S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Présidentielles 2012 : les sommes déclarées au titre des sites de campagne

De 319 euros à 1,3 millions d'euros

Le Journal officiel du jour publie les comptes de campagne des candidats à l’élection présidentielle. Ces pièces ont été adressées à la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques. La CNCCFP est spécialement chargée d’examiner ces déclarations afin que les candidats puissent bénéficier du remboursement forfaitaire dû par l'État (47,5 % des dépenses plafonnées à 16 M€ pour le premier tour, puis plafonnées à un peu plus de 22M€ pour le second tour). Fait intéressant : on connaît désormais les frais déclarés au titre des sites Internet ou des services télématiques.

Dans notre tableau réalisé à partir des données brutes diffusées au Journal officiel, on peut remarquer que les sommes déclarées par les candidats font le grand écart. Sur le poste Sites Internet et Services Télématiques, Philippe Poutou avance timidement 319 euros (soit 0,04% de ses dépenses totales).

 

webcamagne élection présidentielle

 

Guère loin de lui, signalons Nicolas Dupont-Aignan (2 800 euros, 0,23 %) ou Jacques Cheminade (3 300 euros, 0,67 %). À l’opposé, François Hollande affirme avoir dépensé près de 550 000 euros (soit 2,52 % de son total). Mais le candidat PS est cependant rattrapé par deux adversaires aux partis politique de plus faible envergure électorale. François Bayrou a par exemple 600 000 euros de dépenses de sites et services télématiques (plus de 8,5 %). Devant lui, Jean-Luc Mélenchon a déclaré 715 000 euros (plus de 7,5 %). Mais la médaille d’or est décrochée par Nicolas Sarkozy avec 1,3 million d’euros. Cette somme représente plus de 6 % de ses 21 millions euros de dépenses, soit le signe d'un engagement stratégique fort sur le terrain de la propagande via les nouvelles technologies.

Paypal interdit

Contactée, la commission chargée de contrôler les comptes de campagne des candidats aux élections nous indique que le poste Sites internet vise aussi bien le site personnel du candidat que les sites liés au parti ou à des micros partis, lorsqu'ils sont évidemment dédiés à la campagne. Quant aux Services télématiques, cela concerne notamment les services qui permettent de faire des dons en ligne, sachant cependant que Paypal est interdit. Pourquoi ? Essentiellement parce qu’il s’agit d’un système qui n’est pas direct entre le donataire et le mandataire. Accessoirement en raison des frais prélevés par la plateforme américaine.


En attendant, pour ce poste, « tout ce qui peut tourner autour d’Internet entre dans cette rubrique ». Cependant les sommes sont librement affectées par le candidat puisque les montants au Journal officiel sont simplement déclaratifs. Pour toucher du doigt la réalité de la ventilation, il faudra attendre un peu. « Nous avons ensuite 6 mois pour instruire le compte et donner les résultats », temporise la Commission de contrôle. Celle-ci pourra décider une réformation (en plus ou en moins) voire un rejet. Le critère ? « La commission vérifie que ce sont bien des dépenses électorales, c’est-à-dire engagées pour le vote du suffrage des électeurs, selon la définition officielle. » Une dépense personnelle ou engagée après le vote du scrutin sera ainsi mécaniquement rejetée.

Les dépenses Internet face aux autres dépenses de propagande

Ces sommes ne représentent pas toute la web campagne. Un autre poste rassemble par exemple les achats d’espaces publicitaires ou encore le personnel salarié recruté spécifiquement pour la campagne, sans compter les frais de télécommunication non imputables. Tous peuvent aspirer des frais liés à la campagne en ligne.

 

La Commission n’a pas le pouvoir de contrôler l’opportunité de la dépense mais elle constate que les candidats développent de plus en plus le poste Internet et services télématiques. Pour cinq candidats, ces dépenses dépassent aujourd’hui celles de propagandes audiovisuelles, signe de l’importance du net à cet instant de la vie politique. Seule la propagande imprimée écrase tous les autres moyens de communication (affiches, tracts, etc.). Quant à la promotion téléphonique, elle est rangée à la cave sauf chez Mme Marine Le Pen, qui a déclaré 166 000 euros. Précisons enfin que les spots des candidats, réglementés par le CSA, sont sur un autre compte. Voilà pourquoi les montants sont parfois nuls (Nathalie Arthaud) ou très faibles.


Il reste des différences fortes entre les candidats même au niveau des sommes déclarées. « Le compte est intuitu personae, il est le reflet de la personnalité du candidat », commente la Commission qui se garde pour l’heure d’avoir toute autre appréciation avant l'instruction précise des dossiers.

Marc Rees

Journaliste, rédacteur en chef

Publiée le 31/07/2012 à 16:00

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 42 commentaires

Avatar de zephyrs INpactien
zephyrs Le mardi 31 juillet 2012 à 16:03:06
Inscrit le jeudi 24 avril 08 - 49 commentaires
j'adore le tableau avec ses colonnes "Propagande" mdr2.gifmdr2.gif
Avatar de MarcRees Equipe
MarcRees Le mardi 31 juillet 2012 à 16:03:56
Inscrit le lundi 20 décembre 04 - 4459 commentaires
j'adore le tableau avec ses colonnes "Propagande" mdr2.gifmdr2.gif


Ben c'est le nom.
Il est parfois péjoratif,
mais pas toujours.
Avatar de zogG INpactien
zogG Le mardi 31 juillet 2012 à 16:11:37
Inscrit le lundi 15 juin 09 - 2391 commentaires


Ben c'est le nom.
Il est parfois péjoratif,
mais pas toujours.


Pourquoi pour le telephone on parle de promotion alors ?


Sinon 320€ dans un site internet, pas mal

Edité par zogG le mardi 31 juillet 2012 à 16:12
Avatar de orklah INpactien
orklah Le mardi 31 juillet 2012 à 16:13:35
Inscrit le vendredi 2 juillet 10 - 311 commentaires


Pourquoi pour le telephone on parle de promotion alors ?


J'ose une hypothèse: Propagande a la même racine que propager. D'ou une diffusion a grande échelle( télé, journeaux, affiches). Le téléphone vise une personne à la fois. Difficile de propager quelquechose comme ça :p
Avatar de John Shaft INpactien
John Shaft Le mardi 31 juillet 2012 à 16:13:57
Inscrit le vendredi 14 janvier 11 - 10387 commentaires
Marrant ça, Sarkozy a dépensé environ 2.5 fois moins qu'Hollande pour la propagande audiovisuelle

(Je note aussi, que les montants parlent de sites internet et télématiques, cela prend donc en compte le coup des services minitels )

Edité par tot0che le vendredi 18 janvier 2013 à 19:33

Il y a 42 commentaires

;