78 % des Français ne comptent pas lire de livre numérique

Et combien ne comptent pas lire tout court ? 262

Si le livre numérique (ebook) commence à éclore en France, le papier a encore de beaux jours devant lui. Une très récente étude, réalisée notamment pour le compte du Syndicat National de l'Édition, montre en effet que 78 % des sondés n'envisagent pas de lire un livre numérique. Ce pourcentage est néanmoins en forte régression par rapport au mois de mars 2012.

Kobo mini

Le nombre de lecteurs numériques augmente fortement  

Réalisé par la société OpinionWay entre le 31 août et le 14 septembre 2012 auprès de 1994 personnes âgées de 15 ans et plus, ce sondage dévoile de nombreuses statistiques. Parmi les plus intéressantes, nous retiendrons les suivantes :

  • 14 % des sondés déclarent avoir déjà lu, en partie ou en totalité, un livre numérique, contre près de 6 % il y a six mois.
  • 78  % des sondés n'envisagent toujours pas de lire un livre numérique, ils étaient 90 % il y a six mois.
  • 73 % des lecteurs de livres numériques ont déjà acheté des livres numériques.
  • 31 % des acheteurs de livres numériques achètent parfois la version imprimée.
  • 64 % des achats se font à l'acte, contre 20 % pour le prêt numérique, 7 % en abonnement et 7 % en location.
  • 41 % des livres numériques sont achetés via les sites d’opérateurs internet, loin devant les sites de grandes surfaces spécialisées (28 %) et les sites internet des libraires (18 %).
  • 8 % des livres numériques sont obtenus directement via le site de l'auteur, et 10 % via le site de l'éditeur.
  • 58 % des lecteurs de livres numériques ont acquis la plupart de leurs livres en payant, contre 41 % gratuitement.

  • 29 % des lecteurs de livres numériques souhaitent une baisse des prix, tandis que 12 % d'entre eux aimeraient une offre plus étoffée.

Le livre papier a encore bien des atouts

Point intéressant, selon l'étude, les principales raisons d'achat d'un livre numérique sont la facilité de stockage, de rangement et de transport, et le prix dans certains cas. Toutefois, le livre papier a encore de l'avenir. En effet, « l’offre proposée, le confort de lecture, la facilité de consultation, la force de l’habitude et l’amour des livres papier sont, à l’inverse, les principales raisons expliquant l’achat du livre imprimé » résume le bilan du sondage.

Autres données intéressantes, alors que seulement 16 % des lecteurs de livres numériques sont en possession d'une liseuse, 37 % détiennent une tablette tactile. Et non seulement la tablette surclasse la liseuse pour la lecture, ceci malgré l'écran des liseuses spécifiquement dédié à la lecture, mais surtout, les liseuses stagnent, alors que la possession de tablette est passée de 23 % en mars dernier à 37 % aujourd'hui donc. Et « 22 % des lecteurs de livres numériques envisagent l’acquisition d’une tablette dans les six prochains mois » note l'étude.

En somme, les liseuses ne sont pas prêtes de supplanter les tablettes, même s'il faudrait connaitre le nombre de lectures selon les supports pour avoir un avis éclairé sur le sujet. Notez tout de même que le support numéro un pour lire des livres numériques reste l'ordinateur portable. Et certains n'hésitent pas à utiliser leur smartphone, ce qui n'est pas une surprise quand on voit la taille d'écran des derniers smartphones.

Peu de "pirates", par respect pour les auteurs

Enfin, concernant l'aspect du téléchargement illégal, le sondage note que « 2 lecteurs de livres numériques sur 10 déclarent avoir déjà eu recours à une offre illégale, soit environ 2 % de la population française âgée de 15 ans et plus. Parmi les 70 % de lecteurs n’ayant jamais eu recours à l’offre illégale, 59 % justifient ce choix par le respect du droit d’auteur. » Reste à savoir si ce respect du droit d'auteur perdurera avec la démocratisation de la lecture numérique.

Publiée le 13/11/2012 à 08:52 - Source : Sofia.org
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité


chargement
Chargement des commentaires...