S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Pour le directeur du SNEP, un moteur de recherche « n’est pas neutre »

Moteurs, action !

David El Sayegh, directeur général du Syndicat national de l'édition phonographique (SNEP) vient de revenir dans les colonnes de L’Expansion sur les récents changements opérés par Google, qui a modifié l'algorithme de son moteur de recherche. S’il reste prudent sur les effets à en attendre, le numéro un de l'association de l’industrie musicale française explique que pour lui, un moteur de recherche « n’est pas neutre », et soulève même l’idée d’une « liste noire de sites illicites ».

snep google

Les hebergeurs de fichiers doivent reculer

Il y a deux semaines, Google annonçait l’instauration d’un nouvel algorithme, permettant de rétrograder dans les résultats de son moteur de recherche les contenus fréquemment dénoncés par les ayants droit. Face à cette décision du géant de l’internet, le directeur du SNEP se félicite « que Google fasse des efforts de son propre chef ». David El Sayegh explique toutefois que l’IFPI (la fédération internationale de l’industrie musicale) et les acteurs qu'il représente restent vigilants : « Nous allons attendre de voir comment [ce changement] se matérialise concrètement. Il faudra analyser les résultats sur des sorties commerciales récentes ». 

 

Le numéro un des industriels de la musique française déclare ensuite qu’il s’attend à ce que les hébergeurs de fichiers soient les premiers à diminuer dans les résultats du moteur de recherche de Google. Ce sont « les nouveaux Megaupload » précise-t-il.

David El Sayegh soulève l'idée d'une liste noire de sites illicites

Mais David El Sayegh voit plus loin : « Ce n'est pas seulement par le biais des liens que Google doit faire le ménage. On pourrait par exemple fournir une liste noire de sites illicites ». D’ailleurs, pour le directeur du SNEP, « quand on est un moteur de recherche, forcément on n'est pas neutre, donc on a un rôle à jouer ».

 

Cette idée n’est pas sans rappeler l’amendement du député Franck Riester, qui avait proposé durant les débats sur Hadopi de surréférencer l’offre légale dans les moteurs de recherche. À l’époque, Google avait vertement critiqué la démarche : « Ce serait aller loin que de demander aux moteurs de recherche de surréférencer certains sites labellisés, cela constituerait une forme de censure. De plus, une telle demande méconnaîtrait le fonctionnement automatisé des moteurs de recherche ». 

 

Rappelons que durant la campagne présidentielle, la filière musicale s'était mobilisée pour revoir le régime de responsabilité des intermédiaires techniques, FAI, hébergeurs et... moteurs de recherche.

Publiée le 25/08/2012 à 10:30

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 74 commentaires

Avatar de bingo.crepuscule INpactien
bingo.crepuscule Le samedi 25 août 2012 à 10:31:56
Inscrit le vendredi 20 juin 08 - 3038 commentaires
C'est ça, c'est sûr que venant du SNEP, leurs propos sont vachement objectifs...

Bon, c'est "NOUS" qui avons le pouvoir, pas eux, veillons bien à ce que ça reste ainsi.
Avatar de Jarodd INpactien
Jarodd Le samedi 25 août 2012 à 10:35:40
Inscrit le mardi 26 octobre 04 - 20151 commentaires
Pourquoi pas, mais alors il faut un système où on importe sa propre liste noire Ca lui convient, à ce monsieur ?

Je lui rappelle au passage qu'un moteur de recherche est une société privée. De quel droit un autre privé intervient-il pour dire ce que le premier doit faire ? Ca lui plairiat qu'on fasse de l'ingérance dans son SNEP pour lui dire ce qu'il doit changer ?
Avatar de Chrisrc01 INpactien
Chrisrc01 Le samedi 25 août 2012 à 10:36:02
Inscrit le samedi 4 octobre 08 - 1438 commentaires
A partir du moment ou un moteur de recherche se sers d'un algorithme , ou les résultats sont basé sur le nombres de requêtes par exemple on peut le considérer comme neutre , donc sincères condoléances Mr du Snep mais certaines de vos bouses infâmes que vous appelez culture sont condamner à rester en 10ème page et c'est tant mieux
Avatar de fwak INpactien
fwak Le samedi 25 août 2012 à 10:42:07
Inscrit le jeudi 3 mars 05 - 1267 commentaires
C'est ça, c'est sûr que venant du SNEP, leurs propos sont vachement objectifs...

