Ubisoft assouplit sa politique anti-piratage

Free to Play 80

Ubisoft vient de revenir sur sa politique de protection des jeux PC : les titres développés par l’éditeur ne nécessiteront plus de connexion permanente pour pouvoir jouer en mode solo, hors-ligne. Seule une identification lors de l’installation suffira.

uplay ubisoft application pc

 

« Depuis juin de l'année dernière, notre politique pour tous les jeux PC est de seulement demander une activation en ligne à la première installation, et ensuite vous êtes libres de jouer hors-ligne », a annoncé Stéphanie Perotti, directrice mondiale des jeux en ligne de l'éditeur dans une interview à Rock Paper Shotgun. Concrètement, avec cette nouvelle politique, les utilisateurs n’auront à s’identifier obligatoirement que lors de l’installation du jeu. L’utilisateur pourra alors profiter de la version « solo » du jeu sans devoir être connecté en permanence. Bien entendu, le mode multi-joueurs nécessitera quant à lui une connexion à Internet pour jouer en ligne.

 

Stéphanie Perotti explique avoir « écouté les retours » de certains clients. En effet, de nombreux utilisateurs se plaignaient de devoir être connectés en permanence, même pour jouer en mode solo à leurs jeux. Outre le fait que les acheteurs de ces jeux ne pouvaient pas jouer dans des endroits dépourvus de connexion (par exemple en déplacement), l’identification en ligne pouvait parfois conduire à des plantages des jeux en question... Ubisoft justifiait cette contrainte par des raisons de copyright : cela permettait de s’assurer que le joueur était bien propriétaire du jeu.

Ubisoft confirme son virage vers le modèle « Free to play » pour les jeux sur PC

« Maintenant, lorsque vous achetez un jeu, nous dépassons ces limites à la fois sur les façons dont vous pouvez l’activer, et aussi sur le nombre d’installations que vous pouvez faire du jeu » a ajouté la directrice mondiale des jeux en ligne d’Ubisoft, précisant que la société avait l'intention de soutenir cette politique dans la durée. Ce faisant, l’éditeur de jeu confirme son virage vers le modèle du « Free-to-Play » pour les jeux PC, enclenché depuis quelques temps déjà.

 

Il y a deux semaines, le PDG d'Ubisoft, Yves Guillemot, suggérait en effet que le taux de piratage sur PC se situait entre 93 et 95 %. Il avait alors annoncé : « Nous souhaitons développer le marché du PC et le free to play est la bonne méthode. Son avantage est de bénéficier de revenus dans des pays qu'on ne touchait pas auparavant, des marchés où nos produits étaient joués, mais pas achetés. Dorénavant, avec le F2P nous générons des revenus, ce qui aide nos franchises à perdurer ».

Par Xavier Berne Publiée le 07/09/2012 à 10:06
Publicité


chargement
Chargement des commentaires...