Archos dévoile sa 101 XS aux airs de Transformer : nos premières impressions

Et quand on aime pas le blanc, on fait comment ? 38

Archos dévoile aujourd'hui sa nouvelle tablette de 10,1 pouces : la 101 XS. Nous en avons reçu un exemplaire, mais avant de la tester en détail et de la comparer à une Transformer Pad TF300T d'ASUS, nous avons décidé de partager avec vous nos premières impressions sur ce modèle qui se veut plus innovant et d'une meilleure finition par rapport à ce que le constructeur proposait jusqu'ici. De quoi nous convaincre ?

  Archos 101 XS  Archos 101 XS

Nouvelle gamme « Gen 10 » : une déclinaison entre 8 et 10,1 pouces

Cette 101 XS ne sera pas la seule nouveauté de la rentrée pour Archos puisqu'elle ne fait qu'ouvrir le bal à la dixième génération de produits du constructeur. On retrouvera ainsi un modèle de 8 pouces (80 XS), un de 9,7 pouces (97 XS). Au départ une déclinaison de 11,6 pouces (116XS) était aussi prévue, mais Archos nous a indiqué que pour le moment, elle était repoussée... à plus tard.

Première grande nouveauté de ces produits : elles seront livrées avec leur « Coverboard », un clavier qui pourra faire office de station d'accueil. Si le concept nous semble intéressant sur les versions de 9,7 pouces et plus, on attend de voir ce que cela donne sur celle de 8 pouces.

Une réponse aux Transformer d'ASUS ?

Un concept qui n'est pas sans rappeler la Transformer d'ASUS que la marque française tente d'aller concurrencer sur son terrain, avec ses propres armes. Et sur le papier, cette 101 XS séduit : 8 mm d'épaisseur pour un poids de 634 grammes (904 grammes avec la « Coverboard ») et une dalle de type MVA d'une définition de 1280 x 800 pixels qui offre des angles de visions particulièrement larges. Le SoC est un OMAP 4470 de Texas Instruments, un modèle double coeur à 1,5 GHz accompagné de 1 Go de mémoire vive ainsi que de 16 Go de stockage.

Archos 101 XS Archos 101 XS

La connectique est pour le moins complète comprenant deux ports micro USB 2.0 (dont un sur la « Coverboard »), une sortie mini HDMI, un lecteur de cartes microSDHC, ou encore une webcam de 1,3 mégapixel (720p). Côté connectivité, on dispose du Wi-Fi 802.11n compatible Wi-Fi Direct et du Bluetooth 4.0.

Bref, elle semble tout avoir pour plaire.

Un modèle qui n'est pas sans défauts dans la pratique

Passons maintenant à la pratique. Et là, on s'aperçoit rapidement que tout n'est pas si rose. Tout d'abord la couleur, justement. Blanc, le plastique de cette tablette ne nous donne pas l'impression d'un matériau pensé pour bien vieillir. Si l'on appréciera la touche de gris à l'arrière, on aurait sans doute apprécié un peu plus de métal, et d'autres coloris. Le constructeur nous a d'ailleurs indiqué qu'un autre, cette fois dans des teintes sombres, verrait le jour d'ici la fin de l'année, voire début d'année prochaine.

De plus, il n'y a pas de capteur photo / vidéo au dos de la tablette, ce qu'Archos explique simplement : il a souhaité conserver un design particulièrement fin, il a donc préféré s'en passer. En outre, il n'y a pas de capteur de luminosité ambiante, ce qui signifie que les réglages se feront uniquement manuellement, ce qui ne sera pas sans poser de problèmes dans la pratique, surtout avec une dalle brillante qui ne lésine pas sur les reflets.

Archos 101 XS

Finesse oblige, cette 101 XS fait aussi l'impasse sur un système de rétention rigide comme on peut en trouver sur les Transformer d'ASUS et se tourne vers un système magnétique pour se fixer à la station d'accueil. Deux aimants sont disposés de part et d'autre du connecteur propriétaire, et l'on retrouve ces deux éléments aussi du côté de la « Coverboard ».

En outre, un pied en plastique aimanté pourra être déplié afin de se glisser derrière l'ardoise et permet un léger ajustement de l'angle de la tablette. Cependant, nous n'adhérons pas à ce procédé : en effet, il nous est arrivé plusieurs fois que la tablette se décroche ou bascule dès lors que nous la déplacions ou que nous la penchions un peu trop... ce qui est problématique pour un produit qui se veut avant tout nomade.

