Windows 8 : la Personal Use Licence peut être transférée vers un autre PC

Le tarif d'une OEM, les avantages d'une version boîte 74

Nous avons publié hier une actualité sur la simplification de la licence de Windows 8. Plusieurs nouvelles informations étaient présentes, mais il restait plusieurs zones d’ombre, en particulier la possibilité de transférer une licence de Windows d’une machine à une autre. On y voit désormais plus clair, et le travail réalisé par l’éditeur permet de simplifier les usages liés à son produit, ou tout du moins de les mettre au clair.

windows8

La Personal Use Licence

Windows 8, qu’il s’agisse de l’édition classique ou de la Pro, ne sera vendu que sous deux formes :

  • Une mise à jour pour ceux qui possèdent déjà un Windows XP, Vista ou 7
  • Une version boîte accompagnée d’une licence particulière, la Personal Use Licence

Cette dernière n’est plus comparable à la précédente qui accompagnait les versions boîtes. Il s’agit à la base d’une licence de type OEM, vendue pour une machine qui ne possède pas Windows. Microsoft cite d’ailleurs expressément le cas d’un utilisateur ayant monté soi-même sa machine, alors que la licence OEM ne doit actuellement et normalement être livrée qu’avec une machine complète d’un constructeur tel que Dell ou HP.

Mais en dépit de son étiquette « OEM », la Personal Use Licence permet plus de possibilités. Par exemple, elle comble des zones d’ombre, autrement dit des cas d’utilisation qui n’étaient tout simplement pas abordés par les licences tout en étant très courants :

  • Un PC monté soi-même à partir de pièces détachées
  • L’utilisation en machine virtuelle (attention, seulement en machine virtuelle : la licence ne peut pas être utilisée en même temps sur une installation native)
  • L’utilisation en dual boot

Le transfert de licence vers une autre machine

Le grand avantage de la version boîte est qu’elle permettait d’être installée sur une nouvelle machine quand on se débarrassait de l’ancienne pour une raison ou une autre. La version boîte était d’ailleurs aussi appelée version complète pour bien la différencier de la version OEM qui restait accrochée à la machine avec laquelle elle avait été vendue.

La Personal Use Licence peut elle aussi être transférée vers une nouvelle machine, à la condition expresse que Windows 8 soit supprimé de l’ancienne. Cela signifie dans la pratique que l’activation sur la nouvelle machine risque de désactiver celle de l’ancienne. L’utilisateur pourra donc changer de machine facilement tout en gardant son système. Un point intéressant lorsqu’on sait que le compte Microsoft permettra de synchroniser de nombreuses informations, ce qui simplifiera ce genre d’opération.

La Personal Use Licence sera livrée avec la version boîte de Windows 8 classique et Pro. Pour rappel, l’édition Pro serait prévue pour 199 dollars. Il s’agit d’ailleurs du point le plus intéressant de la nouvelle licence : elle offre les avantages de l’ancienne version boîte tout en étant vendue au tarif de l’OEM. Attention cependant, la PUL ne peut pas être installée sur une autre machine pour être « partagée » : elle ne peut concerner qu’une machine à la fois et être absente de toute autre.

La licence mise à jour

Il s’agit de l’autre licence que l’on retrouvera en boîte dans les boutiques, ou sous forme d’achat électronique. Dans la plupart des cas, il devrait s’agir du principal mode d’achat après les machines OEM.

Un point intéressant de la mise à jour est qu’elle fonctionne de la même manière que la Personal Use Licence sur le transfert vers une autre machine. Si vous avez par exemple installé une édition Mise à jour de Windows 8 Pro sur un PC équipé de Windows 7, vous pouvez déplacer le Windows 8 vers une autre machine, tant que celle-ci est équipée d’un Windows XP, Vista ou 7.

Architecture et downgrade : pas de changement

Toute édition achetée de Windows 8 donne accès à l’installation d’une version 32 ou 64 bits. On reste ici dans ce qui a été mis en place depuis Vista. Lors de l’installation par téléchargement notamment, si la machine le permet, l’utilisateur aura le choix. Evidemment, sur une machine équipée d’un processeur 64 bits, il est avantageux d’installer la version idoine du système.

Enfin, concernant le downgrade, c’est-à-dire la rétrogradation d’une version de Windows vers une plus ancienne, le droit est toujours accordé aux détenteurs d’une édition Pro. Ils pourront alors installer au choix un Windows 7 Professional ou un Vista Business. Tous les clients grands comptes bénéficiant d’un contrat Software Assurance obtiennent automatiquement ce droit.

Reste finalement toujours la grande inconnue de Windows 8 : les tarifs définitifs des versions boîtes pour les éditions classique et Pro.

Publiée le 23/08/2012 à 16:58 - Source : ZDnet
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité


chargement
Chargement des commentaires...