Le Premier ministre britannique promet du filtrage pour protéger les enfants

L'île aux enfants 41

En début de semaine, la BBC rapportait que le gouvernement britannique avait renoncé à instaurer un blocage par défaut des sites pornographiques. Le Premier ministre conservateur, David Cameron, a cependant annoncé jeudi un dispositif relativement musclé, promettant à ses concitoyens le système le plus robuste au monde.

cameron

 

« Pour moi, le fait que tellement d’enfants aient visité les coins les plus sombres de l’internet n’est pas seulement préoccupant, c’est absolument épouvantable », écrit tout d’abord David Cameron dans les colonnes du Daily Mail. Sur un ton ambitieux, le chef du gouvernement britannique prévient ensuite qu’il est « déterminé » à agir contre cette « attaque silencieuse contre l’innocence ». Il vise ici tous les sites où sont diffusés des contenus pornographiques, des incitations au suicide ou à la violence, etc.

 

Son plan ? Mettre en place un dispositif qui permettra aux parents de régler exactement ce qu’ils autoriseront à voir à leurs enfants. « Avec notre système, explique David Cameron, lorsque les gens allumeront leur nouvel ordinateur, on leur demandera s’il y a des enfants à la maison. Si c’est le cas, alors les parents seront automatiquement invités à adapter leurs filtres Internet ». Le Premier ministre britannique affirme ensuite que les parents pourront paramétrer les réglages à leur convenance : interdire l’accès à Facebook après 20 heures, bloquer des sites en particulier, et même « autoriser les enfants les plus jeunes à consulter moins de sites que leurs aînés ». Une sorte de filtre parental qui sera selon lui bien plus sophistiqué que les dispositifs actuels, jugés inadaptés.

 

Et pour les parents qui n’indiqueraient pas leur choix, David Cameron avertit : une protection par défaut sera automatiquement mise en place, visant à écarter les « menaces » les plus sérieuses comme la pornographie et la violence. « Une fois que tout ceci sera en place, la Grande-Bretagne disposera des mesures de protection des enfants sur Internet les plus robustes au monde », assure le chef du gouvernement britannique.

 

Il n’en demeure pas moins que le système décrit ici par le locataire du 10 Downing Street manque terriblement de précisions. Comment mettre en place techniquement ce dispositif ? Qui en aura la charge, les fabricants d’ordinateurs ou les opérateurs Internet ? Comment feront les parents dont les appareils auront été achetés avant la mise en application de ce système ? Comment faire la différence entre les utilisateurs ?... Autant de problématiques sur lesquelles devra se pencher la députée Claire Perry, nommée par David Cameron pour l’épauler sur ces questions. Notons que l'élue est d'ailleurs connue pour ses positions très tranchées sur le sujet, puisqu'il y a presque deux ans jour pour jour elle militait pour une mesure de blocage radical des contenus pornographiques présents sur Internet.

Publiée le 22/12/2012 à 09:19
Publicité


chargement
Chargement des commentaires...