Dadi Perlmutter ouvre l'IDF et nous promet l'arrivée du Jarvis d'Iron Man

Mais en vachement moins classe 7

Cette édition 2012 de l'IDF de San Francisco s'est ouverte avec une grande nouveauté : ce n'est plus Paul Otellini, pourtant bien présent dans la salle, qui s'est occupé de la keynote d'ouverture, mais Dadi Perlmutter. Doit-on y voir le signe que le prochain PDG d'Intel est déjà tout désigné ? Rien n'a été annoncé. Quoi qu'il en soit, cette année l'accent était une fois de plus mis sur les Ultrabook, Haswell et les nouvelles interfaces... de quoi révolutionner votre vie ? Ou pas.

Intel IDF Day 1 Keynote Slides Intel IDF Day 1 Keynote Slides

Si le fameux « Continuum » qu'affectionnait Paul Otellini n'était pas présent, son esprit était bien là. Le style de Dadi Perlmutter pourrait en effet être résumé ainsi : la continuité dans le changement. Celui qui est en charge de l'Architecture Group au sein d'Intel aura donc commencé par nous montrer deux puces dans ses mains : un Atom de la génération Medfield et une puce qui est au coeur de la carte Xeon Phi.

Le « Continuum » n'est pas mort, son ombre plane sur l'IDF

Deux processeurs qui n'ont rien à voir, tant au niveau de la performance que des produits auxquels ils sont destinés... mais qui partagent leur utilisation de l'x86.

Intel IDF Day 1 Keynote Dadi Perlmutter

Et si de serveurs, il n'était quasiment pas question durant cette 15ème édition de l'IDF, la mobilité était au coeur des annonces, notamment concernant Haswell. Les processeurs Core de 4ème génération, comme nous l'évoquions dans une précédente actualité, auront l'occasion de permettre à Intel de proposer de telles puces dans une gamme encore plus grande de produits, notamment avec l'arrivée de modèles dotés d'un TDP de 10 watts.

Haswell : les processeurs Core de 4ème génération au coeur de la stratégie d'Intel

Pensés pour permettre d'assurer une grande autonomie (il n'est pour le moment question que de neuf heures au repos), ils devraient prendre toute leur place dans les produits hybrides, moitié Ultrabook moitié tablette, auxquels Intel semble beaucoup croire comme nouveau vecteur de croissance, sans que l'on sache vraiment s'ils arriveront à convaincre les utilisateurs. 

Intel IDF Day 1 Keynote Slides Intel IDF Day 1 Keynote Slides

Tout devrait de toute façon dépendre en grande partie du succès de Windows 8, qui arrivera dans un peu plus d'un mois, et qui était omniprésent dans les esprits et les présentations du géant de Santa Clara et de ses partenaires. 

Mais outre ces nouvelles puces et les machines qu'ils permettront de proposer, Dadi Perlmutter a tenu à nous parler d'interfaces. Grande arlésienne du milieu informatique depuis l'existence de la souris : le remplacement de cette dernière.

Ainsi, le contrôle vocal a été évoqué avec la présentation d'une solution bêta de Dragon qui sera annoncée disponible aux USA d'ici la fin de l'année et qui se propose de prendre la place de Siri au sein de votre PC.

Intel IDF Day 1 Keynote Slides Intel IDF Day 1 Keynote Slides

Quand Dadi  et ses amis se prennent pour Tony Stark... mais en moins bien

Voici d'ailleurs une petite vidéo de ce qui a été montré. Notez que Dadi, qui est connu pour son accent assez marqué, a promis non sans humour que dans quelque temps, de telles solutions pourraient comprendre ce qu'il dit :

Si aucune solution à base de Kinect n'a été présentée, il a été question de solutions équivalentes en partenariat avec Creative et SoftKinetic à l'occasion de l'annonce du Perceptual SDK que nous avons déjà évoquée. Ici, le but pour Intel est de proposer un contrôle par le mouvement de vos mains... entre autres.

Et si les démonstrations effectuées étaient un peu gadget et simplistes, on ne pouvait s'arrêter de penser au Jarvis d'Iron Man qui répond lui aussi à la voix du super-héros de Marvell et lui permet de contrôler de nombreux éléments en fonction de ses mouvements, passant les données d'un écran à un autre d'un simple geste.

