S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

En Pologne, Orange subit la concurrence de Play, le Free Mobile local

Free to Play

Si en France, la plupart des opérateurs mobiles ont peu apprécié l'arrivée de Free Mobile, en Pologne, l'opérateur Play crée des dégâts. Arrivé en 2007, Play pratique des tarifs très agressifs et propose des offres difficiles à contrer pour la concurrence. Résultat, Telekomunikacja Polska S.A, opérateur n°1 en Pologne et contrôlé par Orange, a annoncé le départ de 1700 personnes.

Orange Pologne

Play, le Free Mobile polonais 

Très présent en France, au Royaume-Uni, ou encore en Égypte et en Roumanie, France Télécom (Orange) est aussi un acteur majeur en Pologne. Il faut dire que le Français contrôle à quasi 50 % Telekomunikacja Polska S.A. (TP SA), qui se nomme d'ailleurs tout simplement Orange désormais. Mais si sa filiale polonaise reste toujours puissante sur son territoire, il n'en demeure pas moins qu'il subit de plein fouet la montée en puissance constante de Play, qui a recruté des millions d'abonnés ces dernières années. Avant l'arrivée de Free Mobile en France, Play était d'ailleurs l'opérateur mobile le plus dynamique dans toute l'Europe.


Mais que propose donc Play, lui aussi quatrième opérateur de téléphonie mobile dans son pays, pour bouleverser autant le paysage polonais ? Pour 9 Zlotis, soit à peine plus de 2 euros, Play propose 200 minutes de communication, les SMS et MMS illimités. Un forfait qui en rappelle un autre, bien que celui-ci implique une souscription de 12 mois et sans mobile. Pour 5 euros supplémentaires, vous obtiendrez 1 Go de données pour accéder à Internet, soit tout de même un forfait très compétitif pour 7 euros par mois. Et les plus gourmands pourront toujours se tourner vers le forfait à 99 Zlotis (23,6 euros), proposant les appels, les SMS et les MMS illimités, ainsi que 2,5 Go de données. Là encore, ce forfait s'approche franchement de celui de Free Mobile.

Une baisse du bénéfice de 85,8 %

À l'instar de la France, les prix sont donc tirés vers le bas en Pologne, rognant ainsi sur les marges de tous les opérateurs. Pour Orange Pologne, les résultats financiers s'en ressentent. Son chiffre d'affaires du dernier trimestre 2012 a reculé de 6,4 %, et son chiffre d'affaires annuel a régressé de 4,1 %. Quant à son bénéfice, il s'est écroulé de 55,4 % en 2012, et surtout de 85,8 % au dernier trimestre, signe que l'opérateur souffre de la concurrence et du marché plus globalement.


En difficulté depuis plusieurs années, Orange Pologne estime que les futures années ne seront guères plus roses. Ces 1700 départs et licenciements ne doivent donc rien au hasard. Sachant que la filiale compte tout de même plus de 22 000 employés et que des milliers d'emplois ont déjà été supprimés dans le passé. Afin de redresser ses comptes et donc réduire ses coûts, TP SA va d'ailleurs fusionner ses activités fixes et mobiles.

France Télécom se veut rassurant

Suite à ces nouvelles, TP SA a vu sa valeur en bourse s'effondrer. Une actualité qui a dépassé les frontières de la Pologne, puisque France Télécom a lui aussi souffert en matinée (-3 %) avant de se redresser quelques heures plus tard (-1,5 %). La Pologne étant un marché clé pour France Télécom, qui publiera la semaine prochaine ses résultats annuels, la société française a publié il y a quelques heures un communiqué afin de rassurer les investisseurs :

 

« Le Groupe précise que les annonces de sa filiale polonaise, TP SA, intervenues ce matin, n’ont pas d’incidence sur les perspectives communiquées aux investisseurs pour ses exercices 2012 et 2013, en particulier les engagements pris en matière de rémunération des actionnaires, le 25 octobre dernier. » Seule la publication de ses résultats le 20 février prochain devrait toutefois rassurer (ou non) ses actionnaires. Si le dernier trimestre 2012 s'approche voire surpasse le troisième 2012, où Orange avait réalisé de très beaux recrutements en mobile, les investisseurs devraient être rassurés.

Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Google+

Publiée le 12/02/2013 à 17:23

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 39 commentaires

Avatar de clement_s INpactien
clement_s Le mardi 12 février 2013 à 17:29:10
Inscrit le mercredi 17 février 10 - 61 commentaires
Le Groupe précise que les annonces de sa filiale polonaise, TP SA, intervenues ce matin, n’ont pas d’incidence sur les perspectives communiquées aux investisseurs pour ses exercices 2012 et 2013, en particulier les engagements pris en matière de rémunération des actionnaires, le 25 octobre dernier.

En gros ne vous inquiétez pas nos marges baissent mais plutot que de moins donner aux actionnaires on supprime 1 700 postes
Avatar de 2T INpactien
2T Le mardi 12 février 2013 à 17:29:32
Inscrit le lundi 23 janvier 12 - 19 commentaires
5€ le Giga je prends.
Avatar de Eagle1 INpactien
Eagle1 Le mardi 12 février 2013 à 17:30:28
Inscrit le dimanche 24 octobre 04 - 2912 commentaires
ah les zlotys... j'y retournerais bien tient :)



En gros ne vous inquiétez pas nos marges baissent mais plutot que de moins donner aux actionnaires on supprime 1 700 postes


le propriétaire d'une entreprise n'a t-il pas le droit aux bénéfices ?
Avatar de EtenN INpactien
EtenN Le mardi 12 février 2013 à 17:33:06
Inscrit le lundi 28 juin 10 - 82 commentaires
Free to Play




en particulier les engagements pris en matière de rémunération des actionnaires, le 25 octobre dernier. »


C'est vraiment ce que je trouve le plus choquant dans l'histoire, l'entreprise n'est pas au mieux de sa forme et aurait besoin de temps pour se retourner et voilà que la saigne pour assurer les dividendes des actionnaires.
Ceci dit une bonne part de ces sous vont aller à FT. Ils handicapent eux-même leur propre filiale pour s'assurer un certain revenue. Du j'ai du mal à voir la stratégie à moyen terme ...
Avatar de saf04 INpactien
saf04 Le mardi 12 février 2013 à 17:34:23
Inscrit le samedi 2 octobre 10 - 2894 commentaires
ah les zlotys... j'y retournerais bien tient :)
le propriétaire d'une entreprise n'a t-il pas le droit aux bénéfices ?


fais toi licencier trois ou quatre fois, puis on en reparle ?

Il y a 39 commentaires

;