[MàJ] Apple demande l'interdiction de huit smartphones de Samsung aux USA

Le beurre, l'argent du beurre, et le... 201

Mise à jour : La justice américaine a finalement fixé au 6 décembre l'audience souhaitée par Apple afin de bannir les huit smartphones Samsung décrits dans l'article ci-dessous rapporte Reuters. L'audience du 20 septembre sera pour sa part uniquement dédiée à l'interdiction de la Galaxy Tab 10.1, dont la vente a été bloquée en juin dernier.

Ils sont huit, et Apple compte bien les bannir du sol US. Le Galaxy S 4G, le Galaxy S2 (Skyrocket), le Galaxy S2 (version AT&T), le Galaxy S2 (version T-Mobile), le Galaxy S2 Epic 4G, le Galaxy S Showcase, le Droid Charge et le Galaxy Prevail (CDMA) sont ainsi dans la ligne de mire d'Apple après le gain de son procès estival contre Samsung.

Le Galaxy S3 n'est pas concerné par la demande d'Apple.

Apple veut tout faire pour affaiblir Samsung 

Vous l'aurez remarqué, cette liste n'intègre ni le Galaxy S3 ni le Galaxy Note. La plupart des smartphones ci-dessus sont anciens (pour le marché) et n'ont rien de très haut de gamme désormais. Toutefois, ils sont toujours en vente aux États-Unis et la Pomme compte bien en terminer définitivement avec ces produits un peu trop proches de l'iPhone ou exploitant ses si chers brevets.

Quand bien même Samsung pourrait faire annuler le verdict de la semaine passée, Apple ne lâche donc pas le morceau. En sus du milliard de dollars de dommages-intérêts qu'il récoltera si le jugement n'est pas invalidé, le créateur de l'iPhone demande donc à la justice américaine de bannir au minimum huit smartphones de Samsung.

Samsung n'est pas étranger aux interdictions

Rappelons que fin juin dernier, la société américaine a déjà obtenu l'interdiction de la vente sur le sol US de la Galaxy Tab 10.1. Apple aurait donc tort de se priver de demander le blocage de la distribution des produits de son concurrent direct sur son territoire, d'autant plus qu'il peut s'appuyer sur les décisions de la justice, qui précise quels sont les différents brevets violés par chacun des smartphones de Samsung.

Bien entendu, Apple n'est pas Judge Dredd et Samsung pourra se défendre le 20 septembre prochain. Précisément, le Sud-Coréen a désormais deux semaines pour répondre aux attaques d'Apple, ce dernier disposant ensuite de deux jours pour répliquer. Globalement, la firme asiatique devrait tout faire ces prochaines semaines pour invalider le verdict, les demandes d'interdictions de ses smartphones et les dommages et intérêts qu'il doit verser à la firme de Cupertino.

Apple peut aller plus loin

Notez qu'Apple attaquait initialement Samsung sur 28 de ses produits. Cette demande de bannissement de seulement 8 smartphones est donc un moindre mal pour le Sud-Coréen, même s'il n'est pas à l'abri d'autres demandes d'interdiction. Le Galaxy S3 pourrait ainsi être inquiété dans le futur.

Enfin, Apple, qui demandait initialement 2,75 milliards de dollars de dommages et intérêts à Samsung, pourrait enfoncer le clou et demander au juge de revoir à la hausse la somme de 1,049 milliard de dollars finalement décidée la semaine dernière. Apple demanderait ainsi 3,15 milliards de dollars, ceci en raison des conclusions des jurés, ces derniers estimant que Samsung a volontairement copié Apple.

Publiée le 29/08/2012 à 13:36
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité


chargement
Chargement des commentaires...