5000 licenciements chez Alcatel-Lucent : les détails dévoilés le 18 octobre

Le Grand Soir 9

Selon nos informations, la direction d'Alcatel-Lucent ne donnera pas de détails précis sur la répartition des 5000 licenciements avant le 18 octobre prochain. Annoncés il y a deux mois, ces départs massifs ont poussé les ministres Fleur Pellerin et Arnaud Montebourg à rencontrer les syndicats pour la première et la direction pour le second la semaine passée. Sans que cela ne fasse réellement avancer la situation pour le moment.

Alcatel LucentLes directeurs actuels d'Alcatel-Lucent (Photo Alcatel)

Alcatel réduit sa hiérarchie et revoit son organisation

Aujourd'hui, le géant franco-américain de la télécommunication s'est contenté de mieux décrire son Programme Performance visant à économiser 1,25 milliard d’euros d’ici fin 2013. « Axé sur un recentrage sur ses produits clés, une organisation des ventes renforcée et des fonctions centrales remaniées, » ce programme implique notamment un nombre bien plus resserré des décideurs et donc une simplification du mode de fonctionnement de l'entreprise.

À l'instar de la réorganisation de Hewlett-Packard en début d'année, certaines têtes d'Alcatel-Lucent disposeront ainsi d'un bien plus grand pouvoir à partir du 1er janvier prochain. Paul Tufano, actuel directeur financier, est un bon exemple. Dans trois mois et demi, en sus de son poste de directeur financier, il deviendra directeur des opérations, « avec la responsabilité mondiale de la chaîne logistique, des achats et de trois activités verticalisées (Entreprise, Industries Stratégiques et Réseaux Sous-marins) ».


Mis à mal par la concurrence, notamment chinoise, et en difficulté financière, Alcatel-Lucent explique dans son communiqué publié il y a quelques heures qu'il compte se concentrer sur les cœurs de réseau et les contrats de services à plus forte valeur ajoutée. « L’objectif de notre nouvelle structure opérationnelle est de renforcer la présence d’Alcatel-Lucent dans les produits et services clés des télécommunications, grâce à un groupe d’activités unifié » a de plus expliqué Ben Verwaayen, le directeur général de la société.

Licenciement : Alcatel fera une grande annonce le 18 octobre

Concernant les licenciements, le sujet n'a pas du tout été abordé. Et pour cause : selon nos informations glanées auprès de syndicalistes, les dirigeants d'Alcatel-Lucent souhaitent se donner un certain temps afin de mieux répartir les licenciements à travers le monde et laisser une certaine place au dialogue social. D'après un syndicaliste de la CFDT, tout devrait être officialisé le mois prochain, le 18 octobre précisément, date du prochain Conseil Européen.

Pour le moment, « on est en phase d’attente » nous a confié ce syndicaliste. Si la « simplification des process et de l’organisation » annoncée aujourd'hui était en fait prévue depuis un certain temps, le syndicaliste note surtout avoir eu un bon contact avec Fleur Pellerin, rencontrée la semaine dernière. Divers sujets ont été abordés, de la fibre à la 4G, en passant par le vieillissement des salariés, notamment en recherche & développement. Le contrat de génération a notamment été avancé sur ce point.

 
Selon la CFDT, la question du reclassement des salariés et de la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) est aussi sur toutes les lèvres. En effet, la réorganisation de la société pourrait aussi passer par des changements de postes et des formations, souvent moins coûteux que des licenciements secs. 

Notez enfin que Fleur Pellerin devrait visiter l'Executive Briefing Center (EBC) d'Alcatel-Lucent à Nozay lors des prochains jours, et que de nouvelles rencontres avec les syndicats pourraient avoir lieu.

Outre le 18 octobre, la prochaine étape pour les syndicats est le Conseil d'Administration du groupe qui se tiendra mercredi prochain. Il ne faut cependant pas s'attendre à la publication d'informations cruciales.

Publiée le 10/09/2012 à 16:04
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité


chargement
Chargement des commentaires...