Haut débit : les zones blanches restent toujours un problème aux États-Unis

Encore des millions à 768 kbps 26

Alors qu'en France, Fleur Pellerin souhaite en terminer définitivement avec les zones blanches et offrir du haut débit pour tous d'ici 2017, outre-Atlantique, le sujet est encore loin d'être terminé. Il faut dire que certains États, peu riches et peu peuplés, sont totalement délaissés. Résultat, environ 19 millions d'Américains n'ont toujours pas accès au haut débit au mois de juin 2011, soit tout de même près de 6 % de la population.

FCC USA haut debit 2012

Les populations rurales particulièrement touchées

Selon le dernier rapport de la Federal Communications Commission, les obstacles à l'accès au très haut débit pour tous sont encore trop nombreux outre-Atlantique, ceci malgré des « progrès significatifs » réalisés ces dernières années. 

La FCC note de plus qu'à l'époque où le « haut débit est essentiel à l'innovation, à l'emploi et à la compétitivité », les États-Unis doivent absolument tout faire pour fournir du haut débit aux 19 millions d'habitants encore exclus. La FCC précise que près d'un quart de la population rurale, soit 14,5 millions d'habitants, n'ont pas accès au haut débit. Un constat similaire pour un tiers des zones tribales.


Une carte des USA montrant l'accès ou non au haut débit a été publiée pour illustrer les écarts entre les différentes populations. Certains lieux sont ainsi de véritables zones blanches, avec un taux de haut débit de 0 %. C'est notamment le cas dans le Montana. D'autres zones, par exemple le long des côtes de la Californie, se rapprochent au contraire d'un taux de 100 % d'accès au haut débit. 

Le déploiement n'est pas l'unique problème

Pire encore, la Commission remarque que « même dans les zones où le haut débit est disponible, environ 100 millions d'Américains n'ont toujours pas souscrit » à une offre. L'accès n'est donc pas le seul problème, encore faut-il que la population y trouve un intérêt, et avec les tarifs en vigueur outre-Atlantique, les foyers les plus pauvres ne risquent pas de s'abonner de si tôt.

FCC USA haut debit 2012


Aujourd'hui, et depuis 2010, les critères au haut débit aux USA est de 4 Mbps en débit descendant (download) et 1 Mbps en débit montant (upload). Les chiffres cités ci-dessus se basent cependant sur du haut débit à 3 Mbps en download et 768 kbps en upload. Concernant cette limite, les progrès aux USA sont très importants avec 26,4 millions d'habitants concernés en juin 2010 et 19 millions un an plus tard.

Les avancées les plus significatives concernant les plus mal lotis. En effet, les USA comptaient 16 millions de personnes à 768/200 kbps en 2010, contre 9,6 millions en 2011. En juin 2011, le pays cumulait tout de même près de 50 millions d'habitants disposant d'une ligne inférieure à 6/1,5 Mbps.

Le câble et le DSL en pole position

FCC USA haut debit 2012

Concernant les 94 % d'Américains disposant d'un accès au haut débit, la FCC note que 85 % peuvent passer par le câble, 79 % par une technologie DSL et un peu plus de 30 % par une ligne sans fil. Quant à la fibre, elle n'est pas accessible à plus de 80 % de la population. Le plan haut débit des États-Unis, qui a débuté il y a deux ans, prévoit d'ailleurs de proposer du 100/50 Mbps à au moins 100 millions d'habitants d'ici 2020.

Publiée le 28/08/2012 à 08:30
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité


chargement
Chargement des commentaires...