États-Unis : interpellation d’un membre présumé de LulzSec

Contre-attaque 26

L'année dernière, Sony était victime d'une attaque informatique, conduisant notamment à la divulgation de plusieurs dizaines de milliers de mots de passe. L'un des membres présumé du groupe de pirates ayant revendiqué cette agression, LulzSec, vient de se rendre aux autorités américaines après qu'un tribunal a décidé de l'inculper formellement.

Raynaldo Rivera s’est rendu hier aux autorités de l’Arizona, comme le rapporte Reuters. Six jours plus tôt, le garçon avait été inculpé par la justice américaine pour association de malfaiteurs et détérioration d'un ordinateur protégé. 

 

L’intéressé est effectivement soupçonné d’appartenir au groupe de pirates informatique LulzSec, connu pour avoir par exemple lancé des attaques DDoS contre le site de la CIA ou bien encore celui du Sénat des États-Unis.

 

Mais les charges contre Raynaldo Riviera portent sur un autre « exploit » de LulzSec : celui des attaques contre Sony Pictures, qui ont conduit à la divulgation d’informations personnelles de plusieurs dizaines de milliers d’utilisateurs l’année dernière. À l’époque, les membres du groupe de pirates avaient expliqué avoir réussi à dérober ces données, « via une simple injection SQL ».

 

Le garçon a ainsi été mis en cause pour son rôle dans cette attaque, et pour avoir contribué à la publication des informations dérobées sur Internet. On lui reproche également de s’être servi de Twitter pour communiquer sur l'attaque, ainsi que d'avoir utilisé des serveurs proxy pour éviter de se faire repérer, comme le note la BBC. Il risque quinze ans de prison.

 

Ce n’est pas le premier suspect à être arrêté. Le porte-parole présumé du groupe avait par exemple été interpellé au Royaume-Uni en juillet 2011. 

Par Xavier Berne Publiée le 29/08/2012 à 17:09
Publicité


chargement
Chargement des commentaires...