S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Licenciements chez Alcatel : Pellerin et Montebourg s'intéressent au dossier

Rencontres avec les syndicats et dirigeants en vue

En juillet dernier, lors de la publication de ses derniers résultats financier, le géant franco-américain Alcatel-Lucent annonça la suppression de 5000 postes supplémentaires d'ici 2013 dans le monde entier, ceci alors que la société avait déjà réduit son effectif français de 850 postes entre 2009 et 2010. Pour le moment, aucun détail n'a été dévoilé quant à la répartition géographique de ces 5000 licenciements. Selon des sources syndicales contactées par PC INpact, nous savons toutefois que les ministres Fleur Pellerin et Arnaud Montebourg rencontreront respectivement les syndicats et la direction d'Alcatel la semaine prochaine.

Alcatel

Un laboratoire d'Alcatel en Italie.

Fin du silence à la rentrée 

Dans l'incertitude la plus totale cet été du fait du silence radio de leurs dirigeants, les 76 000 employés d'Alcatel-Lucent devraient en savoir plus sur leur sort dès la semaine prochaine. En effet, selon nos informations, Fleur Pellerin, la ministre déléguée chargée des PME, de l'Innovation et de l'Économie Numérique rencontrera les syndicats ce mardi 4 septembre. Trois jours plus tard, le vendredi 7 septembre, c'est cette fois Arnaud Montebourg, le ministre du Redressement Productif, qui aura une entrevue avec Philippe Camus, le Président du Conseil d'Administration d'Alcatel-Lucent.

 

Ces deux rencontres ne sont pas étonnantes dès lors que la CFDT d'Alcatel avait déjà alerté les deux ministres quant au « risque chinois » qui pesait sur leur société. Un communiqué a ainsi été publié en ce sens la veille de l'annonce des suppressions de postes chez Alcatel.

La stratégie des dirigeants critiquée par les syndicats

Suite à l'officialisation des 5000 suppressions d'emplois, la CFDT a cette fois vivement attaqué la mauvaise stratégie des dirigeants d'Alcatel. « Ce sont encore les salariés qui vont subir les errances d’une stratégie et d’une gouvernance qui commencent décidément à s’essouffler. La direction générale sort un nième plan de suppressions d’emplois et une nouvelle cure d’austérité. Les salariés en ont vraiment assez ! » a ainsi résumé le syndicat.

 

Ce dernier comprend certes très bien que la conjoncture économique et financière actuelle n’est pas favorable à des recrutements massifs, toutefois, ce contexte « n’est pas suffisant à tout expliquer car Alcatel Lucent s’en tire plutôt moins bien que ses concurrents et perd des parts de marché au profit des équipementiers chinois Huaweï et ZTE » note la CFDT.

Des licenciements pour remonter l'action en bourse

La CGT, de son côté, n'a pas hésité à affirmer que ces 5000 suppressions de postes n'étaient qu'un « pur plan boursier, une réaction à chaud de Verwaayen (le directeur général d'Alcatel-Lucent, ndlr) à la dégringolade du cours de l’action, pour rassurer les actionnaires en montrant de la fermeté… contre ceux qui n’y sont pour rien : les salariés ».

 

Le syndicat, pour illustrer ses propos, a d'ailleurs réalisé un graphique montrant l'évolution du nombre d'employés selon les différentes régions du monde entre 2000 et 2012. L'Europe, en particulier la France, est ainsi le principal perdant des différents plans de licenciements opérés ces dix dernières années. A contrario, l'emploi en Asie a particulièrement progressé.

 

Alcatel emplois 2000 2012 CGT

 

Rappelons enfin que les 5000 postes qui seront supprimés d'ici 2013 se rajoutent aux 1500 licenciements déjà annoncés au début de l'année. Parmi ces 1500 départs à travers le monde déjà actés, 450 concerneront la France. Reste à savoir combien de salariés dans l'Hexagone seront concernés par la nouvelle vague de licenciements annoncée fin juillet dernier. Réponse dans les jours à venir.

Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Google+

Publiée le 30/08/2012 à 06:00

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 43 commentaires

Avatar de Fredo490 INpactien
Fredo490 Le jeudi 30 août 2012 à 06:25:51
Inscrit le vendredi 7 mai 04 - 147 commentaires
Il suffit d'aller au siège à Paris pour voir où va le fric... Le "nouveau" siège est à 100m de la tour eiffel avec la moitié des bureaux qui ont une vue directe sur celle-ci. Et les critères pour établir les salaires sont mal foutu depuis des dizaines d'années. Suffit de rajouter les choix stratégiques très douteux (vente d'activité rentable, annulation de projets pourtant viables...)
Avatar de ano_635024317595613686 INpactien
ano_635024317595613686 Le jeudi 30 août 2012 à 07:35:42
Inscrit le vendredi 16 mars 07 - 4152 commentaires
ce contexte « n’est pas suffisant à tout expliquer car Alcatel Lucent s’en tire plutôt moins bien que ses concurrents


Une politique salariale pas très motivante pour ceux qui y sont... ni très attirante pour attirer du sang neuf et en particulier des jeunes qui, logiquement; préfèreraient aller ailleurs?
Avatar de ano_635024317595613686 INpactien
ano_635024317595613686 Le jeudi 30 août 2012 à 07:39:36
Inscrit le vendredi 16 mars 07 - 4152 commentaires
Il suffit d'aller au siège à Paris pour voir où va le fric... Le "nouveau" siège est à 100m de la tour eiffel avec la moitié des bureaux qui ont une vue directe sur celle-ci.


Non, faut pas dire ça: Ces gens là seraient officiellement allés s'installer dans ce triste trou... pour économiser par rapport à l'ancien siège, à la Boétie ooo.gif

Et vu que ce sont ces mêmes personnes qui font signer des chartes sur l'éthique et tutti-quanti à toute la boite... on ne peut décemment pas les soupçonner
Avatar de pti_pingu INpactien
pti_pingu Le jeudi 30 août 2012 à 08:30:31
Inscrit le jeudi 15 janvier 09 - 9639 commentaires
Enfin, juste une petite réaction au vue de la déclaration "il ya des errements de stratégie ... on fait moins bien que ZTE et Huawei". Le graphique démontre bien qu'Alcatel-Lucent considère ces 2 concurrents par des investissement massif en Asie, car même si ce sont 2 groupes mondiaux, leur pré-carré reste l'Asie.


Sinon, les messieurs de la CGT ont raison ... J'sais pas ce qu'il foute au board d'Alcatel, mais après Musso, v'là que la grande marade continue
Avatar de cesame INpactien
cesame Le jeudi 30 août 2012 à 09:52:41
Inscrit le mardi 6 octobre 09 - 494 commentaires

Non, faut pas dire ça: Ces gens là seraient officiellement allés s'installer dans ce triste trou... pour économiser par rapport à l'ancien siège, à la Boétie ooo.gif


Notre nouveau siège est dans le 15ème à 5 mn à pied de la tour Eiffel. Le déménagement a été motivé pour une simple question d'économie, car c'est moins cher que d'avoir 2 sites séparés (Nanterre et Suresnes).

Il y a 43 commentaires

;