Intel IDF Day 1 Keynote Slides Intel IDF Day 1 Keynote Slides

On est ici en présence de solutions bien moins sexy, et sans doute bien moins correctement mises en valeurs... mais réelles. Si l'on aurait aimé qu'Intel propose une présentation plus impressionnante, on ne peut s'arrêter de penser que l'arrivée de tout cela n'est finalement plus qu'une question de temps.

Coca Cola et son distributeur de bouteilles à base de Core i7 : ceci est une révolution

Deux autres annonces ont marqué cette première matinée de l'IDF. Tout d'abord, la présence d'un distributeur de Coca Cola géant, doté d'un Core i7. Nous évoquions hier la volonté d'Intel d'être présent dans les systèmes de communication de demain pour les boutiques, c'est ici une autre démonstration de ce que permettront les solutions de « Digital Signage ».

Intel IDF Day 1 Keynote Slides

Coca Cola qui a déjà effectué des expérimentations de distributeurs connectés, notamment via Twitter, se préparerait donc à proposer une nouvelle génération de machines équipées d'un écran tactile géant permettant aux utilisateurs de se prendre en photo et de partager le cliché avec le reste du monde.

Si l'on se demande bien l'intérêt d'un tel concept, il faudra surtout voir le surcoût impliqué sur la boisson elle-même, notamment si le vandalisme nécessite un remplacement récurrent. 

Le NFC bientôt dans vos machines, le paiement en ligne sécurisé, depuis chez vous

Autre solution bien plus intéressante qui expliquera à certains pourquoi le NFC devrait être présent dans un nombre toujours plus croissant de portables / Ultrabooks au niveau du Touchpad : Tap n' Go. En effet, Intel et MasterCard ont annoncé un partenariat concernant la solution de paiement simplifié en ligne PayPass (qui est une sorte de Paypal à la sauce MC).

Intel IDF Day 1 Keynote Slides

L'Identity Protection Technology (IPT), qui est déjà utilisée avec des solutions telles que le Steam Guard de Valve, pourra ainsi être exploitée avec Paypass pour identifier l'utilisateur et simplifier encore plus ses achats en ligne de manière sécurisée.

Pour rappel, IPT permet de générer de manière aléatoire un code propre à votre machine toutes les x secondes. Un peu à la manière des Authenticators de Blizzard ou Google, elle se propose de rajouter une seconde couche d'identification qui ne dépend pas d'un mot de passe (souvent trop simples, identiques à tous les comptes, et pouvant être retrouvé par des pirates malveillants).

Intel IDF Day 1 Keynote Slides Intel IDF Day 1 Keynote Slides

Il faudra ainsi utiliser votre carte NFC et une machine validée pour les paiements en ligne afin de pouvoir autoriser ceux-ci. Reste la question du vol de ces deux composants, qui devrait être réglée avec la possibilité de les invalider  en cas de problème.

Une keynote pleine de promesses, mais qui manque de vision ?

Mais de cette première keynote gérée entièrement par Dadi Perlmutter on retiendra aussi quelques regrets. Celui de n'avoir eu aucune annonce véritablement importante ou concrète, notamment pour ce qui concerne les smartphones exploitant x86, mais aussi l'absence totale de roadmaps à long terme que ce soit au niveau des processeurs ou des procédés de fabrication.

Qu'est-ce qui nous attend après le 14 nm prévu pour 2014, est-ce que le smartphone annoncé par Motorola la semaine prochaine a la moindre chance face à l'iPhone 5, quid des processeurs qui succèderont à Haswell, de la DDR4, des nouveaux SSD... ?

Intel IDF Day 1 Keynote Slides Intel IDF Day 1 Keynote Slides

De tout cela il n'a pas été question et nous espérons bien que ce 15ème IDF nous permettra tout de même d'y répondre, sans quoi l'on pourrait commencer à penser qu'Intel qui se cherche actuellement un futur lointain ne sait plus vraiment où aller dans un futur proche.

Vous retrouverez une compilation des vidéos de cette première Keynote et des meilleurs moments via la liste de lecture ci-dessous :

 

Publiée le 12/09/2012 à 15:40
David Legrand

Rédacteur en chef adjoint et responsable des L@bs de Nancy. Geek de l'extrême spécialisé dans l'analyse des produits high-tech, les réseaux sociaux et les trios d'écrans. Adepte du libre.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité


chargement
Chargement des commentaires...