France : 2012, une année exceptionnelle pour les tablettes et les liseuses

Mais pas pour les PC 50

Que ce soit les tablettes tactiles ou les liseuses, l'année 2012 a toutes les chances d'afficher un taux de croissance très élevé. Il faut dire que les baisses de prix et l'arrivée de nouveaux concurrents aident particulièrement le marché à s'emballer. Résultat, selon une étude de l'institut GfK cité par l'AFP et Les Échos, le nombre de tablettes devrait croître de 140 % en un an auprès du grand public, tandis que celui des liseuses devrait plus que doubler.

Google Nexus 7

 La Nexus 7 de Google/ASUS fera peut-être de l'ombre à la concurrence ces prochaines semaines.

Bientôt plus de tablettes que de PC chez les particuliers ?

Avec 3,4 millions d'unités écoulées cette année selon les prévisions de GfK, ceci uniquement auprès du grand public, les ventes de tablettes tactiles établiront de façon évidente un nouveau record. Une période faste pour les tablettes qui compenseront en partie la baisse des ventes de PC, GfK tablant sur un recul du marché de 12 % en 2012.

L'apparition de nouveaux produits et de nouveaux concurrents, ainsi que la baisse moyenne des tarifs (-13 %) participe de façon évidente à cette croissance exceptionnelle. Ce succès a toutefois un impact négatif sur les ventes d'ordinateurs, qui ne devraient atteindre que 5,75 millions d'unités pour le grand public, et environ 10 millions avec les professionnels. Les tablettes représenteront donc déjà l'équivalent de 60 % des ventes de PC en France en 2012 auprès des particuliers à en croire l'institut.

Outre la concurrence des autres produits high-tech (tablettes, smartphones, etc.), les PC ont aussi souffert en début d'année de l'inflation touchant le marché des disques durs, ainsi que du taux de change entre l'euro et le dollars désormais bien moins intéressant. Rajoutez à cela la volonté des constructeurs d'écouler les onéreux ultrabooks aux marges plus importantes, et vous obtenez une augmentation du prix moyen des ordinateurs de l'ordre de 7 % à 548 euros contre 508 euros l'an passé.

Liseuse : les Français commencent à s'y intéresser

Du côté des liseuses, GfK annonce que le marché devrait atteindre les 300 000 unités cette année, contre 145 000 en 2011 et 27 000 en 2010. Une très belle croissance logiquement due à l'arrivée en fin d'année dernière de nouveaux produits à bas prix (Kindle d'Amazon, Kobo chez la Fnac) et d'offres plus intéressantes en matière de contenus.

Résultat, de 12 millions d'euros de chiffre d'affaires l'an dernier, le livre numérique (hors matériel) devrait grimper de 80 % en 2012 et atteindre les 21 millions d'euros. GfK prévoit même que ce marché génèrera 55 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2015.

Reste que le contenu disponible en français demeure toujours risible par rapport à celui accessible en anglais, ce qui est un frein évident à la vente de liseuses et de livres numériques. Qui plus est, de nombreuses tablettes imposent toujours aux clients des DRM et des plateformes uniques, ce qui là encore ne pousse pas les clients à consommer massivement.

Publiée le 29/08/2012 à 08:30
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité


chargement
Chargement des commentaires...