4G de SFR : le déploiement, des débits jusqu'à 77 Mb/s, les mobiles éligibles

Finalement l'ADSL c'est très surfait 95

En marge de la conférence de presse d'hier, et de l'annonce des nouvelles formules Carrées, nous avons pu brièvement tester la 4G de SFR et nous entretenir avec différents responsables techniques de l'opérateur. L'occasion de revenir sur les débits annoncés, sur la 3G+ DC (Dual Carrier jusqu'à 42 Mb/s), sur le déploiement des nouvelles antennes ainsi que sur les smartphones compatibles avec cette nouvelle technologie. Nous avons également abordé le cas des données dans les forfaits SFR où la notion de « Fair use » a totalement disparu au profit de recharge.

sfr 4g conference 24 septembre sfr 4g conference 24 septembre

Comme nous vous l'indiquions, les nouvelles formules Carrées de SFR sont les premières à intégrer de la 4G en plus de la 3G+ DC (Dual Carrier) pouvant atteindre 42 Mb/s. Dans le premier cas, la 4G sera tout d'abord déployée sur Lyon avec une mise en place dès le 28 novembre, tandis que dans le second cas plus de 50 % de la population est d'ores et déjà couverte et 60 % devrait l'être d'ici la fin de l'année.

Afin de mettre en pratique ses annonces, SFR avait organisé quelques démonstrations autour de la 3G+ à 42 Mb/s et de la 4G. Dans ce dernier cas, une antenne spécifique avait été mise en place pour l'occasion, mais l'opérateur nous a certifié que pour la 3G+ DC nous étions sur une antenne publique accessible à tous.

Près de 30 Mb/s pour la 3G+ DC, et de 77 Mb/s pour la 4G

Les résultats semblent être à la hauteur des prétentions des différentes technologies puisque les deux smartphones de démonstrations (HTC One X  et iPhone 5) ont pu atteindre des taux de transferts compris entre 29 Mb/s et 38 Mb/s en téléchargement, tandis que l'upload est resté stable aux alentours de 4 Mb/s, ce qui reste tout de même quatre fois plus rapide que l'ADSL. Le temps de réponse (ping) oscillait entre 30 ms et 60 ms, et l'opérateur nous précisait qu'il devrait généralement être compris entre 30 et 40 ms lors d'une utilisation courante., ce qui n'est pas sans rappeler ce qui avait été annoncé par Bouygues Telecom en avril.

sfr 3g dc 4g

La 3G+ Dual Carrier jusqu'à 42 Mb/s sur un iPhone 5 et sur un One XL 

Le passage à la 4G apporte de gros changements, principalement du côté de l'upload qui explose pour monter à près de 22 Mb/s (cinq fois plus que la 3G+ DC) lors d'une session de SpeedTest. Le débit en téléchargement est quasi doublé pour atteindre 77 Mb/s tandis que le ping reste aux alentours de 35 ms. À titre de comparaison, l'ADSL propose au maximum 22 Mb/s en téléchargement et 1 Mb/s en upload, seule la fibre est donc capable de dépasser la 4G. 

Nous avons pu rapidement prendre en main les deux smartphones et il faut bien avouer que dans un usage courant la 3G+ DC (jusqu'à 42 Mb/s) se rapproche grandement de la 4G, la différence entre les deux étant finalement assez mince, du moins lors de cette démonstration. En effet, que ce soit pour flâner sur Google Earth ou bien pour regarder des vidéos HD en streaming (YouTube / Vimeo), les temps de chargements sont quasi nuls dans les deux cas.

sfr 3g dc 4g sfr 3g dc 4g

 La 4G cette fois-ci avec SpeedTest à gauche et DegroupTest à droite, dans les deux cas sur un HTC One XL

Sans pouvoir tester ce point par nous-mêmes, nous avons demandé à la marque au carré rouge des précisions concernant l'autonomie et la chauffe des terminaux 4G. Celui-ci nous a simplement répondu que, d'après ses premiers retours, aucun changement majeur n'avait été remarqué. Reste maintenant à voir ce qu'il en sera dans la pratique.

La 4G est déjà une réalité, mais alors pourquoi attendre le 28 novembre ?

Il faudra donc attendre le 28 novembre pour que la 4G de SFR arrive dans la première ville : Lyon. Interrogé par nos soins sur ce délai supplémentaire (plus de deux mois entre le lancement des offres Carrées et la disponibilité), l'opérateur nous précise que ce n'est pas la mise en place de la 4G qui nécessite plus de temps, mais la réutilisation de la bande de fréquences des 900 MHz. En effet, comme l'autorise l'ARCEP depuis quelque temps déjà, une partie normalement dédiée à la 2G va être reprise pour la 3G.

