S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Un forfait mobile Orange en or pour les députés

Du haut de gamme social à l'Assemblée nationale

Un forfait mobile avec abonnement tout illimité en France, Union européenne et parfois au-delà, pour la voix et la data. Ce n’est pas fréquent. Mais proposé à une vingtaine d'euros par mois - c’est le prix qui circule dans les couloirs - c’est LA super affaire à saisir sur le champ. Seul pépin, Il faut être député pour accéder à l'offre Orange.

« Avant, l’Assemblée récupérait les factures des députés puis remboursait. Plutôt que rembourser tout et n’importe quoi, maintenant avec ce marché Orange c’est plus simple ! » nous glisse un collaborateur parlementaire. Ainsi s’explique la présence d’Orange dès l’arrivée des nouveaux députés de la XIV législature. «  Il y avait un stand Orange – Forfait téléphonique  dans le parcours des nouveaux députés, à côté du bureau des transports et du service de la photo » poursuit notre interlocuteur. Dans les services internes, on félicite aussi cette mesure de « saine gestion ». Un député UMP applaudit : « l’offre défie toute concurrence. On a enfin mutualisé les coûts avec des prix qui cassent la baraque ! »

 

Orange marché mobile assemblée nationaleExtrait des archives de la questure


Selon ce document interne, on découvre que c’est Orange qui a donc remporté l’appel d’offres organisé par l’Assemblée nationale pour le marché de téléphonie mobile des députés de la nouvelle législature. Et l’affaire semble en effet bien belle. En coulisse, deux sources proches nous évoquent un forfait mobile à 20 euros par mois, tout illimité, voix, data, France, Union Européenne et une brochette de pays étranger.

Bouche cousue

Les prix peuvent être certes cassés, mais pas n’importe comment puisqu’une circulaire du 14 février 2012 interdit en effet les offres anormalement basses (art. 15.2). Alors ? Contacté pour confirmation, Orange se refuse à faire le moindre commentaire. Même son de cloche à l’Assemblée nationale à qui nous avons demandé les détails de ce forfait : « il n'est pas possible de communiquer l’offre de prix détaillée (ni même des éléments de celle-ci) du groupement France Telecom-Orange, auquel le Collège des Questeurs a attribué le 28 mars 2012 le marché de services de télécommunications pour les députés (2011ANJ-08) ».

 

Le service presse anticipe même une éventuelle procédure devant la Commission d’accès aux documents administratifs, à laquelle nous avons parfois recours : « la CADA considère que la communication de certaines informations protégées par le secret en matière industrielle et commerciale comporte un risque d’atteinte à la libre concurrence. Ainsi, le détail de l’offre de prix d’une entreprise n’est pas communicable pour un marché répétitif ».

 

Au Bulletin des marchés publics, on apprend que contre deux autres concurrents, Orange a remporté un marché télécom avec l'Assemblée nationale estimé à 5,153 millions d'euros (HT). Selon nos informations, Free n'a pas participé à ce marché.

 

Les seules pieces communicables, sont celles-ci :

Les attentes de l'Assemblée nationale

Au fil de ces pages, on découvre que le marché s’achèvera le 18 juin 2015 mais il pourra être reconduit deux fois jusqu’au 18 juin 2017. Dans une annexe au règlement de consultation, l’Assemblée nationale a par ailleurs demandé aux candidats leur positionnement sur les prestations attendues. Nous n’avons pas les réponses fournies par Orange, mais en toute logique, ce sont celles qui ont été les meilleures - ou les moins pires - face aux autres opérateurs.

 

Le candidat précise s’il propose un service « Cartes jumelles » : ce service permet à l’utilisateur de disposer de deux cartes SIM lui permettant avec un unique numéro d’être joint sur deux équipements physiques distincts (dont par exemple un téléphone de voiture) La messagerie vocale est commune à ces deux cartes SIM. Le candidat précise s’il propose des cartes jumelles ou ce qu’il propose pour se rapprocher du même objectif

Le candidat précise s’il propose un service « Facturation seuil » : ce service permet de fixer sur certaines lignes mobiles un seuil au-delà duquel les communications seront facturées directement à l’utilisateur de la ligne. Ce service est fortement souhaité car il serait bien adapté pour les mobiles des collaborateurs.

Pour le Service après-vente (SAV), quels délais, lesquels doivent être les plus courts possibles compte tenu de la nature des utilisateurs, le candidat s’engage-t-il à respecter ?

En cas de couverture réseau insuffisante, le candidat précise s’il propose d’améliorer la couverture dans les locaux de la permanence par un système de reprise du signal sur l’accès fixe Internet.

En cas de couverture réseau insuffisante dans une zone géographique précise signalée par le pouvoir adjudicateur, le candidat précise dans quel cas et dans quel délai, il pourrait apporter des améliorations.

Le candidat précise si son offre comporte la priorité en émission d’appels lorsque le réseau mobile de l’opérateur est saturé.

 

Le cahier des clauses techniques particulières (CCTP) décrit d'ailleurs les options éventuellement désirées :

 

CCP marché orange

 

Le CCTP prévient que « si le député possède déjà un smart phone récent, il ne souhaitera vraisemblablement pas le changer au début du marché. En conséquence le pouvoir adjudicateur souhaite de la souplesse pour deux remplacements (à prix promotionnel) au cours de l’exécution du marché ».

 

Dans le DQP, on peut cerner la volumétrie de l’appel d’offres pour la partie matérielle. Il estime en effet le nombre de mobiles qui pourront être achetés par les députés et leurs collaborateurs. Pour les premiers, l’iPhone 4S arrive en tête avec 307 unités, suivies de loin par le BlackBerry Torch 9860 (122) et 20 autres smartphones « de type Android haut de gamme ». L’iPhone 3GS sera plutôt réservé aux collaborateurs.


