Les Lumia 820 et 920 trop privilégiés sur les applications exclusives ?

Il y aura les Lumia et les autres 60

L’année dernière, Nokia avait pris une décision radicale : accorder son destin à celui de la plateforme Windows Phone 7 lancée quelques mois avant par Microsoft. Depuis, les smartphones moyen et haut de gamme du finlandais en sont équipés et l’arrivée de Windows Phone 8 va renforcer ce lien. À cette occasion, Nokia s’est arrangé pour disposer d’un certain nombre d’exclusivités. Au risque de créer des tensions ?

Nokia Lumia 920

Se différencier autrement que par le matériel

Pour prendre la relève des Lumia 800 et 900, Nokia proposera bientôt les modèles 820 et 920. Ils sont tous équipés de puces dual core 1,5 GHz (Snapdragon S4), de 1 Go de mémoire vive ou d’un port MicroSD. Le modèle 820 dispose d’un écran 4,3 pouces et d’une définition très classique de 800 par 480, tandis que le 920 passe à une dalle 4,5 pouces offrant une définition de 1280 x 768.

Nous avons déjà abordé lors de l’annonce principale la présence d’applications qui seront exclusives à ces Nokia. En effet, en dépit des annonces des Lumia 820 et 920, il faut garder à l’esprit que ces smartphones seront seulement deux des modèles Windows Phone 8 disponibles sur le marché : la concurrence, dont Samsung, n’a pas dit son dernier mot. De fait, la partie logicielle des Lumia est aussi importante que le matériel, et peut être même davantage.

Le Finlandais dispose de plusieurs méthodes pour attirer l’œil du client :

  1. Les applications maison, qui n’existeront que sur les Lumia
  2. L’exclusivité temporaire sur les premiers mois de disponibilité d’une application tierce
  3. La négociation de fonctionnalités supplémentaires

On trouve déjà des exemples pratiques des trois solutions. Ainsi, une application de navigation permettra de trouver les meilleurs magasins et restaurants via l’utilisation de la réalité augmentée. Une application que l’on ne trouvera bien entendu que sur les Lumia.

Autre exemple, Groupon en réalité augmentée sera disponible uniquement sur les Lumia 820 et 920 pendant les six premiers mois de son existence, avant de faire son apparition normale dans le Marketplace. Même chose pour Vimeo qui aura droit à une exclusivité temporaire agrémentée de trois mois d’abonnement Vimeo Plus. Enfin, le troisième cas sera bien illustré par l’application Bloomberg qui disposera de notifications plus riches sur sa vignette (lorsqu’elle est épinglée sur l’écran d’accueil).

Une liste grandissante de privilèges

Mais Nokia a annoncé hier que d’autres applications auraient un traitement de faveur :

  • YouSendIt, qui permet « d’accéder, synchroniser et partager le contenu stocké dans le cloud », ainsi que de le signer numériquement et de l’envoyer de manière sécurisée, y compris via les puces NFC (Near Field Communication)
  • L’application du guide Michelin
  • WhatsApp, qui bénéficiera d’une version spécifique plus riche en fonctionnalités pour les Lumia
  • StyleSaint, une application focalisée sur la mode

Enfin, le site The Verge indique pour sa part qu’une version Windows Phone d’Instagram serait en préparation, mais rien ne dit qu’il s’agirait d’une exclusivité.

Quel choix pour les autres partenaires ?

Ces différentes formes d’exclusivité soulèvent des inquiétudes sur la manière dont Microsoft continue à s’inscrire dans un cadre de fournisseurs de produits à des partenaires constructeurs. L’accord signé avec Nokia donne à ce dernier un certain nombre de privilèges, parmi lesquels la possibilité de modifier plus en profondeur le système. Le problème est que les autres constructeurs pourraient être véritablement gênés par une situation où ils sont clairement désavantagés.

Cette traditionnelle position de Microsoft en tant que fournisseur neutre est déjà remise en cause par l’annonce de la tablette Surface, puisque la firme se place dans un rôle de concurrent direct… de ses partenaires. Dans le cas des Windows Phones, si Microsoft n’est pas en première ligne, Nokia annonce toujours plus d’exclusivités sur les applications, au risque de créer une brisure dans l’homogénéité du parc accessible depuis le Marketplace.

On se demande de fait comment les autres constructeurs, à commencer par Samsung, vont pouvoir lutter contre une liste grandissante de privilèges.

Publiée le 11/09/2012 à 10:21 - Source : Nokia
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité


chargement
Chargement des commentaires...