S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Selon Symantec, 10 millions de Français ont été victimes de cybercriminalité

Tout est une question de la définition de la cybercriminalité

Toute la presse généraliste a rapidement repris l'information : selon Symantec, l'éditeur du fameux Norton, 10 millions de Français ont été victimes de la cybercriminalité en 2011, pour un coût total de 2,5 milliards d'euros (+38 %). Un nombre impressionnant tiré d'une étude réalisée sur 24 pays et chiffrant à 556 millions de victimes pour une facture totale de 110 milliards de dollars.

Cybercriminalite etude Symantec 2011

24 pays, la moitié de la population mondiale, 13 000 interviewés...

Pour annoncer des chiffres aussi élevés, l'étude de Symantec a interrogé des milliers d'adultes à travers les 24 pays suivants : Afrique du Sud, Allemagne, Arabie-Saoudite, Australie, Brésil, Canada, Chine, Colombie, Danemark, Émirats Arabe Unis, États-Unis, France, Inde, Italie, Japon, Mexique, Nouvelle-Zélande, Pays-Bas, Pologne, Royaume-Uni, Russie, Singapour, Suède et Turquie.

 

Seul léger problème : Symantec n'a questionné que 13 018 personnes pour des pays qui cumulent pourtant près de la moitié de la population mondiale (plus de 3 milliards). Cela ne représente en moyenne que 542 individus interrogés par pays, sachant que Symantec précise avoir interviewé entre le 16 et le 30 juillet 1 000 personnes aux USA et en Inde, et 500 dans les 22 autres pays. Ces personnes, âgées entre 18 et 64 ans, ont de plus été interrogées en ligne, et non par téléphone ou de visu. Pourtant, à en croire l'éditeur, la marge d'erreur est mince.

Nous sommes tous des victimes de la cybercriminalité

Si l'on met de côté ce très faible nombre de personnes questionnées, l'étude nous apprend donc que 556 millions de personnes ont été victimes de la cybercriminalité en 2011, ce qui représente environ 1,5 million de personnes par jour, ou encore 18 par seconde. Par cybercriminalité, Symantec entend par là toutes les attaques connues de type virus, malware, piratage, mais aussi le vol par internet, la fraude, et même les scams, ces arnaques dont la plus connue est celle venant du Nigeria.

 

Ces 556 millions de victimes à travers le monde, ou encore 10 millions en France, sont en fait surgonflés du fait des réseaux sociaux. En effet, Symantec précise que 15 % des comptes de réseaux sociaux ont été « piratés », c'est-à-dire utilisés par une personne tiers. Et 10 % des utilisateurs des réseaux sociaux sont tombés sur de faux liens ou encore des scams. Au total, 39 % des utilisateurs de réseaux sociaux ont ainsi été des victimes de la cybercriminalité en 2011 selon les critères de Symantec.

 

Symantec rajoute avoir remarqué une forte évolution des faux SMS ou messages reçus sur mobile. Des messages venant d'une source inconnue qui demandent souvent d'appeler un numéro lui-même inconnu ou encore de cliquer sur une URL tout aussi inconnue.

  Cybercriminalite etude Symantec 2011

125 millions de victimes gagnées en un an

Il est intéressant de noter que la précédente étude de Symantec sur le sujet chiffrait à 431 millions de victimes dans le monde en 2010, pour un coût total de 114 milliards de dollars. Pour l'éditeur, le nombre de victimes a donc explosé en un an (+125 millions), pour une facture inférieure néanmoins. En France, Symantec avait évalué le nombre de victimes à 9,4 millions, pour un coût total de 1,722 milliard d'euros. Plus étonnant, l'an passé, Symantec avait interrogé 19 636 personnes, toujours dans ces mêmes 24 pays. L'éditeur a donc diminué d'un tiers son nombre d'interviewés d'une année sur l'autre.

 

Enfin, concernant l'étude de cette année, notons que d'après Symantec, les internautes russes sont de très loin les plus touchés par la cybercriminalité, puisqu'ils sont 92 % à en être victimes, contre 84 % pour les Chinois et 80 % pour les Sud-Africains.

Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD, aime les interviews insolites et les tablettes tactiles (malgré leurs défauts). Essentiellement présent sur Google+.

Google+

Publiée le 05/09/2012 à 16:44

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 14 commentaires

Avatar de tAran INpactien
tAran Le mercredi 5 septembre 2012 à 16:55:00
Inscrit le samedi 21 mai 05 - 3882 commentaires
Pour être comptabilisé comme « victime » de cybercriminalité, il suffit de faire face à ce type d'arnaques et de messages non sollicités, en sus de visiter des sites ou de recevoir des malwares et des virus.

Ah ouais, dans ce cas je dois représenter 1 millions d'attaques à moi tout seul..
Avatar de Malesendou INpactien
Malesendou Le mercredi 5 septembre 2012 à 16:57:27
Inscrit le vendredi 21 mai 10 - 6046 commentaires
Vite vite, réfléchissez pas, achetez nos solutions.
Avatar de sirius35 INpactien
sirius35 Le mercredi 5 septembre 2012 à 16:58:59
Inscrit le vendredi 11 juin 04 - 1240 commentaires
entre les 30 spams journaliers emails, les sollicitations en tout genre sur Fesses de Ploucs (autre traduction connue : Fesses de Boucs, Flaques de Boues, ...)... c'est quasiment tous les internautes du globe qui sont touchés...

Je serais curieux de savoir la proportions d'arnaques à l'Africaine
Avatar de gvosnet INpactien
gvosnet Le mercredi 5 septembre 2012 à 17:05:09
Inscrit le mardi 9 décembre 03 - 1529 commentaires
J'suis sûr qu'ils comptent les piratages FB par des potes en soirée...
Avatar de 127.0.0.1 INpactien
127.0.0.1 Le mercredi 5 septembre 2012 à 17:05:42
Inscrit le mercredi 29 avril 09 - 13213 commentaires
Selon Symantec, il faut absolument acheter un produit Symantec pour se protéger du monde hostile.

Il y a 14 commentaires

;