Cybermarchands : Amazon domine toujours le marché français

Mais la concurrence se rebiffe 29

Ennemi n°1 des librairies, la boutique américaine Amazon continue de dominer le marché en ligne français selon la dernière étude de Médiamétrie NetRatings portant sur le deuxième trimestre 2012. Si le chiffre d'affaires de la filiale française d'Amazon n'est pas connu, Médiamétrie assure que l'enseigne en ligne est la plus visitée, devant eBay, Cdiscount et la Fnac. Et selon la Fevad, non seulement le marché en ligne compte plus de cyberacheteurs, mais le chiffre d'affaires global continue de croître rapidement.

cybermarchands Q2 2012 mediametrie

Les spécialistes du web dominent les sociétés issues du monde physique 

Dans le top des sites d'e-commerce, les visages ne changent guère. Si Groupon a fait son apparition il y a quelques années, tout comme le spécialiste de la chaussure Sarenza (absent du classement ci-dessus mais présent au premier trimestre), les autres acteurs sont connus de tous. D'Amazon à eBay, en passant par Cdiscount, la Fnac, Priceminister, et Voyages-sncf, ces sites dominent désormais un marché de plusieurs dizaines de milliards d'euros.

On remarque d'ailleurs que ce top 15 comprend tout aussi bien des acteurs issus du Web que des filiales Web d'enseignes physiques ou de spécialistes de la ventes par correspondances (hors internet). Ces derniers, représentés ici par la Fnac, Voyages-sncf, Carrefour, La Redoute, les 3 Suisses, Leroy Merlin et Darty, sont toutefois dominés par les « pure players » que sont Amazon, eBay, Cdiscount, Priceminister, Groupon, Vente Privée et Pixmania. Doit-on alors penser que les internautes préfèrent les spécialistes du web aux enseignes traditionnelles ? À moins tout simplement que les services proposés par les « pure players » sont globalement plus attractifs que les autres. 

Vente Privée plus fort qu'Amazon

Les statistiques de Médiamétrie montrent tout de même l'énorme succès de Vente Privée, qui avec 1,283 million de visiteurs uniques chaque jour domine même Amazon et se place en deuxième position derrière eBay. Les fidèles au site français sont donc nombreux, contrairement à la plupart des cybermarchands.

Selon l'étude, 27,5 millions d’internautes ont consulté au moins un des 15 sites présentés ci-dessus, ce qui représente une hausse de 7 % en un an. Au total, tous cybermarchands confondus, 31,7 millions d’internautes ont acheté en ligne, soit une progression annuelle d'1,3 million de cyberacheteurs, ou une croissance de 4 %. 

Toujours plus de chiffre d'affaires

Financièrement, la Fédération du e-commerce et de la vente à distance (Fevad) précise que le chiffre d'affaires des cybermarchands a atteint un plus haut historique avec 21,8 milliards d'euros sur le premier semestre, en hausse de 4 milliards d'euros en un an, soit une progression de 22 %.

Ce chiffre d'affaires est réparti entre 109 800 cybermarchands différents, soit 20 300 sites supplémentaires (+23 %). D'après la fédération, le nombre de sites e-commerce a tout simplement été multiplé par trois en cinq ans. « Il s’ouvre plus d’un nouveau site marchand toutes les demi-heures. »

Mais un panier moyen en baisse

Enfin, la Fevad remarque que les cyberacheteurs achètent plus souvent mais pour des montants moins importants. En effet, le panier moyen de chaque achat a de nouveau régressé pour atteindre 89 euros (-4 %), soit un niveau équivalent à celui de 2009.

Mais le nombre de transactions par internaute a par contre augmenté, compensant cette baisse. « Selon les données recueillies auprès des principales plateformes de paiement, le nombre de transactions par carte a très fortement augmenté de +28% au cours du semestre » note la fédération. En moyenne, chaque cyberacheteur a donc réalisé neuf transactions sur le semestre, pour un montant total dépensé de 797 euros. 

Publiée le 06/09/2012 à 17:47
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité


chargement
Chargement des commentaires...