Bon, c'est "NOUS" qui avons le pouvoir, pas eux, veillons bien à ce que ça reste ainsi.


Uhuhuh tu as le pouvoir sur Google, mais bien sûr...

Evidemment que le directeur du SNEP est très partial, mais avouez qu'il n'a pas tort sur le fait qu'un moteur de recherche n'est pas neutre ! Pourquoi PCi a désormais une formule premium ? A cause (en partie) de l'algorithme Panda de Google.
Avatar de xertux INpactien
xertux Le samedi 25 août 2012 à 10:44:48
Inscrit le lundi 14 juin 10 - 76 commentaires
Mais David El Sayegh voit plus loin : « Ce n'est pas seulement par le biais des liens que Google doit faire le ménage. On pourrait par exemple fournir une liste noire de sites illicites ». D’ailleurs, pour le directeur du SNEP, « quand on est un moteur de recherche, forcément on n'est pas neutre, donc on a un rôle à jouer ».


J'irai encore plus loin en disant que si on est contre le partage d'expression, ben on ne partage pas son opinion

Et une question me trottine dans tête, que se passe-t'il si on trouve un fichier illégal sur des plateformes comme Skydrive, Bing va blacklister Microsoft??
Avatar de WereWindle INpactien
WereWindle Le samedi 25 août 2012 à 10:53:39
Inscrit le mercredi 2 avril 08 - 6158 commentaires


Je lui rappelle au passage qu'un moteur de recherche est une société privée. De quel droit un autre privé intervient-il pour dire ce que le premier doit faire ? Ca lui plairiat qu'on fasse de l'ingérance dans son SNEP pour lui dire ce qu'il doit changer ?

double tranchant ton argument (même s'il est relativement juste sur le fond). Le SNEP estime que la contrefaçon est illégale et que proposer un lien (ou un site hébergeant un lien) vers une oeuvre copyrightée est de la contrefaçon. Que ça nous plaise ou non, que ce soit "légitime" (mauvais choix de mot) ou non, ça ne change rien : il a raison.

=> Il ne peut pas dire à Google comment branler son algorithme (la partie où tu as raison) mais il a le droit d'exiger le retrait ou la rétrogradation sévère des résultats violant la loi (et son business mais c'est une autre histoire).

A partir du moment ou un moteur de recherche se sers d'un algorithme , ou les résultats sont basé sur le nombres de requêtes par exemple on peut le considérer comme neutre , donc sincères condoléances Mr du Snep mais certaines de vos bouses infâmes que vous appelez culture sont condamner à rester en 10ème page et c'est tant mieux

Je pense que le critère de tri de Google (et d'une bonne partie des moteur, sinon tous) est un poil plus complexe que le nombre de requêtes et de hits associés (raisonnement par l'absurde : il a bien fallu faire un premier tri sur les résultat glanés par les robots de référencement + l'utilisateur moyen cherchera en 1ere ou 2eme page rarement plus loin => cela signifierait que seuls les sites commençant par A ou B - tri alphabétique - ou étant publiés en premier - tri chrono - seraient représentés... Conclusion : ce n'est pas le cas, il y a autre chose).

Le probleme de fond est l'algo utilisé
Le problème sous-jacent est que cet algo relève du secret industriel (je suppose) et qu'en tant que tel, la manipulation est possible.
Ce qu'a fait Google sur la rétrogradation ressemble à un critère minorant (plus de réclamation => diminution de la "note" finale du site, avec une pondération probablement importante - MU aurait été un bon spécimen pour faire une étude d'INpact)

Après même si je suis d'accord qu'un moteur de recherche (en particulier Google) n'est pas totalement neutre, cela n'implique absolument pas qu'on s'arroge le droit de trifouiller les résultat pour complaire à une corporation...

