Des sites accusés de collecter illégalement des informations sur les enfants

L'école des fans 38

Plusieurs organisations américaines viennent de saisir la Federal Trade Commission, l’autorité de contrôle des pratiques commerciales, à propos des pratiques de marketing viral de certaines sociétés comme Mc Donald’s ou Subway. Les plaignants estiment que les sites de ces entreprises collectent illégalement des informations sur les enfants, notamment lorsqu'ils demandent aux bambins participant à des jeux de leur faire partager les adresses mail de leurs amis.

jeux sociaux mc donald

 

Une coalition de 17 organisations de défense des consommateurs, de protection des enfants ou même de la santé a déposé hier cinq plaintes auprès de la FTC (PDF). En tout, six sites Internet destinés aux bambins sont accusés de violer la législation américaine concernant la protection des enfants sur Internet : HappyMeal (Mc Donald’s), SubwayKids, Nick, ReesesPuffs, TrixWorld, et CartoonNetwork.

 

jeux sociauxL’ensemble de ces sites propose de nombreux jeux à destination des enfants. Ces derniers sont invités à laisser certaines informations personnelles les concernant, ainsi que des adresses mail de leurs amis. Cette technique marketing est très fréquente, notamment dans le domaine des jeux sociaux, où l’on demande aux utilisateurs de divulguer le courriel de leurs « amis » pour augmenter leurs chances de réussite. Au passage, les responsables de ces jeux récupèrent de nombreuses adresses mail, très utiles d’un point de vue marketing...

 

 

Problème : les organisations affirment que les sites qui collectent ces informations personnelles d’enfants de moins de 13 ans doivent obtenir l’autorisation expresse de leurs parents, en vertu du Children's Online Privacy Protection Act (COPPA). Or, ce ne serait pas le cas des six sites incriminés, selon les plaignants qui demandent donc à la FTC d’enquêter sur ces pratiques. 

 

« Les accusés cherchent clairement à contourner les protections de confidentialité concernant les enfants, explique Kathryn Montgomery, présidente du Centre pour l’éduction aux médias. Ils enrôlent les enfants et leurs amis dans des systèmes de marketing trompeux déguisés en jeux ».

 

Rappelons que Google a récemment dû verser 22,5 millions de dollars pour un litige concernant également la confidentialité des données, et dont était saisie la FTC. 

Par Xavier Berne Publiée le 23/08/2012 à 16:18 - Source : New York Times
Publicité


chargement
Chargement des commentaires...