S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Piratage et perception de la police par les adolescents

Avez-vous négligemment sécurisé votre accès ?

La CNIL vient d’autoriser une unité de l’Institut d’études politiques de Grenoble à lancer une enquête « sur la perception de la police par les adolescents en France ». Sa finalité est d’opérer un traitement des données statistiques afin d’étudier les rapports entre les jeunes et la police. L’enquête sera effectuée auprès de 5000 collégiens de la région dont le chef d’établissement et les parents auront accordé leur feu vert. « La participation est volontaire et facultative » précise la délibération CNIL.

 

Outre la zone géographique, la CNIL souligne que des données relatives à des infractions peuvent également être collectées : le jeune pourra être amené à déclarer s’il consomme de la drogue, s’il vole, s'est livré au racket, a endommagé du mobilier urbain. Ces mêmes enquêtés pourront avoir à déclarer les infractions de « piratages d’œuvres protégées par le Code de la propriété intellectuelle » à l’enquêteur. D’autres questions porteront sur la politique et la religion (confession et fréquence des pratiques). Cette granulosité fine permettra d’apprécier « les causes de la perception plus ou moins bonne de la police par les adolescents, qui peut varier en fonction des interactions avec l’institution policière ».

 

Les données collectées ne sont pas nominatives. « Seule l’adresse permet d’identifier les enquêtés » mais la mesure est nécessaire puisque la zone de résidence permet de mesurer la relation avec la police et sa perception selon le lieu de résidence. Ces éléments seront anonymisés lors de la collecte.

Marc Rees

Journaliste, rédacteur en chef

Publiée le 31/07/2012 à 09:25

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...

Il y a 46 commentaires

Avatar de sitesref INpactien
sitesref Le mardi 31 juillet 2012 à 09:29:32
Inscrit le jeudi 7 septembre 06 - 2602 commentaires
Ca me fait penser à un sketch de Coluche:

Les gardiens de la paix, au lieu de nous la garder, ils feraient mieux de nous la foutre


Avatar de Sidart INpactien
Sidart Le mardi 31 juillet 2012 à 09:30:46
Inscrit le mardi 29 décembre 09 - 4 commentaires
Incroyable, des stats basées sur la pratique religieuse déguisé Oo. C'est pas totalement interdit ça en France ?
Avatar de carbier INpactien
carbier Le mardi 31 juillet 2012 à 09:39:11
Inscrit le mercredi 28 avril 10 - 4838 commentaires
Les données collectées ne sont pas nominatives. « Seule l’adresse permet d’identifier les enquêtés »


Tant il est vrai qu'avec ton age et ton adresse, tu es anonyme

Bonjour: je m'appelle X, j'ai 16 ans, je rackette, je deale, je vole et j'habite13 rue des puisatiers à Saint Antoine du Chateau...
Avatar de pti_pingu INpactien
pti_pingu Le mardi 31 juillet 2012 à 09:42:20
Inscrit le jeudi 15 janvier 09 - 9595 commentaires
Ces mêmes enquêtés pourront avoir à déclarer les infractions



Une chose que je n'ai jamais compris avec ces études autorisées par la CNIL, est-ce comme le recensement où il faut répondre sincèrement sous peine d'amende, ou il y a un degré de "je me fais interviewé et je raconte nawak, même pas peur" et si tel est le cas, l'institut doit utiliser les outils de corrections du biais (car plus la question touche à quelque chose de privé ou juridique, moins on est tenté de répondre honnêtement).
Avatar de corsebou INpactien
corsebou Le mardi 31 juillet 2012 à 09:45:15
Inscrit le mardi 11 avril 06 - 2959 commentaires
Ca c'est fort!
Voila enfin une belle maniere intelligente de gaspill d'investir l'argent public!
1) L'opinion des jeunes envers la police, c'est une donnee essentielle. Cela leur permettra d'identifier un manque. Avec un peu de chance les policiers porteront des oreilles de chats pour etre "kawai" et etre plus proche des jeunes.

2)Demander aux jeunes directement si ils commettent des delits. Comme cela plus besoin de s'embeter a faire des enquetes, les jeunes se denoncent eux-memes. C'est ce qu'on appele les "forces publiques efficaces".

3)On voit clairement le niveau intellectuel tres eleve des sondeurs: il faut vraiment des genies pour ecrire de telles questions (si le jeune a endommage du mobilier urbain). Surtout l'analyse va etre tres parlante: 59% des jeunes entre 15 et 20 ans endommagent du mobilier urbain. Et puis quoi? IKEA va porter plainte?


Avatar de corsebou INpactien
corsebou Le mardi 31 juillet 2012 à 09:46:44
Inscrit le mardi 11 avril 06 - 2959 commentaires


Tant il est vrai qu'avec ton age et ton adresse, tu es anonyme

Bonjour: je m'appelle X, j'ai 16 ans, je rackette, je deale, je vole et j'habite13 rue des puisatiers à Saint Antoine du Chateau...

