Le ministère de l'Intérieur constate « un vif intérêt » pour l'Open Data

Valls de données publiques 12

Dans une réponse à une question écrite du député UMP Lionel Tardy, le ministère de l’Intérieur vient d'affirmer que les 244 jeux de données publiques qu'il a publié sur la plateforme data.gouv.fr « ont suscité un vif intérêt de la communauté numérique ». Parmi tous les organismes publics qui contribuent au portail gouvernemental d'Open Data, ce sont les données de la place Beauvau qui figurent parmi les plus téléchargées selon le ministère. 

data

 

En juillet dernier, Lionel Tardy demandait au nouveau ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, de préciser sa position et les actions qu’il comptait entreprendre en matière d’Open Data. Dans sa réponse, publiée avant-hier au Journal Officiel, l'intéressé précise qu’ « à ce jour, 244 jeux de données réutilisables sous des formats ouverts ont été collectés et publiés » sur la plateforme data.gouv.fr. « Ces données régulièrement mises à jour, correspondent aux principaux domaines de compétences et d'intervention du ministère de l'intérieur, qu'il s'agisse de la sécurité intérieure (...) ou de l'immigration, de l'intercommunalité, des résultats électoraux depuis 10 ans ou des données relatives aux associations et fondations d'utilité publique... », précise la réponse du ministre.

 

De plus, il s’avère que deux réunions ont eu lieu depuis le début de l’année avec la mission Etalab, qui gère la plateforme data.gouv.fr, permettant de mettre à jour certaines données et d’en ajouter de nouvelles. « Depuis le 1er janvier ce sont 63 nouveaux jeux de données qui ont été publiés sur data.gouv.fr, affirme la réponse du ministre. Figurent notamment, les résultats des derniers scrutins électoraux ainsi que les données publiées par la préfecture de police de Paris : la liste des centres de secours de la brigade des sapeurs pompiers de Paris, la liste des lieux de dépose des objets trouvés, les emplacements des fourrières, les emplacements des caméras de vidéo protection... »

Un « vif intérêt de la communauté numérique » pour les données publiques

Le ministère de l’Intérieur en profite pour faire un « premier bilan » : « les données réutilisables produites par le ministère de l'intérieur ont suscité un vif intérêt de la communauté numérique ». Dans sa réponse, Manuel Valls indique à cet égard que ce sont les données publiques relatives à la localisation des accidents corporels de la circulation qui ont eu le plus de succès sur data.gouv.fr, avec plus 16 000 téléchargements. « Les données électorales et notamment celles relatives aux scrutins de 2012 (résultats, candidatures aux législatives...) suscitent également un vif intérêt », ajoute le ministre. Même si les données de cette plateforme lancée en fin d’année dernière ne relèvent certes pas toutes de la place Beauvau, force est de constater qu’à l’heure actuelle, aucune donnée publique n’a été diffusée au sujet de la Hadopi par exemple, comme nous le constations fin juillet.

 

Rappelons enfin que les ministres se sont engagés lors de leur prise de fonctions à mener « une action déterminée pour la mise à disposition gratuite et commode sur internet d’un grand nombre de données publiques », comme l’indique la Charte de déontologie des membres du gouvernement (PDF).

Par Xavier Berne Publiée le 30/08/2012 à 14:53
Publicité


chargement
Chargement des commentaires...