Intel explique aux fabricants d'Ultrabook comment se passer de GPU

Haswell vaincra ! 41

Au cours d'une présentation où il met en avant ses nouvelles solutions graphiques et où il donne quelques détails supplémentaires de sa prochaine architecture connue sous le nom de Haswell, Intel en profite pour donner son point de vue sur les GPU dédiés au sein des Ultrabook. Comme vous pouvez l'imaginer, la firme de Santa Clara n'est pas forcément très encline à les voir être intégrés et donne même des motifs pour s'en passer.

Au sein de la documentation, Intel indique ainsi quelques nouveautés concernant Haswell, et rappelle le positionnement que va prendre son futur GPU intégré au sein de son processeur Core de 4e génération. On disposera donc de trois modèles différents dénommés GT1, GT2 et GT3, comme on peut le voir ci-dessous.

Haswell GPU UltrabookHaswell GPU Ultrabook

En outre, cette puce graphique supportera nativement le 4K, le DisplayPort 1.2 avec une fonctionnalité de « Daisy Chaining », ce qui veut dire que l'on pourra aussi imbriquer des écrans les uns aux autres, mais nécessitera des adaptateurs. De plus, trois écrans indépendants pourront être gérés nativement par la puce, tout comme les solutions actuellement disponibles au sein des processeurs de la génération Ivy Bridge.

 Haswell GPU UltrabookHaswell GPU Ultrabook

De plus, Haswell apportera de nouvelles fonctionnalités du côté de Quick Sync Video comme la stabilisation d'images, la conversion de Frame Rate, qui permet de corriger des images corrompues à la volée, ou un filtre permettant d'améliorer le rendu des peaux.

Haswell GPU UltrabookHaswell GPU Ultrabook

Mais Intel sait que ses propres armes ne sont pas forcément suffisantes pour que ses partenaires fabricants d'Ultrabook se passent aussi facilement de GPU. Il indique alors plusieurs points qui doivent permettre de s'en passer.

Haswell GPU UltrabookHaswell GPU Ultrabook

Ainsi, cela ajoute un surcoût à l'ensemble de la machine, il faut prévoir un système de refroidissement plus conséquent (ce qui ajoute un surpoids au passage) et cela implique aussi une carte mère plus grande pour comprendre un emplacement de 4 cm de côté pour le GPU et la mémoire qui va avec, etc. En échange, ils pourraient intégrer une batterie plus importante, plus de connectivité ou avoir globalement un Ultrabook plus fin et plus silencieux.

Reste maintenant à savoir si les arguments du géant de Santa Clara feront mouche pour faire comprendre à ses partenaires que l'importance d'un GPU au sein d'un Ultrabook peut être minorée ou pas. De notre côté, on a encore quelques doutes. Une vraie réponse pourrait venir d'une solution externe clé en main pour mettre une carte graphique.

Publiée le 14/09/2012 à 13:53
Damien Labourot

Journaliste High-tech gravitant autour de la mobilité (smartphone, tablette, portable) et toujours prêt à de nouvelles expériences.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité


chargement
Chargement des commentaires...