Une panne du service EC2 d'Amazon rappelle la « fragilité » du cloud

La solution miracle n'existe pas 44

L’infrastructure EC2 d’Amazon a été victime hier d’une importante panne, plongeant dans le noir de nombreux sites. Un incident qui rappelle qu’en dépit de ses avantages, le cloud comporte également des risques bien à lui.

amazon EC2 EBS

EC2, pour Elastic Compute Cloud, est une infrastructure proposée comme un service par Amazon. Il est à la base de l’offre de cloud computing de la firme et de très nombreux sites tels que Reddit y sont stockés. Comme pour Windows Azure côté Microsoft, la centralisation offre de gros avantages, en plus de l’élasticité qui permet de répondre rapidement à l’évolution des besoins. Cependant, en cas de panne, l’édifice s’effondre.

Et c’est précisément une panne importante qui a touché les services d’Amazon hier dans la soirée (après-midi en heure locale). EC2 fonctionne de concert avec un service crucial nommé EBS, pour Elastic Block Store. Sa mission est de fournir de l’espace de stockage quand il est nécessaire, sous la forme de « morceaux » (les Blocks), aux instances EC2. De manière plus générale, ces services sont répartis dans des zones de disponibilité, et c’est précisément l’une d’entre elles qui a posé problème hier.

La zone East Coast (côté est) a donc été victime d’une panne généralisée affectant tous les sites qui y étaient déployés, comme on peut le voir sur la page de statut d'Amazon. Reddit, Pinterest, GitHub, Gamespot ou encore Imgur, un service de partage simplifié de photos, ont été indisponibles pendant plusieurs heures. Amazon a depuis réparé le souci, mais avait tout de même conseillé aux clients rencontrant des lenteurs de déployer des instances dans d’autres zones de disponibilité.

Network World, qui rapporte l’incident, cite une étude de Deepfield Networks rappelant que les Amazon Web Services représentant 1 % du trafic total du web, soulignant ainsi l’importance du cloud. Mais cette panne chez Amazon nous rappelle surtout qu’en dépit des nombreuses promesses des nuages, l’infrastructure sous-jacente reste matérielle. Elle peut donc être touchée sans que les mécanismes de protection ne puissent éviter l’incident, touchant ainsi des centaines, voire des milliers de sites.

Publiée le 23/10/2012 à 13:30 - Source : Network World
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité


chargement
Chargement des commentaires...