire de fichiers de 4 ko (60 000 IOPS)
Les taux de transferts du nouveau Vertex 3 de 120 Go sont légèrement en hausse en écriture (20 Mo/s de mieux) sur des fichiers compressibles (grâce à la technologie DuraWrite du contrôleur SandForce 2281). Nous regrettons par contre que les débits ne soient pas précisés dans le cas contraire, une information pourtant importante à connaitre. Le nombre d'IOPS reste stable en lecture, mais chute à seulement 40 000 en écriture, contre 60 000 auparavant.

 

Sur la déclinaison de 240 Go, les taux de transferts restent les mêmes et le nombre d'IOPS ne varie que peu : 5 000 en moins en lecture et 5 000 de plus en écriture. Les versions de 60 Go, 90 Go  et 480 Go ne sont pas (encore ?) concernées par ce changement.

Vertex 3 : un « .20 » pour se démarquer de son grand frère

Afin de distinguer les deux variantes du Vertex 3 (avec des puces de 25 nm ou de 20 nm) , vous pouvez consulter le « Part number » des SSD : si il y a un « .20 » à la fin il s'agit d'un modèle avec des puces de 20 nm. Contrairement à ce qui avait été fait sur l'Agility 3, la référence imprimée sur le dessus du SSD ainsi que celle présente sur la boite comprennent aussi « .20 ».

 

ssd vertex 3.20 ssd vertex 3.20

Vertex 3 à gauche et Vetex 3.20 à droite

 

Aucun tarif n'a été annoncé pour le moment. Nous avons contacté le fabricant afin d'obtenir de plus amples informations sur ce point, mais aussi pour savoir si les anciens Vertex 3 continueront d'être proposés chez les revendeurs.

Sébastien Gavois

Journaliste, jamais bien loin d'une connexion internet. Spécialiste du stockage sous toutes ses formes et du décryptage de PDF des opérateurs de téléphonie mobile.

Google+

Publiée le 19/02/2013 à 11:14

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 27 commentaires

Avatar de SrBelial INpactien
SrBelial Le mardi 19 février 2013 à 11:19:58
Inscrit le jeudi 17 février 11 - 844 commentaires
bonne idée d'écrire la nouvelle référence sur le dessus du SSD, ça évitera des malentendus.
Avatar de bombo INpactien
bombo Le mardi 19 février 2013 à 11:21:26
Inscrit le vendredi 13 mai 11 - 661 commentaires
C'est quand même beau les perfs que l'on obtient sur les SSD aujourd'hui, en plus, pour des prix relativement abordables :-)

J'trouve que c'est une techno qui a tellement évolué rapidement et bien et c'est surtout tellement efficace dans une usage quotidien, probablement une des meilleurs progression en informatique ces quelques dernières années.
Avatar de YohAsAkUrA INpactien
YohAsAkUrA Le mardi 19 février 2013 à 11:26:35
Inscrit le vendredi 24 août 12 - 1112 commentaires
C'est clair Bombo... surtout quand on sait que technologiquement, la seule limite du SSD Actuel est le port S-ata 6GBPS...

Si le port S-ata permettait de plus gros débits, ils se focaliseraient sur la democratisation des SSD en raid interne :)

par contre dans un sens, c'est pas un mal d'être bridé, ça permet de forcer les constructeurs a optimiser un maximum les puces et arriver a la limite de bande passante du port sans passer par un raid interne :)

enfin un peu contradictoire ce que je dis :p
Avatar de alzorglub INpactien
alzorglub Le mardi 19 février 2013 à 11:33:47
Inscrit le mercredi 8 juin 05 - 778 commentaires
Il est clair que pour progresser, il faut développer une nouvelle alternative plus rapide que le sata, même s'il y a déjà des ssd sur port pci-e qui sont encore plus rapide..
Et changer de système de fichier aussi, qui soit plus compatible avec la réalité physique des ssd (séparation en blocs) qu'avec l'ancienne des disques durs (séparation en cylindre/secteur, conservée pour compatibilité)
Avatar de Crysalide INpactien
Crysalide Le mardi 19 février 2013 à 11:48:05
Inscrit le mardi 24 mars 09 - 5428 commentaires
bonne idée d'écrire la nouvelle référence sur le dessus du SSD, ça évitera des malentendus.

C'est comme le Port-Salut, c'est écrit dessus.

Il y a 27 commentaires

;