Les dépenses technologiques devraient croître de 6 % dans le monde en 2012

Et l'Europe pourrait limiter la casse 3

Malgré la crise de nombreux secteurs (PC, serveurs, etc.), les dépenses en haute technologie devraient croître de 6 % dans le monde cette année selon IDC, contre 7 % l'an passé. Tout du moins en valeur, et en monnaie constante. L'institut précise que les mauvaises performances des uns seront compensées par d'autres marchés, notamment celui des mobiles (smartphones), des logiciels et du stockage. 

HTC One X

Les smartphones porteront assurément la croissance du marché high-tech en 2012.

Les pays émergents continuent de tirer le marché

Pour IDC, rien n'est encore perdu pour cette année 2012 au premier semestre décevant dans certains secteurs. Le deuxième trimestre devrait en effet être très bon, porté notamment par Windows 8 et l'arrivée de nouveaux smartphones. Comme toujours, la croissance mondiale des dépenses technologiques sera tirée par les pays émergents, avec en tête la Chine avec 14 % de dépenses supplémentaires en 2012 (contre +25 % en 2011), accompagnée de l'Inde et du Brésil (+14 %), de la Russie (+11 %) et de l'Afrique du Sud (+8 %).

Du côté des USA, la croissance globale, tous secteurs technologiques confondus, devrait être positive bien que largement inférieure à 2011, avec une hausse de 5,9 % cette année contre 8,5 % l'an passé. Concernant l'Europe, dont la croissance est tirée vers le bas par les pays du sud, elle pourrait tout de même grimper de 1 % cette année, ceci sans compter les bonnes ventes des smartphones et des tablettes, et par l'importance du secteur logiciel en Europe du Nord. Enfin, le Japon ne fera guère mieux avec une croissance prévue de 2 %.

Globalement, le marché technologique hors services télécoms devrait générer cette année 1,98 billion de $, c'est-à-dire 1980 milliards de $ ou encore 1,98 million de millions de $. Avec les services télécoms, cette somme grimpe à 3,6 billions de $, en hausse de 5 %. L'an prochain, IDC prévoit des niveaux de croissance similaire, c'est-à-dire 2,1 billions de $ de dépenses hors services télécoms (+6 %) et 3,8 billions de $ (+5 %) avec les services télécoms.

Les logiciels porteurs d'espoirs

L'institut IDC note que le marché des logiciels se porte excellemment bien, même au premier semestre 2012, ce qui prouve la bonne vitalité du secteur professionnel. Cela permet ainsi à IDC de prévoir un joli rebond du marché des PC en 2013, notamment grâce à Windows 8.

« En dépit de l'incertitude économique qui continue de freiner les investissements des entreprises dans certains secteurs de haute technologie, la demande continue pour les tablettes, les smartphones, les capacités de stockage et les réseaux » a permis de dépasser les attentes au premier semestre estime IDC.

« Les dépenses en logiciel ont été robustes, même dans les régions où les tendances économiques ont été faibles, ceci alors que les entreprises se tournent vers des outils logiciels et des applications comme un moyen de mettre en œuvre des stratégies de réduction des coûts » conclut l'institut.

Publiée le 11/09/2012 à 14:56 - Source : IDC
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité


chargement
Chargement des commentaires...