Edité par werewindle le samedi 25 août 2012 à 10:57
Avatar de 2show7 INpactien
2show7 Le samedi 25 août 2012 à 10:57:14
Inscrit le vendredi 24 juillet 09 - 10132 commentaires
Ah! mais c'est bien sûres, encore un truc bon pour nous faire avaler des cookies (pour l'internaute naïf)

Neutralité neutralisée



edit : Comment se fait-il que Cook.... soit en bleu ? (re) il ne l'est plus (bizarre)

Edité par 2show7 le samedi 25 août 2012 à 10:59
Avatar de Chrisrc01 INpactien
Chrisrc01 Le samedi 25 août 2012 à 11:06:51
Inscrit le samedi 4 octobre 08 - 1438 commentaires

double tranchant ton argument (même s'il est relativement juste sur le fond). Le SNEP estime que la contrefaçon est illégale et que proposer un lien (ou un site hébergeant un lien) vers une oeuvre copyrightée est de la contrefaçon. Que ça nous plaise ou non, que ce soit "légitime" (mauvais choix de mot) ou non, ça ne change rien : il a raison.

=> Il ne peut pas dire à Google comment branler son algorithme (la partie où tu as raison) mais il a le droit d'exiger le retrait ou la rétrogradation sévère des résultats violant la loi (et son business mais c'est une autre histoire).


Je pense que le critère de tri de Google (et d'une bonne partie des moteur, sinon tous) est un poil plus complexe que le nombre de requêtes et de hits associés (raisonnement par l'absurde : il a bien fallu faire un premier tri sur les résultat glanés par les robots de référencement + l'utilisateur moyen cherchera en 1ere ou 2eme page rarement plus loin => cela signifierait que seuls les sites commençant par A ou B - tri alphabétique - ou étant publiés en premier - tri chrono - seraient représentés... Conclusion : ce n'est pas le cas, il y a autre chose).

Le probleme de fond est l'algo utilisé
Le problème sous-jacent est que cet algo relève du secret industriel (je suppose) et qu'en tant que tel, la manipulation est possible.
Ce qu'a fait Google sur la rétrogradation ressemble à un critère minorant (plus de réclamation => diminution de la "note" finale du site, avec une pondération probablement importante - MU aurait été un bon spécimen pour faire une étude d'INpact)

Après même si je suis d'accord qu'un moteur de recherche (en particulier Google) n'est pas totalement neutre, cela n'implique absolument pas qu'on s'arroge le droit de trifouiller les résultat pour complaire à une corporation...


Oui en comparant cela à des mathématiques , je penses qui le nombre de requête dans l'algo donnant le résultat doit être le monôme du plut haut degré , ensuite viennent d'autres de moindre importance servant d'ajustement, mais ça doit être rapidement ingérable si chaque corporation ou le gouvernement vient y mettre leur grain de sel
Avatar de WereWindle INpactien
WereWindle Le samedi 25 août 2012 à 11:10:20
Inscrit le mercredi 2 avril 08 - 6158 commentaires
Ah! mais c'est bien sûres, encore un truc bon pour nous faire avaler des cookies (pour l'internaute naïf)

Neutralité neutralisée



edit : Comment se fait-il que Cook.... soit en bleu ? (re) il ne l'est plus (bizarre)

on en a parlé hier... apparemment le site se permet de chopper des mots pour les transformer en pub... le plus souvent de manière inadéquate
Par exemple, sur une autre news, Jean-Marc Ayrault renvoie vers (d'après le survol du lien) des jean's pour homme... C'est trop le mec que je vois en jeans Jean-Marc (Proche du Français moyen comme il l'est, à l'instar de toute notre ordre classe politique...)

edit : A bah rebelotte dans mon com'.... la technologie

Edité par werewindle le samedi 25 août 2012 à 11:11
Avatar de WereWindle INpactien
WereWindle Le samedi 25 août 2012 à 11:12:10
Inscrit le mercredi 2 avril 08 - 6158 commentaires


Oui en comparant cela à des mathématiques , je penses qui le nombre de requête dans l'algo donnant le résultat doit être le monôme du plut haut degré , ensuite viennent d'autres de moindre importance servant d'ajustement, mais ça doit être rapidement ingérable si chaque corporation ou le gouvernement vient y mettre leur grain de sel

voila
Mais étant assez nul en math, j'ai peiné à "factoriser" ma réflexion
;