S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

MegaUpload : la Nouvelle-Zélande reconnait des surveillances illégales

Une nouvelle clé

Le Premier ministre néo-zélandais vient de reconnaître que les services de renseignements de son pays ont espionné illégalement les communications de plusieurs personnes dans l’affaire MegaUpload. Une enquête a été ouverte.

john key

John Key en conférence de presse, via 3News.

 

C’est par un communiqué officiel publié aujourd’hui que John Key, le Premier ministre néo-zélandais, a annoncé avoir ordonné une enquête sur les services de renseignements de son pays. Ces derniers l’ont informé le 17 septembre dernier avoir agit illégalement dans le cadre de l’affaire ayant conduit à l’arrestation du fondateur de MegaUpload, Kim Dotcom.

 

Il apparaît ainsi que le Bureau de la sécurité des communications du gouvernement (GSCB) « a acquis dans certains cas des communications sans mandat légal », indique le communiqué. Il est précisé que les services de renseignements néo-zélandais « ont agi illégalement en aidant la police à localiser certains individus sous le coup de mandats d'arrêt émis dans cette affaire ». Même si aucun nom n’est expressément mentionné, l’avocat de Kim Dotcom, Greg Towers, a confirmé au New Zealand Herald que le fondateur de MegaUpload était bel et bien concerné, de même que son numéro deux, Bram van der Kolk.

 

Après avoir eu cette information, le Premier ministre a saisi l’Inspection générale du renseignement et de la sécurité, afin de déterminer les circonstances exactes de ces actes illégaux. L’agence gouvernementale devra aussi émettre des recommandations afin que cela ne se reproduise plus. « J'attends de nos agences de renseignements qu’elles opèrent toujours dans la légalité. De leurs actions dépendent la confiance du public » a déclaré John Key.

 

Le Premier ministre précise également que le Parquet néo-zélandais a d’ores et déjà transmis une note à ce sujet à la cour en charge de l’affaire MegaUpload. Kim Dotcom s’est félicité sur Twitter de cette annonce : « Je me réjouis de l'enquête décidée par @JohnKeyPM au sujet d’actes illégaux commis par le GCSB. Étendez s'il vous plaît cette enquête de manière à couvrir l’affaire Mega dans son intégralité ». Rappelons que l’audience d’extradition du fondateur de MegaUpload, initialement prévue pour le mois d’août, a finalement été repoussée à mars 2013.

Publiée le 24/09/2012 à 09:29

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 30 commentaires

Avatar de ActionFighter INpactien
ActionFighter Le lundi 24 septembre 2012 à 09:45:16
Inscrit le lundi 7 février 11 - 8995 commentaires
John Key est en train d'ouvrir la porte à un recours précieux pour Kim Dotcom.

Edit : J'avais pas vu le sous-titre

Edité par ActionFighter le lundi 24 septembre 2012 à 09:46
Avatar de Gericoz INpactien
Gericoz Le lundi 24 septembre 2012 à 09:53:57
Inscrit le mercredi 6 octobre 04 - 860 commentaires
Cela va finir en vice de forme.
Et bien fait pour eux, car la loi est la même pour tous. J'espère que cela calmera les ardeurs des américains car ils ont du faire pression sur la Nouvelle-Zelande.
Avatar de Bejarid INpactien
Bejarid Le lundi 24 septembre 2012 à 09:53:58
Inscrit le lundi 5 mai 08 - 1353 commentaires
Il a de bonne chances s'en tirer pour vice de forme on dirait... C'est les US qui l'auraient mauvaise dans ce cas là :p

Edit: BBQ d'une seconde ! :(

Edité par bejarid le lundi 24 septembre 2012 à 09:54
Avatar de Inny INpactien
Inny Le lundi 24 septembre 2012 à 09:57:19
Inscrit le lundi 17 août 09 - 2927 commentaires
Ca la fout mal pour un pays de découvrir que ses propres services secrets bossent pour les USA.
Avatar de Seth-Erminatores INpactien
Seth-Erminatores Le lundi 24 septembre 2012 à 09:58:45
Inscrit le dimanche 13 novembre 05 - 8214 commentaires
John Key est en train d'ouvrir la porte à un recours précieux pour Kim Dotcom.

Edit : J'avais pas vu le sous-titre

C'est surtout qu'ils vont réussir si ça continue à faire capoter le fameux procès, parce que là entre les mandats douteux et les écoutes téléphoniques illégales, pour juste un site d'échanges de fichiers (légaux et illégaux), ça commence à faire un peu bcp....

Il y a 30 commentaires

;