Free #Adgate : le point de vue du co-fondateur d'Adblock Plus sur la publicité

Un avis plus mesuré 105

Surpris la semaine dernière par la décision de Free de bloquer certaines publicités sans en informer ses abonnés, Adblock Plus utilise à son compte cette affaire pour mettre en avant ses outils. Les fondateurs profitent de l'occasion pour rappeler leur philosophie sur le sujet.

« Les publicités sont indispensables » 

Utilisé par près de 4 millions d'internautes en France, AdBlock Plus est connu de tous, au moins de nom. Till Faida, co-fondateur du logiciel avec Wladimir Palant, n'est toutefois pas opposé à 100 % à la publicité. Interrogé par notre confrère Journal du Net il y a quelques jours, Faida expliquait ainsi : « Nous avons conscience que les publicités sont indispensables à la survie de tout un écosystème sur Internet et préférables à un système de 'paywalls' que les internautes rejettent. C'est pourquoi nous voulons les rendre plus vertueuses et moins invasives. »

Surfant sur l'affaire Free #Adgate, Till Faida a tenu à nouveau à rappeler via communiqué sa philosophie sur un sujet on ne peut plus polémique : « Adblock Plus milite pour un internet plus propre et non pas sans publicité. Contrairement à la controverse de la Freebox et son fonctionnement d'opt-out, nous donnons le choix aux internautes, par l'intermédiaire de listes blanches, toujours avec l'aide d'une communauté de développeurs vigilants. »

« Des publicités perçues comme étant acceptables »

Effectivement, depuis 2011, Adblock Plus active par défaut une liste blanche autorisant l'affichage de publicités dites non-intrusives sur certains sites, comme les... Google Ads. Une liste blanche désactivable pour ceux qui détestent toutes les publicités, même les moins gênantes. Toutefois, d'après les fondateurs d'Adblock Plus, cette fameuse liste blanche, qui a elle aussi eu son lot de polémiques, n'est désactivée que par une ultra minorité d'utilisateurs.

Selon Till Faida, le but est en fait de pousser les éditeurs de site à pratiquer bonnes pratiques et « de diffuser des publicités perçues comme étant acceptables par les internautes ». Le co-fondateur d'Adblock Plus précise que Adblock Plus est « pour le choix » des utilisateurs, « pour la protection de la vie privée » et non pour l'imposition « par défaut et sans consentement explicite des internautes » d'outils de blocage de publicité équivalents, à l'instar de celui mis en place par Free la semaine passée.

Publiée le 07/01/2013 à 17:28 - Source : La Voix Du Nord
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité


chargement
Chargement des commentaires...