En janvier, à moins de trois mois du résultat de ce marché, Stéphane Richard dénonçait dans la presse les prix cassés de Free Mobile : « le vrai risque serait que tous les opérateurs deviennent low cost, ce qui veut dire moins d'investissements, moins de services, moins d'emplois », ajoutant « Nous ne nous alignerons jamais sur les prix de Free car nous offrons la sécurité, la fiabilité, des innovations. »

Marc Rees

Journaliste, rédacteur en chef

Publiée le 01/08/2012 à 17:10

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 84 commentaires

Avatar de arno53 INpactien
arno53 Le mercredi 1 août 2012 à 17:14:57
Inscrit le lundi 21 juillet 08 - 1809 commentaires
Jolie lobbying...
Avatar de SrBelial INpactien
SrBelial Le mercredi 1 août 2012 à 17:18:34
Inscrit le jeudi 17 février 11 - 841 commentaires
Jolie lobbying...


j'allais dire la même chose .....
avec des tarifs comme ça ils viennent clairement leur lécher les pompes pour ne pas dire autre chose ...
Avatar de Goldoark INpactien
Goldoark Le mercredi 1 août 2012 à 17:20:26
Inscrit le vendredi 7 novembre 08 - 531 commentaires
Et Free, non, ils connaissent ?

Ca sent le poisson cette histoire. Lobbying, toussaaaaaaa...
Avatar de XtofChezLesTeutons INpactien
XtofChezLesTeutons Le mercredi 1 août 2012 à 17:21:40
Inscrit le mardi 12 mai 09 - 175 commentaires
Le dumping d'Orange est responsable de millions d'emplois supprimés!

Avatar de Goldoark INpactien
Goldoark Le mercredi 1 août 2012 à 17:22:25
Inscrit le vendredi 7 novembre 08 - 531 commentaires
C'est même moins intéressant que Free, mais bon ils n'ont pas participé. J'ai assez fréquenté ce milieu pour savoir à quel point ces appels d'offre sont truqués. Bouygues, c'était même pas la peine, entre SFR et Orange, c'est pas étonnant.

On fait croire que c'est joué réglo, mais derrière, c'est du piston à fond. Une vraie république bananière, la France, quand tu as vu l'envers du décore...


"Nous ne nous alignerons jamais sur les prix de Free car nous offrons la sécurité, la fiabilité, des innovations"

Ce sont des bêtises tout ça. Orange ne fait que rincer ses actionnaires. La différence de prix entre eux et orange vient seulement de la qualité de la gestion. Après, il veut sauver sa boîte avec de vils mensonges, mais bon, on commence à être au courant...


Sinon je pose une question bête : les députés ont déjà un salaire hyperbolique et une retraite scandaleuse (7 à 8 euros pour 1 cotisé, et à vie pour 3 ans de boulot), pas imposables, ne payent rien, multiples avantages à vie pour 3 ans de boulot, pourquoi ne pas leur faire payer le abonnement ?

C'est vrai quoi, 16 euros chez Free, ça leur éviterait de bêtement crier à la révolution quand elle a déjà eu lieu...

Edité par goldoark le mercredi 1 août 2012 à 17:27
Avatar de Goldoark INpactien
Goldoark Le mercredi 1 août 2012 à 17:28:55
Inscrit le vendredi 7 novembre 08 - 531 commentaires
Et puis payer 16 euros par mois de leur poche, ça les ruinerait pas...

Un peu une honte cette histoire...
Avatar de sebtx INpactien
sebtx Le mercredi 1 août 2012 à 17:30:26
Inscrit le mardi 8 janvier 08 - 1792 commentaires
C'est même moins intéressant que Free, mais bon ils n'ont pas participé. J'ai assez fréquenté ce milieu pour savoir à quel point ces appels d'offre sont truqués. Bouygues, c'était même pas la peine, entre SFR et Orange, c'est pas étonnant.

On fait croire que c'est joué réglo, mais derrière, c'est du piston à fond. Une vraie république bananière, la France, quand tu as vu l'envers du décore...


Bof quand on voit la magouille des éthylotests, pas besoin d'aller chercher bien loin pour se douter de l'envers du décor...
Avatar de corius INpactien
corius Le mercredi 1 août 2012 à 17:30:32
Inscrit le mercredi 17 janvier 07 - 21 commentaires
et après vu le prix on ne peut que constater que xavier niel avait raison sur le fait que l'on nous a pris pendant des années pour des pigeons en disant qu'il était impossible de baisser le prix des forfaits en proposant de vraies offres illimités
Avatar de Fantassin INpactien
Fantassin Le mercredi 1 août 2012 à 17:35:27
Inscrit le lundi 5 novembre 07 - 4085 commentaires
Moralité en France (et sûrement ailleurs) : plus t'as de pognon, moins tu payes cher.

Le nouveau slogan d'Orange est tout trouvé !
Avatar de scientifik_u INpactien
scientifik_u Le mercredi 1 août 2012 à 17:36:31
Inscrit le samedi 1 janvier 05 - 1776 commentaires
Le candidat précise s’il propose un service « Cartes jumelles » : ce service permet à l’utilisateur de disposer de deux cartes SIM lui permettant avec un unique numéro d’être joint sur deux équipements physiques distincts (dont par exemple un téléphone de voiture) La messagerie vocale est commune à ces deux cartes SIM. Le candidat précise s’il propose des cartes jumelles ou ce qu’il propose pour se rapprocher du même objectif

Ca sent le lobying Orange ça
;