Le clavier est de type « chiclet » avec les différents raccourcis dédiés à Android. Vous noterez qu'il est dépourvu de pavé tactile. Archos nous a indiqué qu'il aurait pris de la place pour pas grand-chose et que les clients utiliseraient sans aucun doute l'écran pour réaliser les manipulations de la souris. Sur ce point, nous sommes plutôt d'accord avec la marque, puisque nous agissons très souvent de la sorte lorsque nous testons ce genre de produits.

Une station d'accueil peu rigide et un système de rétention magnétique inefficace

Côté rigidité, cette station d'accueil déçoit rapidement, car elle est souple, beaucoup trop souple. En effet, elle se contorsionne assez facilement, notamment lorsque l'on cherche à déplacer l'ensemble à une main... et comme le système de rétention est quasiment inexistant, on risque rapidement de faire tomber la tablette. Bref, vous l'aurez compris, nous ne faisons pas parti des adorateurs de cette« Coverboard », qui sur le papier, était pourtant une bonne idée.

Archos 101 XS  Archos 101 XS

Dépourvue de batterie, celle-ci ne devra donc finalement être vue que comme un clavier à utiliser sur un bureau, ou autre surface plane, et rien de plus. Un accessoire à la manière des Tablet Keyboard de Logitech, qui manque clairement de rigidité et qui n'a rien à voir avec ce que propose ASUS au sein de sa gamme Transformer.

Un android 4.0 presque nu et Jelly Bean prévu pour octobre

Du côté de la partie logicielle, nous avons pu remarquer que le constructeur était particulièrement léger dans ses modifications de l'INterface utilisateur d'Android dans sa version 4.0.4. Il nous a d'ailleurs indiqué que c'était volontaire, car cela facilite les mises à jour, un argument que l'on voudrait entendre plus souvent chez les constructeurs... D'ailleurs, Archos nous a signalé que la transition vers Android 4.1 alias Jelly Bean devrait avoir lieu aux alentours du mois d'octobre sur ce produit.

Archos 101 XS

On notera tout de même que notre fabricant national propose des raccourcis qui plairont aux habitués de... Windows. En effet, pour basculer d'une application à l'autre, vous pourrez utiliser la combinaison de touches « ALT + TAB ». Par contre, comme il le fait habituellement, Archos n'offre aucun codec permettant de lire des vidéos en MPEG-2, il faudra passer par son site en ligne et l'acheter (5 €).

Une façon d'éviter de payer une licence par machine, que la marque juge comme plus simple et plus juste pour l'utilisateur. À l'heure où l'excellent VLC fait ses premiers pas sur Android, on peut effectivement penser qu'il n'est pas impératif de payer pour cela. On a alors du mal à comprendre qu'à l'inverse, la suite bureautique Office Pro, qui est disponible sur le Play Store de Google à 11,96 €, soit fournie.

Du côté du fonctionnement au quotidien, les quelques jours que nous avons pu passer avec cette 101 XS nous ont laissé une plutôt bonne impression. L'écran est de qualité et ses angles de vue sont plutôt dans la bonne moyenne, bien que l'on appréciera assez peu sa tendance aux reflets, comme souvent sur ce type de produits.

AnTuTu benchmark Vellamo benchmark Archos 101 XS

(résultats sous AnTuTu / Vellamo)

La réactivité de l'ensemble est plutôt bonne et le SoC utilisé devrait convenir à bon nombre d'utilisateurs même s'il ne sera pas forcément le plus véloce dans les jeux et autres applications 3D. De ce côté là, Archos semble aussi s'être nettement amélioré.

Le tarif : la question qui fait mal ?

Passons maintenant au tarif 379 € avec la station d'accueil. De prime abord, le constructeur nous semblait relativement agressif sur le positionnement de son produit, que l'on pouvait voir comme un autre netbook convertible sous Android. Malheureusement, on a surtout droit à une bonne tablette accompagné d'un clavier qui est un peu trop « cheap » à notre goût.

Et à ce prix-là, nous avons le droit à d'autres modèles sur le marché qui bénéficient de caractéristiques revues à la hausse et d'une finition supérieure... et l'on préférera se passer de clavier ou l'acheter en accessoire chez Logitech par exemple.

Archos 101 XS

Pour les tablettes seules, on pensera à l'Iconia Tab A510 d'Acer par exemple. Elle souffrira aussi de la concurrence de la Transformer Pad TF300T d'ASUS, qui est disponible aux alentours entre 380 € (seule) ou à 479 € avec sa station d'accueil. Deux produits que nous allons bientôt comparer afin de savoir lequel aura notre préférence (et la vôtre ?).

Publiée le 22/08/2012 à 18:15
Damien Labourot

Journaliste High-tech gravitant autour de la mobilité (smartphone, tablette, portable) et toujours prêt à de nouvelles expériences.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité


chargement
Chargement des commentaires...