SkyDrive autorise les modifications de documents sans authentification

Simple, direct et donc à utiliser avec précaution 3

SkyDrive est devenu un service essentiel pour Microsoft. Espace de stockage distant proposant gratuitement 7 Go, il est maintenant connecté à de nombreux produits, dont la récente version 2013 d’Office. Pour répondre à des demandes de simplification de partage des documents, la firme a cependant mis en place certains aménagements.

skydrive

SkyDrive permet de stocker à distance des données. Proposant un client local pour Windows et OS X notamment, il est un concurrent direct de Dropbox et autre Google Drive. Depuis le lancement d’Office 2013, il est encore davantage mis en avant puisqu’il permet un enregistrement par défaut dans le cloud. Bénéfice : l’utilisateur n’a plus à se demander si ses machines possèdent la bonne version du document puisque l’enregistrement est centralisé.

skydrive

SkyDrive permet également de partager les documents. Si vous êtes utilisateur de Word par exemple, vous pouvez choisir directement dans le menu général de créer un partage. Une fois le lien envoyé par email, le contact peut ainsi lire, voire modifier le document. S’il ne possède pas Office, le lien s’ouvrira automatiquement dans la Web App correspondante.

skydrive skydrive

Seulement voilà, les liens de partage demandent systématiquement de se connecter pour modifier le document. Dans le cas de personnes travaillant souvent ensemble à des projets communs, c’est une étape fastidieuse et pour laquelle de nombreux utilisateurs se sont manifestement plaints.

Une mise à jour a donc été déployée pour modifier ces liens de partage. Par défaut, si vous choisissez de partager en modification un document avec un ou plusieurs contacts, le lien contient lui-même l’autorisation. Il est bien entendu possible de paramétrer SkyDrive pour que tout document partagé ainsi réclame l’authentification des intervenants. Pour rappel, Google Docs permet également ce genre de fonctionnalité depuis longtemps maintenant.

Ce changement apporte un gros bénéfice : si des personnes doivent modifier un document, elles n’ont même plus besoin de compte Microsoft. Les liens de partage deviennent donc des outils puissants, mais également dangereux : il conviendra de faire attention aux personnes qui les reçoivent. Ce qui est gagné en ouverture et facilité est perdu côté sécurité. Chacun fera donc son choix en fonction de ses besoins.

Publiée le 09/02/2013 à 10:10 - Source : Microsoft
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité


chargement
Chargement des commentaires...