SFR ajoute que dans chaque ville où la 4G sera déployée, de la 3G sera donc disponible pour tous ceux qui ne disposent pas d'un smartphone compatible. Le but avoué étant d'éradiquer au maximum les réseaux de type Edge pour ceux qui disposent d'un mobile 3G. Bien évidemment, la 2G reste toujours disponible pour les smartphones qui ne peuvent pas aller au-delà.

sfr logo 4gCe sera donc le cas pour la totalité de Lyon dès le 28 novembre, ainsi que pour Montpellier avant la fin de l'année et d'autres grandes villes françaises suivront progressivement. Contrairement à ce qui avait été fait pour la 3G, le régulateur des télécoms impose que les opérateurs déploient de la 4G dans certaines zones qui ne sont pas forcément les plus denses en population. Aucune carte n'a par contre été dévoilée, il faudra donc attendre pour en savoir plus sur les choix opérés par la filiale de Vivendi.

Sachez par contre que la 4G ne sera pas disponible par défaut, même si vous disposez d'un mobile compatible. Il faudra en effet contacter le service client (ou passer dans une boutique) pour que cette option soit activée. Bien évidemment, la demande est gratuite pour les forfaits Carrés 2 Go, 4 Go et 6 Go, et la prise en compte devrait être immédiate.

Seuls deux mobiles sont compatibles 4G et l'iPhone 5 n'en fait pas partie

SFR nous précise que seuls deux mobiles sont actuellement compatibles avec la 4G : le One XL de HTC ainsi que le Razr HD de Motorola. Ces derniers disposent à la fois d'une puce capable de gérer cette technologie et d'une antenne avec des filtres adaptés à la 4G française. Ce dernier point est justement ce qui pose problème sur le nouvel iPad ainsi que sur l'iPhone 5 d'Apple, ils devront donc « se contenter » de la 3G+ à 42 Mb/s.

smartphone 4g sfr one xh razr hd smartphone 4g sfr one xh razr hd

 HTC One XL à gauche et Razr HD à droite

Il faudra par contre attendre qu'une mise à jour OTA (Over The Air) soit déployée par les fabricants pour que la 4G soit prise en charge, mais SFR nous a assuré que tout était prêt et qu'elle sera proposée à temps sur le One XL et le Razr HD. Bien évidemment, d'autres smartphones arriveront dans les semaines / mois qui viennent, tout comme des clefs USB ainsi que des tablettes 4G. 

Quoi qu'il en soit, le réseau mobile est sans aucun doute le point que SFR souhaite largement mettre en avant, ce qui n'est pas sans rappeler la politique menée par Orange. Il faut dire que c'est un bon moyen de se démarquer de Free Mobile par exemple qui ne propose actuellement que de la 3G pouvant atteindre 14 Mbp/s (voir notre récap').

Pas de « Fair use »... mais c'est pour votre bien

Pour finir, nous avons interrogé l'opérateur sur son choix de ne pas proposer de forfait avec « Fair use » (débit réduit au-delà d'une certaine limite). En effet, que ce soit les formules Carrées ou bien les offres RED, vous disposez dans tous les cas d'une quantité de data bloquée et rechargeable. Il nous a alors répondu que le but était de « ne pas dégrader l'expérience utilisateur ».

Le coût du hors forfait est compris entre 20 € par Go pour le forfait Carré 2 Go et 4 € / Go seulement pour celui de 6 Go, une solution qui pourrait intéresser certains utilisateurs qui ne veulent pas voir leur débit diminuer suivant leur consommation.

Notez enfin que tous les usages sont autorisés, il n'y a aucune restriction que ce soit pour le P2P, les Newsgroups, la VoIP ainsi que le mode modem. Pour rappel, Bouygues Telecom avait également fait de même, mais sans autoriser la VoIP sur les offres qui ne disposent pas d'appels illimités. Il reste donc maintenant à voir si Orange va suivre ses concurrents en ouvrant aussi son réseau à tous les protocoles.

Publiée le 25/09/2012 à 09:45
Sébastien Gavois

Journaliste, jamais bien loin d'une connexion internet. Spécialiste du stockage sous toutes ses formes et du décryptage de PDF des opérateurs de téléphonie mobile.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité


chargement
Chargement des commentaires...