S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

78 % des Français ne comptent pas lire de livre numérique

Et combien ne comptent pas lire tout court ?

Si le livre numérique (ebook) commence à éclore en France, le papier a encore de beaux jours devant lui. Une très récente étude, réalisée notamment pour le compte du Syndicat National de l'Édition, montre en effet que 78 % des sondés n'envisagent pas de lire un livre numérique. Ce pourcentage est néanmoins en forte régression par rapport au mois de mars 2012.

Kobo mini

Le nombre de lecteurs numériques augmente fortement  

Réalisé par la société OpinionWay entre le 31 août et le 14 septembre 2012 auprès de 1994 personnes âgées de 15 ans et plus, ce sondage dévoile de nombreuses statistiques. Parmi les plus intéressantes, nous retiendrons les suivantes :

  • 14 % des sondés déclarent avoir déjà lu, en partie ou en totalité, un livre numérique, contre près de 6 % il y a six mois.
  • 78  % des sondés n'envisagent toujours pas de lire un livre numérique, ils étaient 90 % il y a six mois.
  • 73 % des lecteurs de livres numériques ont déjà acheté des livres numériques.
  • 31 % des acheteurs de livres numériques achètent parfois la version imprimée.
  • 64 % des achats se font à l'acte, contre 20 % pour le prêt numérique, 7 % en abonnement et 7 % en location.
  • 41 % des livres numériques sont achetés via les sites d’opérateurs internet, loin devant les sites de grandes surfaces spécialisées (28 %) et les sites internet des libraires (18 %).
  • 8 % des livres numériques sont obtenus directement via le site de l'auteur, et 10 % via le site de l'éditeur.
  • 58 % des lecteurs de livres numériques ont acquis la plupart de leurs livres en payant, contre 41 % gratuitement.

  • 29 % des lecteurs de livres numériques souhaitent une baisse des prix, tandis que 12 % d'entre eux aimeraient une offre plus étoffée.

Le livre papier a encore bien des atouts

Point intéressant, selon l'étude, les principales raisons d'achat d'un livre numérique sont la facilité de stockage, de rangement et de transport, et le prix dans certains cas. Toutefois, le livre papier a encore de l'avenir. En effet, « l’offre proposée, le confort de lecture, la facilité de consultation, la force de l’habitude et l’amour des livres papier sont, à l’inverse, les principales raisons expliquant l’achat du livre imprimé » résume le bilan du sondage.

 

Autres données intéressantes, alors que seulement 16 % des lecteurs de livres numériques sont en possession d'une liseuse, 37 % détiennent une tablette tactile. Et non seulement la tablette surclasse la liseuse pour la lecture, ceci malgré l'écran des liseuses spécifiquement dédié à la lecture, mais surtout, les liseuses stagnent, alors que la possession de tablette est passée de 23 % en mars dernier à 37 % aujourd'hui donc. Et « 22 % des lecteurs de livres numériques envisagent l’acquisition d’une tablette dans les six prochains mois » note l'étude.

 

En somme, les liseuses ne sont pas prêtes de supplanter les tablettes, même s'il faudrait connaitre le nombre de lectures selon les supports pour avoir un avis éclairé sur le sujet. Notez tout de même que le support numéro un pour lire des livres numériques reste l'ordinateur portable. Et certains n'hésitent pas à utiliser leur smartphone, ce qui n'est pas une surprise quand on voit la taille d'écran des derniers smartphones.

Peu de "pirates", par respect pour les auteurs

Enfin, concernant l'aspect du téléchargement illégal, le sondage note que « 2 lecteurs de livres numériques sur 10 déclarent avoir déjà eu recours à une offre illégale, soit environ 2 % de la population française âgée de 15 ans et plus. Parmi les 70 % de lecteurs n’ayant jamais eu recours à l’offre illégale, 59 % justifient ce choix par le respect du droit d’auteur. » Reste à savoir si ce respect du droit d'auteur perdurera avec la démocratisation de la lecture numérique.

Source : Sofia.org
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Google+

Publiée le 13/11/2012 à 08:52

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 262 commentaires

Avatar de HarmattanBlow INpactien
HarmattanBlow Le mardi 13 novembre 2012 à 08:57:49
Inscrit le jeudi 21 juin 07 - 4355 commentaires
78 % des sondés n'envisagent toujours pas de livre un livre numérique, ils étaient 90 % il y a six mois.

100% de l'offre proposée est insatisfaisante, ce taux était de 100% il y a dix ans.
* Qualité.
* Interopérabilité et liberté.
* Pérennité.
* Catalogue.
* Prix.

Edité par HarmattanBlow le mardi 13 novembre 2012 à 08:58
Avatar de Fantassin INpactien
Fantassin Le mardi 13 novembre 2012 à 09:01:51
Inscrit le lundi 5 novembre 07 - 4268 commentaires
Oui, c'est la réalité. Je comptais offrir un livre numérique à ma femme à Noël mais elle préfère le papier.
Les arbres crient au scandale !
Avatar de malrepast INpactien
malrepast Le mardi 13 novembre 2012 à 09:04:00
Inscrit le vendredi 7 décembre 07 - 288 commentaires
Je plussoie bruyamment, car dans 99.9999% des cas, je suis d'avis qu'il faut quand même être un sacré pigeon pour privilégier ce mode de consommation.
Avatar de knos INpactien
knos Le mardi 13 novembre 2012 à 09:04:34
Inscrit le mercredi 22 juillet 09 - 3173 commentaires
Bon il y a le problème de l'offre et du prix (car en plus tu paye le support)

Mais appart ça tous ceux a qui j'ai montré ma lisseuse on trouvé ça pas mal.
Même les réfractaires au technologie car le confort de lecture est là.
Je pense que pour beaucoup lire des livres numériques c'est sur un écran et donc c'est non.
Avatar de princedelu INpactien
princedelu Le mardi 13 novembre 2012 à 09:07:37
Inscrit le vendredi 23 février 07 - 267 commentaires
Ca va changer dans les mois à venir et on le voit bien avec la kindle paperwhite d'amazon qui est en rupture dans le monde entier avec une date de réassort annoncé pour février 2013 ....
J'ai une kindle depuis plusieurs mois et j'en suis vraiment super satisfait, cet outil n'a que des avantages (poids très leger, autonomie = 1 charge par mois en l'utilisant tous les jours, quantité de livres disponibles en mémoire, dictionnaire / traducteur intégré ...).
Je comprends que ceux qui ont une tablette essayent de lire des livres avec mais vraiment entre le poids d'une nexus 7 et d'une kindle il y a un monde ! Sans parler de la qualité de l'encre de la tablette qui n'a rien à voir avec l'affichage d'une tablette.

Quant aux reserves (amour du livre papier bla bla bla), plusieurs personnes de mon entourage ou collegues me disaient ça, et au final après un prêt ils ont commandes eux aussi leur liseuse.
Les livres resteront pour des secteurs spécifiques (beaux livres, voyage, BD ...) mais pour tout ce qui est romans, essais, etc ... dans quelques années ça aura disparu des rayons.

Sans compter qu'amazon fait des efforts (si vous êtes amazon premium possibilité d'un prêt de livre gratuit) ...

Et pour ceux qui ont des reserves sur l'interopérabilité il y a le logiciel gratuit calibre qui permet de faire ce que l'on veut.

De plus bcp de personnes ne le savent pas, mais quand on achete une kindle, une adresse en [email protected] est créée, si l'on veut envoyer des documents (pdf, mobi ...) on les envois en pièce jointe sur cette adresse et ça arrive dans le kindle quelques secondes après.

Il y a 262 commentaires

;