Le mobile souffre en Espagne : 2,766 millions de clients de moins en un an

Il leur faut un Móvil Libre 46

Contrairement à la France, l'Espagne a vécu une année 2012 catastrophique dans le secteur du mobile, avec une chute de 5 % des clients, soit 2,766 millions de moins en à peine douze mois. À l'instar de la France, les lignes prépayées se sont effondrées. Mais les abonnements, eux, ont à peine augmenté.

Mobile ADSL FTTH Espagne

Hormis les abonnements, tous les voyants sont au rouge en Espagne depuis de nombreux mois

Le prépayé s'effondre

Avec 4,545 millions de clients supplémentaires, dont un gain de 5,86 millions d'abonnements (postpayés) et une perte de 1,315 millions de clients prépayés, la France a vécu une année 2012 historique, ceci grâce à l'arrivée de Free Mobile. L'Espagne en a fait de même, mais en sens inverse.

La Comision del Mercado de las Telecomunicaciones (CMT), l'équivalent ibérique de l'ARCEP, vient de publier diverses données sur son marché, et elles sont pour le moins catastrophiques. En un an, le nombre de lignes mobiles est ainsi passé de 55,7 millions à 52,94 millions, soit un recul de 2,766 millions précisément. À titre de comparaison, le nombre de clients mobiles en France est passé de 68,6 millions à 73,1 millions. Des chiffres logiquement plus élevés, la France comptant environ 19 millions de citoyens supplémentaires.

Les offres prépayées, aisément résiliables ont été les premières à subir l'impact de la crise espagnole. Elles sont ainsi passées de 20,185 millions de clients au 1er janvier 2012 à 17,598 millions au 1er janvier 2013. Cela représente une lourde chute annuelle de 12,8 %, soit 2,587 millions de clients de moins. En moyenne, chaque jour, 7000 Espagnols ont ainsi arrêté leurs offres prépayées. Pire encore, cette hécatombe a été épaulée par une chute effroyable de 24,8 % des cartes 3G, ces dernières passant de 3,4 millions à 2,56 millions en à peine un an. 

Ces médiocres résultats n'ont toutefois pas été compensés par les forfaits. Ces derniers n'ont ainsi augmenté que de 2,1 %, passant de 32,121 millions à 32,785 millions. Selon la CMT, le taux de pénétration des lignes mobiles (plus les cartes 3G) n'est plus que de 114,6 %, contre 120,7 % l'an passé.

Les MVNO tirent leur épingle du jeu 

Point intéressant, la Comision del Mercado de las Telecomunicaciones délivre des chiffres sur les opérateurs mobiles locaux. Nous apprenons ainsi que Movistar et Vodafone, respectivement les numéro un et deux du marché, ont particulièrement souffert en fin d'année, avec 195 000 / 196 000 clients perdus. Orange (n°3) a pour sa part limité les dégâts avec seulement 26 780 clients partis. Yoigo (n°4) a par contre gagné 38 280 clients, tandis que les MVNO, eux, ont réalisé un véritable carton avec plus de 100 000 nouveaux clients.

Mobile ADSL FTTH Espagne

Là encore, la situation est incomparable avec celle de la France. Dans l'Hexagone, les MVNO ont connu de très grands succès en 2010 et en 2011. L'arrivée de Free Mobile a toutefois changé la situation, et si certains opérateurs virtuels ont réussi à tirer leur épingle du jeu, d'une façon globale, l'année 2012 ne restera pas dans les annales pour la plupart d'entre eux. En Espagne, la crise a poussé de nombreux clients à se tourner vers les offres les plus attractives et sans engagement, ce qui explique le succès actuel des MVNO dans ce pays.

Résultat, au 1er janvier 2013, les parts des MVNO atteignent 8,92 % du marché (contre 10,86 % en France). Le reste est réparti entre Movistar (36,46 %), Vodafone (26,63 %), Orange (21,63 %) et Yoigo (6,36 %). Orange pourrait toutefois doubler Vodafone s'il venait à croquer Yoigo, comme certaines rumeurs le laissent entendre.

Mobile ADSL FTTH Espagne

Le FTTH plus fort en Espagne qu'en France

Enfin, une relative bonne nouvelle en Espagne, mais qui ne concerne pas le mobile toutefois, les lignes haut et très haut débit continuent d'augmenter. Si l'ADSL n'a crû que de 2,9 % (à 9,183 millions de lignes), la fibre optique, elle, a explosé, avec une très belle croissance de 94,2 %, atteignant 332 490 clients. Sachant que Telefonica représente à lui seul 97,2 % des abonnés FTTH. La concurrence en matière de fibre optique semble donc inexistante en Espagne pour le moment. Toutefois, l'Espagne compte plus de 2 millions de lignes dites HFC (Hibrido Fibra Optica), qui permettent à l'instar du FTTLA de Numericable d'atteindre de très bons débits. Ce marché ne recrute toutefois plus d'abonnés (+0,0 % en un an).

Mobile ADSL FTTH Espagne

Telefonica capte 48,33 % du marché fixe en Espagne, contre 18,71 % pour les câblo-opérateurs et 32,96 % pour le reste de la concurrence. Au total, le pays compte 11,564 millions de lignes haut et très haut débit (un record), et le taux de pénétration par personne (non par foyer) est de 25 %. En France, ce taux est de 35 % environ.

Publiée le 12/02/2013 à 15:52 - Source : CMT
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité


chargement
Chargement des commentaires...