Pour Frédéric Beigbeder, Internet est l’empire de la bêtise

L'empire contre-attaque? 222

Frédéric Beigbeder, connu pour ses nombreuses activités (cinéma, littérature, télévision) et diverses frasques, vient de démontrer une fois de plus son goût prononcé pour la provocation. Dans une interview à Sud Ouest, cet ancien chroniqueur du Grand Journal de Canal + affirme qu’ « Internet, c’est l’empire de la méchanceté, de la bêtise ». Des propos qui révolteront certains, ou qui évoqueront chez d’autres certaines affaires dont nous pouvons parfois traiter dans ces colonnes.

begbeider

 

Questionné sur ses usages des nouvelles technologies, l’auteur de « 99 francs » et de « L’amour dure trois ans » répond : « Le numérique me fait peur ». Expliquant ne pas vouloir « apprendre tous ces nouveaux trucs » par manque de temps et d’ « envie de se forcer », Frédéric Beigbeder ajoute « Internet, c’est l’empire de la méchanceté, de la bêtise ; n’importe quel abruti a droit au chapitre ». Des propos qui correspondent plutôt bien aux frasques du personnage.

Facebook, « nouvel opium du peuple »

Frédéric Beigbeder semble par ailleurs interpellé par les usages que font certains des réseaux sociaux. « Facebook, c’est le nouvel opium du peuple ». Il raconte également une anecdote qui le « rend fou » : « avant, les gens me demandaient éventuellement un gribouillis sur un bout de papier. L’autre soir, au Blue Cargo, avec mon copain Nicolas Duvauchelle [l’un des acteurs de la série Braquo, ndlr], les jeunes nous arrêtaient et se prenaient en photo avec leur « niphone ». Deux minutes plus tard, on retrouvait nos tronches sur Twitter. C’est assez flippant comme concept, je trouve ».

 

Ce n’est pas la première fois que Frédéric Beigbeder se fait remarquer pour ses propos, y compris en ce qui concerne les usages du numérique. Lors d’une interview pour Europe 1 en septembre 2011, il expliquait par exemple que son dernier livre n’était pas disponible sur Internet, avertissant dès lors les internautes : « si vous le trouvez, c’est que vous l’avez piraté, et par conséquent c’est ma main dans la gueule ». 

Par Xavier Berne Publiée le 24/08/2012 à 15:12
Publicité


chargement
Chargement des commentaires...