[MàJ] Épidémie de blocage contre la vidéo anti-islam sur Youtube

La porte ouverte 645

Mise à jour : Le blocage de l’ « Innocence des Musulmans » se propage à travers la planète. Dernier en date, la Malaisie qui a réclamé de Google la fin de l'accès à ce film anti-islam. Situation similaire en Inde ou en Indonésie. Le Bengladesh a lui préféré bloquer l’accès à tout YouTube, tout comme le Pakistan.

Cette vidéo jugée blasphématoire a provoqué une flambée de violence au Moyen-Orient. YouTube a finalement décidé de la bloquer en Libye et en Égypte. Les utilisateurs situés dans ces pays n’auront donc plus la possibilité d’apprécier Innocence of Muslims (L’Innocence des musulmans) sauf en contournant ce blocage régionalisé. La mesure provoque la colère de l’Electronic Frontier Foundation.

video youtube pakistan

Extrait de la video controversée

YouTube qui se porte souvent comme le chantre de la liberté d’expression a expliqué sa démarche dans un communiqué. « Nous travaillons dur pour créer une communauté qui satisfasse le plus grand nombre et qui permet d’exprimer différentes opinions. Cela peut être un défi parce que ce qui est « ok » dans un pays peut être offensant ailleurs. Cette vidéo - largement disponible sur le web – est clairement en phase avec nos lignes directrices et restera donc sur YouTube » affirme Google.

La firme de Mountain View dont le slogan est « don’t be evil » indique que « toutefois, compte tenu de la situation très difficile en Libye et en Égypte, nous avons temporairement restreint l'accès dans ces deux pays. Nos cœurs sont avec les familles des personnes assassinées dans l'attaque d'hier en Libye. »

Une excuse insuffisante pour limiter la liberté d'expression (EFF)

L’Electronic Frontier Foundation a réagi à cette décision. « Il est extrêmement rare pour YouTube de restreindre l’accès à un contenu - de l’aveu même de l’entreprise, conforme à ses conditions d’utilisation - sans l’intervention d’un tribunal. Il est encore plus rare que YouTube publie un commentaire sur la question ». L’organisme rappelle que si Google a des bureaux en Égypte où il peut être soumis à une pression juridique, la firme ne possède aucune représentation en Libye. « YouTube semble avoir pris la décision d’autocensurer ce contenu, de son propre chef ». En principe, quand les menaces planent, YouTube s'abrite systématiquement derrière son statut d'hébergeur. Il change ici son fusil d'épaule pour se comporter comme l'éditeur de ce contenu.

« On nous a dit de bloquer YouTube dans la République afghane jusqu’à ce que cette vidéo soit retirée » a affirmé hier Aimal Marjan, directeur général des technologies de l’information au ministère de la Communication. La réponse de Google est en tout cas en phase avec ce souhait politique exprimé dans cet autre pays. Si le blocage de tout YouTube est pire que le blocage d’une vidéo, pour l’EFF, ce « n’est pas une excuse suffisante pour limite la liberté d’expression sur Internet. »

La violence n'est pas dans la vidéo, mais chez les auteurs de ces violences

L’organisation poursuit : « Il est facile de comprendre pourquoi YouTube a pu se sentir obligé d'agir sur cette vidéo, en réponse aux émeutes surtout après l’assassinat de trois employés de l'ambassade des États-Unis à Benghazi, cependant la responsabilité de la violence ne réside pas dans la vidéo, mais chez les auteurs [de ces faits, NDLR]. Maintenant que YouTube a pris la décision de manière proactive de censurer son contenu, le site s’engage sur une pente glissante ». Une pente qui va impacter tous ses contenus. « Il est décevant de voir YouTube tourner le dos à des politiques qui lui ont permis de devenir une si forte plateforme pour la liberté d'expression. Espérons que ce nouvel enthousiasme pour la censure proactive ne soit qu’une aberration temporaire et non le signe d’un tournant à venir. »

Publiée le 18/09/2012 à 10:03
Marc Rees

Journaliste, rédacteur en chef

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité


chargement
Chargement des commentaires...