Cher jeune, merci de nous communiquer ton addresse IP. On va t'envoyer une amende par email pour tes infractions.
Avatar de pti_pingu INpactien
pti_pingu Le mardi 31 juillet 2012 à 09:46:50
Inscrit le jeudi 15 janvier 09 - 9595 commentaires


Tant il est vrai qu'avec ton age et ton adresse, tu es anonyme

Bonjour: je m'appelle X, j'ai 16 ans, je rackette, je deale, je vole et j'habite13 rue des puisatiers à Saint Antoine du Chateau...


Tu n'as pas fait d'enquête statistique... Si c'est bien fait, pas de souci. Bon bien sur, entre
-Je suis X, j'ai 16 ans, je rackette, je deale, je vole et j'habite13 rue des puisatiers à Saint Antoine du Chateau;
-Je suis X, j'ai 16 ans, je rackette, je deale, je vole et j'habite l'ouest de Toulon;

Y'a une différence. Si c'est une vrai enquête statistique, ce sera le cas 2, si c'est un attrape-con***, ce sera l'option 1
Avatar de WereWindle INpactien
WereWindle Le mardi 31 juillet 2012 à 09:47:33
Inscrit le mercredi 2 avril 08 - 5761 commentaires
Les données collectées ne sont pas nominatives. « Seule l’adresse permet d’identifier les enquêtés »

mdr2.gif
l'établissement fréquenté ne suffisait-il pas pour identifier la zone géographique ?
Je vois bien le jeune moyen répondre à un parfait inconnu :
"bah les keuf c'est tous des enc . Bon c'est vrai, j'ai un peu dealé, pécho et participé à 2-3 tournantes, sans compté l'autre petit enfoiré que j'ai dû marrave pour qu'il me donne des sous pour aller au Mc Do. Ah et j'ai téléchargé illégalement l'album de Nolween Leroy aussi **évanouissement de l'enquêteur sur cet aveux final et abject **"
Sérieusement, ils pensent vraiment obtenir des infos pertinentes avec ce type d'enquête ?
Avatar de WereWindle INpactien
WereWindle Le mardi 31 juillet 2012 à 09:48:24
Inscrit le mercredi 2 avril 08 - 5761 commentaires


Tu n'as pas fait d'enquête statistique... Si c'est bien fait, pas de souci. Bon bien sur, entre
-Je suis X, j'ai 16 ans, je rackette, je deale, je vole et j'habite13 rue des puisatiers à Saint Antoine du Chateau;
-Je suis X, j'ai 16 ans, je rackette, je deale, je vole et j'habite l'ouest de Toulon;

Y'a une différence. Si c'est une vrai enquête statistique, ce sera le cas 2, si c'est un attrape-con***, ce sera l'option 1

bah il parlent bien de l'adresse, hein (ou alors c'est un abus de langage)


Une chose que je n'ai jamais compris avec ces études autorisées par la CNIL, est-ce comme le recensement où il faut répondre sincèrement sous peine d'amende, ou il y a un degré de "je me fais interviewé et je raconte nawak, même pas peur" et si tel est le cas, l'institut doit utiliser les outils de corrections du biais (car plus la question touche à quelque chose de privé ou juridique, moins on est tenté de répondre honnêtement).

On n'a pas un truc en France comme l'amendement au USA qui interdit de s'incriminer soi-même ?

Edité par werewindle le mardi 31 juillet 2012 à 09:50
Avatar de pti_pingu INpactien
pti_pingu Le mardi 31 juillet 2012 à 09:51:47
Inscrit le jeudi 15 janvier 09 - 9595 commentaires
Ca c'est fort!
Voila enfin une belle maniere intelligente de gaspill d'investir l'argent public!
1) L'opinion des jeunes envers la police, c'est une donnee essentielle. Cela leur permettra d'identifier un manque. Avec un peu de chance les policiers porteront des oreilles de chats pour etre "kawai" et etre plus proche des jeunes.

2)Demander aux jeunes directement si ils commettent des delits. Comme cela plus besoin de s'embeter a faire des enquetes, les jeunes se denoncent eux-memes. C'est ce qu'on appele les "forces publiques efficaces".

3)On voit clairement le niveau intellectuel tres eleve des sondeurs: il faut vraiment des genies pour ecrire de telles questions (si le jeune a endommage du mobilier urbain). Surtout l'analyse va etre tres parlante: 59% des jeunes entre 15 et 20 ans endommagent du mobilier urbain. Et puis quoi? IKEA va porter plainte?




D'un autre côté, il faut voir plus loin que son nez. Il y a un souci en France actuellement, il y a trop d'amalgame et de démagogie pour servir les intérêts des uns et des autres. Il faut que la sérénité revienne. Au moins (si c'est fait dans les règles de l'art), cela permettra d'arrêter de bassiner sur des "on-dits" et des supposition que soit tout le monde est victime, soit que tout le monde c'est des racailles. Ne te méprend pas dans mon commentaire, je suis le premier à avoir conscience que la vérité est entre-deux et qu'il y a une cause aux désordres en France qui n'est ni l'origine (et encore quelqu'un né en France, ben il est originaire de France), ni la violence publique, mais chacun utilise le moindre fait ou pseudo-chiffre pour faire dire ce qui va dans le sens de sa chapelle. Au moins, avec une approche (saine et honnête) statistique, il sera possible enfin de dire fuck aux enragé(e)s.
;